L'appellation Saly viendrait d'une jeune fille à qui les Portugais auraient demandé le nom du village. Elle aurait répondu en leur donnant son prénom : Saly ! Portugal s'étant transformé par la suite en " Portudal ".
Créée en 1984 et de renommée mondiale, la station balnéaire de Saly est le plus grand centre touristique du Sénégal et de l'Afrique de l'Ouest, réputé pour sa plage de sable blanc bordée de cocotiers où sont alignés les hôtels resort. Elle compte entre 4 000 et 20 000 habitants en très haute saison. Le village a été monté de toutes pièces pour satisfaire les désirs étrangers et, à bien des égards, il est en marge du reste du pays. Saly est le summum du farniente en all inclusive de la Petite Côte, avec tous les désirs à portée de la main. Les touristes passent en général ici une ou deux semaines en séjour tout compris, en réservant un package depuis Paris via des agences de voyage.

Saly semble étalé dans l'espace le long de la côte, n'a pas de réel centre, car a été en fait conçu pour que tous les grands hôtels donnent sur l'océan, chacun avec sa concession de plage. Point de repère important : le rond-point, non loin du karaoké, et le garage, où patientent les taxis. Au sud, si vous longez la plage, vous trouverez Saly Portudal, l'ancien village de pêcheurs à l'origine de la station, puis toujours en continuant vers le sud Saly Niakh Niakhal, où se trouvent les logements les moins chers et bon nombre de travailleurs locaux qui habitent là. Vers le nord, " Saly Nord " est un village artisanal où se vendent des souvenirs pour les touristes.

Chacun vit dans son petit univers hôtelier et tout le monde se retrouve le soir ou le midi le long de cette avenue du commerce où s'alignent magasins de souvenirs, restaurants, coiffeurs, boîtes, tout le nécessaire pour le touriste en vacances. Rien d'authentique mais le site est agréable, agrémenté d'arbres fleuris et de palmiers, d'autant plus que les hôtels sont constitués de cases qui ne défigurent pas le paysage, c'est un petit paradis tranquille avec les gadgets touristiques européens. Les loisirs sont l'autre avantage de Saly : de l'ULM au golf en passant par presque tous les sports nautiques, dont la pêche au gros. Tout est possible à condition d'y mettre un certain prix.

On y circule en quad, le soir on sort dans les discothèques, et les chasseurs des parages viennent y draguer les touristes de passage, et vice-versa ! En revanche, le tourisme sexuel est visible ici plus qu'à Dakar encore, surtout dans les clubs le soir.

A savoir. Les bana-banas, les vendeurs ambulants, viendront vous importuner à Saly plus qu'ailleurs, notamment sur la plage, car c'est la zone la plus touristique du pays. Il faut avoir les nerfs solides pour ne pas craquer au bout du 10e pot de colle qui tente de vous vendre tout et n'importe quoi avec insistance ! On est à la limite du harcèlement. Mais la vie est dure pour les petits vendeurs, il faut être patient, et sachez les prendre avec humour, sans en dire trop sur votre hôtel et le temps que vous restez là malgré leurs questions insistantes, soyez ferme et poli. Restez dans votre plage privée où un gardien empêche les vendeurs d'approcher pour faire une sieste au calme.

Les lieux incontournables de SALY-PORTUDAL

Organiser son voyage à SALY-PORTUDAL

Photos de SALY-PORTUDAL

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2019-09-18
456 pages
Avis