Le guide touristique FÈS - MEKNÈS du Petit Futé

Éditorial

Labyrinthe de ruelles étroites, étals aux mille odeurs et mille couleurs, merveilles d'architecture religieuse... Bienvenue dans la médina de Fès, la plus étendue du Maghreb, la plus fourmillante et certainement la plus envoûtante  !
Plus de 350 000 Fassis se pressent dans les dédales de ce joyau d'histoire et d'architecture et ce haut lieu de l'artisanat marocain. Fès, l'une des quatre villes impériales du Maroc, est, depuis sa fondation au début du VIIIe siècle, le centre religieux incontesté du pays et la scène privilégiée de nombreux bouleversements historiques. En vous perdant dans les ruelles étroites, vous pénétrerez au coeur du Maroc. Laissez-vous impressionner par la beauté des medersas et des mosquées, témoignages du glorieux passé de cette médina inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, depuis 1980. Laissez-vous séduire par l'incessante activité du souk aux épices, du souk des tanneurs ou des potiers. Fès est un joyau du passé, mais aussi une ville du présent. Autour de sa médina, qui justifie à elle seule un séjour, se développe une ville moderne aux larges allées et aux infrastructures dignes d'une grande métropole qui vit avec son temps.
Les environs de Fès regorgent de sites séduisants dont le calme n'est pas la moindre des qualités. Meknès, la petite soeur, ville impériale endormie, n'a pas à rougir devant sa voisine, tant sa richesse architecturale est grande. Elle peut en outre constituer une bonne option de logement si vous souhaitez allier sérénité et culture. Et que dire de Volubilis, vestige d'un passé romain flamboyant, ou des rafraîchissantes stations de montagne du Moyen Atlas dont les forêts de cèdres abondent en possibilités de balades  !
Bien sûr, quelques jours sont suffisants pour visiter Fès et sa région dans leur ensemble. Mais si vous souhaitez réellement tirer toute la substantifique moelle de votre séjour, le temps à y consacrer pourrait facilement se compter en années...


L'équipe de rédaction

Mise en garde

L'univers du tourisme est en perpétuel mouvement. Malgré tous nos efforts, des établissements, des coordonnées ou des tarifs indiqués dans ce guide peuvent avoir été modifiés sans que cela relève de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient être amenés à constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

La rédaction.

Galerie photo FÈS - MEKNÈS

Idées de séjour FÈS - MEKNÈS

La majeure partie de Fès et de Meknès peut être aisément visitée à pied, les curiosités touristiques étant concentrées autour de la médina. Les "  petits taxis  " (service exclusivement intra-urbain), toujours équipés d'un compteur et en général très serviables, seront le complément indispensable en cas de fatigue passagère ou pour gagner certains rares points en périphérie. Pour aller d'une ville à l'autre, des "  grands taxis  " et des bus sont à votre disposition et constituent un service relativement commode et bon marché. Il vous faudra au minimum deux jours pour visiter (au pas de course) Fès, alors qu'une grosse journée peut vous permettre de combiner Meknès et Volubilis. Toutefois si vous disposez de quelques jours supplémentaires, la visite n'en sera que plus agréable. Si votre objectif est de découvrir de fond en comble la région, les nombreuses possibilités d'itinéraires ont de quoi remplir agréablement une dizaine de jours. D'autant que plus vous vous éloignerez des sites les plus touristiques, plus le transport vous prendra du temps. Aussi, pour une excursion dans le Moyen Atlas, l'idéal serait de disposer d'une voiture.

Séjour courtHaut de page

Visiter Fès en deux jours est tout à fait possible. Cependant la ville impériale abonde en trésors, et vous n'arriverez pas à tout voir. Il faut donc faire des choix : l'itinéraire qui suit a pour but de vous mener directement à l'essentiel, de vous plonger dans l'atmosphère de la médina, sans pour autant oublier aucune des principales richesses culturelles de la ville. Mais il ne faudra pas traîner en chemin  !

1er jour. Visite de Fès el-Bali, la partie principale et la plus ancienne de la médina de Fès. En arpentant les deux ruelles principales, Talaa Seghira (la petite montée) et Talaa Kebira (la grande montée), vous découvrirez les monuments qui font la richesse de la ville.

