Vieux de 25 millions d'années, c'est un massif d'une centaine de kilomètres de long, distant de 50 km de la côte, parallèlement à la frontière kenyane. Les montagnes couvertes de forêts dominent de plus de 1 200 m les plaines environnantes (le sommet est à 2 230 m). La température moyenne y est de 20°C et il y pleut beaucoup (190 mm par an), moyennant quoi, elles sont d'une grande beauté et abritent une cinquantaine d'espèces d'arbres endémiques et pas mal d'espèces animales (singes, aigles...). Mais la pression démographique par croissance externe, explicable par la fertilité des terres et par la bonne pluviométrie, a pour effet la diminution rapide de la superficie des zones sauvages et une déforestation importante. 70 % de la forêt d'origine aurait déjà disparu, ce qui entraîne une destruction des sols et des quelques glissements de terrain. La région fait l'objet de nombreux projets de réhabilitation : reforestation, restauration des sols, amélioration des variétés cultivées, irrigation, santé. L'ethnie locale est celle des Wasambaas, qui sont en général de bons cultivateurs. On peut voir toutes leurs parcelles concentrées au fond des vallées, tandis que près des crêtes, subsiste une forêt de type tropical. La meilleure base de départ pour découvrir ces montagnes, très riches en oiseaux, est sans doute Lushoto.

Sur le versant est se trouve une réserve botanique de 280 ha (Amani Botanical Gardens), fondée par la Compagnie allemande d'Afrique de l'Est en 1902, où malgré une certaine dégradation, poussent encore toutes sortes de fruits et d'épices (dont agrumes, mangues, anones, grenades, caramboles, vanille, gingembre, clous de girofle, noix muscade, curry, poivre...) ; ainsi qu'une quarantaine d'espèces de palmiers, des arbres à pain, des cèdres, des camphriers, des euphorbes, des mimosas, des arbres ornementaux, des arbres à caoutchouc, des smilax et beaucoup d'autres variétés tropicales, sans oublier la violette d'Afrique (Genus saintpaulia), découverte en 1892 par un officier et planteur allemand, le baron von Saint-Paul.

Au-dessus de Muheza, à Magila, se trouve une ancienne et très belle mission, fondée en 1867 par des anglicans. L'église, couronnée d'un clocher avec une cloche de bronze, date de 1880 environ, et le cloître à colonnes de 1867. L'église abrite la tombe de l'évêque de Zanzibar, mort en 1924.

À voir / À faire à USAMBARA MOUNTAINS

Organiser son voyage à USAMBARA MOUNTAINS

Photos d'USAMBARA MOUNTAINS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

TANZANIE

Guide TANZANIE

TANZANIE 2018/2019

13.95 €
2017-10-18
432 pages
Avis