La visite s'engage traditionnellement en passant la majestueuse Bab Boujloud, la porte la plus imposante et la plus connue de la médina.
A votre gauche, la Talaa Kebira vous conduira vers les principaux monuments mérinides, jusqu'à la place R'Cif. Vous pourrez alors faire une halte dans la medersa Bou Inania, magnifiquement conservée, le mausolée de Moulay Idriss et la grande mosquée Karaouiyine. Le tout, en traversant les hauts lieux de l'artisanat fassi, le souk aux épices, le souk au henné, les tanneurs... Nous vous conseillons de prendre un guide au moins pour la première demi-journée, afin de vous repérer dans ce labyrinthe, ou bien de suivre les itinéraires balisés.

2e jour. Visite de Fès el-Jedid, plus récente que sa voisine, du Méchouar, du palais royal, ainsi que du quartier juif, de sa synagogue et de son cimetière. L'après-midi, retour à Fès el-Bali, dans les quartiers Douh et Batha, les quartiers aisés de la médina. Parsemée de palais somptueux, dont certains bien cachés, cette partie de la ville est le lieu d'implantation de nombreux riads. Les rues y sont un peu plus larges qu'au coeur de la médina et la balade y est agréable. Pour terminer la journée, ne manquez pas le tour des remparts, en calèche ou en petit taxi, en passant par le Borj Sud et le Borj Nord, les deux forts qui surveillent la ville, pour finir, au coucher de soleil, par les tombeaux mérinides, d'où vous aurez une magnifique vue d'ensemble sur la médina.

3e jour. Journée à Meknès, la plus méconnue des villes impériales, dont la construction est en majorité l'oeuvre d'un sultan mégalomane, Moulay Ismaïl, qui construisit de magnifiques monuments à sa propre gloire. Le matin, visite de la médina, beaucoup plus calme que celle de Fès, ses souks, sa grande mosquée, le musée Dar Jamaï. L'après-midi, visite de la ville impériale, du mausolée de Moulay Ismaïl, du bassin de l'Agdal et des anciennes écuries monumentales. Si vous avez le temps en partant de Fès, faites un détour par le site archéologique de Volubilis datant de l'époque romaine, il serait dommage de manquer la visite ! Privilégiez la nationale, vous longerez ainsi la vallée du Rif. Les paysages entre Fès et Meknès sont splendides.

Séjour longHaut de page

1er et 2e jour. Programmez la visite de Fès el-Bali sur deux jours au lieu d'un (voir programme précédent), en y ajoutant la visite du quartier des potiers, situé à l'extérieur des remparts.

3e jour. Le matin, visite de Moulay Idriss, ville sainte et haut lieu de pèlerinage. L'après-midi, visite de Volubilis, le plus important site de vestiges romains du Maroc. Au milieu des collines parsemées d'oliviers, c'est un lieu magique aux ruines étonnamment conservées.

4e jour. Meknès, la plus méconnue des villes impériales, dont la construction est en majorité l'oeuvre d'un sultan mégalomane, Moulay Ismaïl, qui construisit de magnifiques monuments à sa gloire. Le matin, visite de la médina, beaucoup plus calme que celle de Fès, ses souks, sa grande mosquée, son musée Dar Jamaï. L'après-midi, visite de la ville impériale, du mausolée de Moulay Ismaïl, du bassin de l'Agdal et des anciennes écuries monumentales.

5e jour. Après quatre jours passés au coeur des villes, une escapade dans le Moyen Atlas vous permettra de faire une petite cure de nature. Direction Azrou tout d'abord, ses paysages vallonnés et surtout ses forêts de cèdres majestueux. Puis retour direction Fès, à travers les stations de montagne (à éviter en hiver). Ifrane et son atmosphère particulière qui rappelle les Alpes suisses, la belle route des lacs à quelques kilomètres de là. Vous terminerez votre périple par Imouzzer du Kandar, station de montagne très prisée par les Fassis, qui cherchent à fuir la touffeur de l'été à Fès ou encore à Sefrou dans la plaine de Fés. Retour à Fès en soirée ou gîte près de Sefrou.

6e jour. Taza et le massif du Tazzeka. A la frontière entre les massifs du Moyen Atlas et du Rif, cette étape constitue une agréable excursion hors des sentiers battus. Vous pourrez visiter Taza, magnifique ville oubliée des touristes, avec sa médina dont les remparts n'ont rien à envier à nombre de ses consoeurs marocaines. Si le coeur vous en dit, vous pourrez également tenter la spéléologie dans le gouffre de Friouato, le plus important du Maroc, ou encore vous rafraîchir dans des chutes d'eau. Mais parcourir le massif du Tazzeka est en soi une jolie balade... à condition de disposer d'un véhicule, car en transports publics, il vous faudrait compter deux ou trois jours.

7e jour. Profitez de cette dernière journée pour approfondir votre découverte de la richesse de l'artisanat fassi et parcourir les souks que vous avez déjà visités, mais cette fois avec un objectif disons... plus commercial  !

Séjours thématiquesHaut de page
Merveilles architecturalesHaut de page

Capitale religieuse du royaume, Fès a connu un rayonnement très important, non seulement religieux, mais aussi politique et culturel. Les souverains qui se sont succédé à la tête du royaume ont doté la ville d'ouvrages architecturaux merveilleux, cultuels aussi bien que civils.

Une balade dans la médina de Fès est un préalable à toute visite centrée sur les joyaux architecturaux de la ville. Les portes de la ville, tout d'abord, avec notamment la majestueuse Bab Boujloud, point de rendez-vous privilégié car point d'accès le plus facile. En ce qui concerne les ouvrages religieux, les architectes et artisans ont doté la ville des plus belles écoles coraniques, les medersas. Au panthéon des réussites esthétiques figurent la medersa Bou Inania, la plus célèbre de la ville, mais aussi la medersa Attarine, dans le quartier du même nom, ou la medersa Sahrij, dans le quartier des Andalous. Parmi les mosquées, la plus impressionnante est la grande mosquée Karaouyine, malheureusement interdite d'accès aux non-musulmans. Concernant la sphère privée, les palais de la médina de Fès, pour la plupart cachés, sont autant de trésors qu'il vous faut découvrir  : le palais Glaoui, le palais et le riad Mokri, dans le quarier Douh, mais aussi des demeures de dimensions plus modestes mais tout aussi richement décorées  : le palais Mnebhi, Dar Batha ou Far Adiyel.

Meknès, bien que plus petite, est aussi spectaculaire en termes d'architecture  : la Grande Mosquée se dresse fièrement, tandis que la medersa Bou Inania, homonyme de sa consoeur de Fès, étonne par la beauté de son décor. Quant au mausolée Moulay Ismaïl, il frappe autant par ses qualités esthétiques que par l'intense impression de spiritualité qui s'en dégage.

Fès gastronomiqueHaut de page

Un séjour à Fès inclut nécessairement une visite du marché  ! Que ce soit dans la ville nouvelle, sur les marchés ou dans les souks de la médina, notamment le long de Talaa Kebira, parmi les couleurs et les parfums, voici des marchands de fruits et de légumes, de viande, de volaille, mais surtout d'épices, d'olives de mille variétés, de fruits secs, dattes, amandes... Ceci pour les ingrédients de base. Mais il y a aussi les produits de bouche tout préparés, les sandwiches, les brochettes, les pâtisseries... Ah, les pâtisseries  ! Ce séjour n'est certes pas placé sous le signe du régime  ! Et ces épices et douceurs, vous ne manquerez pas d'en rapporter chez vous, à la plus grande satisfaction des marchands des souks ou des magasins spécialisés.
Le moment du repas est un moment privilégié, surtout à Fès. Les nombreuses terrasses de la médina sont prétexte à autant de pauses gastronomiques. Le meilleur endroit pour dîner à Fès  ? Les palais sont nombreux qui servent des mets succulents d'une cuisine marocaine élaborée et inventive, et vous régalent de tajines aux coings, de pastillas au lait et de salades diverses.
Enfin, pour joindre à ces délices le plaisir de la boisson, rien n'interdit de faire un petit tour dans l'un des quelques bars, rares mais de qualité, de la ville.
Cela dit, sachez que, quel que soit le restaurant que vous aurez choisi, rien ne sera jamais meilleur que le couscous familial  ! Si une invitation se présente, ne la déclinez surtout pas et sautez sur l'occasion  !

Fès et Meknès spirituelsHaut de page

Fès étant d'abord une ville sainte, un séjour peut y être l'occasion de se plonger dans la fervente spiritualité des fidèles venant se recueillir à Fès, dans et aux abords de ses lieux saints.
Dans Fès el-Bali, une visite des medersas, écoles coraniques, est un passage obligé pour comprendre l'importance de la culture religieuse au Maroc. Ainsi, au cours d'une promenade près des lieux de culte, notamment autour du mausolée de Moulay Idriss, on peut se joindre respectueusement à la foule qui, après avoir acheté les accessoires indispensables au culte sur le marché aux bougies (qui jouxte le mausolée), se dirige vers l'intérieur. Un coup d'oeil discret par les portes du mausolée vous apprendra beaucoup sur l'importance du culte des saints. La même ferveur est perceptible à Meknès autour du mausolée de Moulay Ismaïl. Si cet aspect du voyage vous intéresse, tâchez d'organiser votre séjour en fonction d'une fête religieuse importante, comme le moussem de Moulay Idriss, en septembre, qui s'étend en général sur trois week-ends. Ce moussem se déroule dans la ville même de Moulay Idriss, à quelques kilomètres de Meknès. La ville baigne d'ailleurs dans une ambiance religieuse même en dehors de la période du moussem.
Longtemps interdite aux infidèles, elle est ouverte à tous aujourd'hui, ce qui permet à quelques habitants de proposer des chambres d'hôtes, dont certaines sont des havres de paix qui n'attendent que vous  ! La religion musulmane se vivant au rythme des cinq prières quotidiennes, c'est une véritable émotion que d'entendre, de la terrasse de votre hôtel au coeur de la médina, monter les voix des muezzins des quelque 350 mosquées qui appellent à la prière.
Toutefois, Fès n'est pas que musulmane, et le quartier juif, le Mellah, recèle de nombreux trésors et vaut bien un pèlerinage lui aussi. La synagogue et le cimetière juif, notamment, sont empreints d'une ferveur bien vivante.

Le Moyen Atlas hors des sentiers battusHaut de page

La première étape sera de louer une voiture. Car qui dit Moyen Atlas, dit grands espaces, collines et montagnes, forêts de cèdres et plateaux volcaniques, ce qui fait que les transports locaux se prêtent mal à la découverte d'une telle région, à moins de disposer de plusieurs semaines.
Deux régions distinctes vous permettront des escapades nature  :

Le sud de Fès, tout d'abord, voit la naissance du Moyen Atlas, et plus particulièrement du massif du Kandar. Les petites stations de montagne se succèdent et vous découvrirez tour à tour Sefrou, petite bourgade en bordure de l'Atlas, puis Imouzzer du Kandar, vers laquelle les Fassis s'échappent pour trouver un peu de fraîcheur quand les chaleurs de l'été deviennent insupportables. Ifrane, ensuite, qu'il faut voir ne serait-ce que pour s'étonner de l'aspect station de ski des Alpes de la petite ville, mais aussi et surtout pour explorer la région. Car les environs d'Ifrane abondent en lacs magnifiques, parmi lesquels vous aurez plaisir à vous balader, et qui sait, dans les eaux desquels vous pourrez peut-être organiser une petite partie de pêche  ! Mais c'est surtout Azrou, encore plus au sud, qui mérite une excursion poussée. Azrou est connu pour ses forêts de cèdres, qui ravissent les touristes et fournissent la matière première aux artisans de toute la région, voire de tout le pays. Le cèdre Gouraud, le plus fameux d'entre eux, est mort depuis des années mais continue d'attirer les foules. Et ce sont surtout ses congénères, majestueux et bien vivants, qu'il faut observer. Un paysage totalement inédit au Maroc. Enfin, il ne faut pas oublier Sefrou et sa médina qui mérite amplement une halte.

La seconde région à explorer est encore moins connue que la précédente. A l'est de Fès se déroule le massif du Tazzeka, jointure entre le Moyen Atlas et le Rif. La ville de Taza, méconnue bien que ravissante, mérite une visite, car ses remparts n'ont rien à envier à ses consoeurs du sud et sa médina recèle des trésors architecturaux insoupçonnés. De Taza, un circuit est possible à travers le massif du Tazzeka, ses cascades, ses grottes, et le fameux gouffre de Friouato, qui vous permettra de vous initier à la spéléologie. Quelques gîtes de montagne, çà et là, pourraient également vous donner envie de vous attarder quelques jours dans la région, pour effectuer une des nombreuses balades proposées par les guides de la région.

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses MEKNÈS

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté