Résultats Site naturel à COPÁN RUINAS

L'avis du Petit Futé sur PARQUE ARQUEOLÓGICO COPÁN

Plaque millesim 2020

La découverte. L’une des premières attestations de l’existence des ruines se trouve dans la fameuse lettre de l’explorateur Diego García de Palacios adressée au roi d’Espagne Philippe II en 1576. Malgré la description enthousiaste qu’il en fit alors, celles-ci restèrent dans l’oubli jusqu’en 1834, quand le colonel Juan Galindo y mena la toute première expédition scientifique. En 1891, le gouvernement du Honduras signa un accord avec le musée de Peabody de l’université de Harvard. En échange du soutien américain aux travaux de restauration et de mise en valeur des ruines, le gouvernement accordait aux chercheurs le droit exclusif d’importer la moitié des objets mis au jour. Grâce à cette équipe d’experts, d’importants monuments furent découverts au cours des fouilles de 1975 et de 1977, auxquelles le visiteur d’aujourd’hui doit la majorité des splendeurs du site. En 1980, les ruines de Copán furent classées patrimoine mondial par l’UNESCO. Les chercheurs ne s’accordent pas encore sur la signification exacte du nom « Copán » qui pourrait se traduire par « pont » ou encore « Capitale de Co ».

Grandeur et décadence. On situe l’âge d’or de la civilisation maya entre 250 et 900 ap. J.-C. Cette période est marquée par l’apparition des premières dynasties royales. Le roi, à la tête de la cité, avait pour responsabilité d’assurer la prospérité, la sécurité et le salut de son peuple. Accompagné de ses proches, il vivait au centre de la cité dans des temples et des palais qu’il faisait ériger en son honneur. A la fin de certains règnes, les constructions de pierres revêtues de stuc aux couleurs vives furent enterrées, préservant certaines des beautés de Copán de la destruction à travers les siècles.

L’étude des glyphes démontre que l’expansion de cette cité débuta avec l’avènement d’un Grand Seigneur, K’inich Yax K’uk’Mo o, en 426. Son mariage avec une noble marqua le début d’une dynastie de dix-sept règnes. Avec le règne de ce roi commença la construction des premiers monuments de Copán. Du deuxième roi, fils de K’inich Yax K’uk’Mo o, au dixième roi, Lune Jaguar, on ne possède que très peu d’informations. La découverte de plus de 4 500 édifices a permis d’estimer qu’au VIIIe siècle la population de la vallée aurait atteint 27 000 habitants. Entre 578 et 738, Copán bénéficia d’une croissance démographique, politique, sociale et artistique que l’on attribue à Serpent Fumant, le onzième roi (563-628), et à Jaguar Fumant, le douzième roi (628-695). Ce dernier eut son règne de soixante-sept années marqué par les conquêtes et l’élargissement de son territoire, préparant l’avènement de celui qui allait faire de Copán le joyau des cités mayas : Dix-Huit Lapin (Waxaklajuun Ub'aah K'awiil). Ce roi aux affinités artistiques hors du commun imposa de nouvelles normes à la statuaire et à l’architecture, qui atteignirent un raffinement esthétique et technique jamais égalé par la suite. On lui doit notamment les stèles A, B, C, D, F, H et 4 de la Grande Place, le Terrain de balle, la stèle J et le Temple 22 érigé sur le Patio oriental de l’Acropolis. Dix-Huit Lapin fut malheureusement capturé par les Mayas de Quirigua et décapité le 3 mai 738. Débuta alors une période d’instabilité politique et de crise économique. Même si Quirigua ne conquit jamais à proprement parler la cité de Copán, elle prit le contrôle de plusieurs terres agricoles et de la production du jade qui appartenaient auparavant à Copán. C’est une alliance consolidée par le mariage du quinzième roi, Escargot Fumant, avec une noble de la cité de Palenque, qui rétablit le prestige et la stabilité de Copán.

Le seizième roi, Yax Pasay Chun Yooab, monta sur le trône en 763. Il est celui qui fit construire le fameux autel Q, représentant les seize dirigeants de la dynastie de Copán assis en tailleur sur leur nom. Hasard ou destinée, c’est avec ce roi qu’on assista aux premiers signes de la décadence de la cité. Certains l’attribuent à quelque événement mystérieux. Ce sont fort probablement la surpopulation, la déforestation et la surexploitation agricole, renforcées par de fortes variations climatiques, qui sont les véritables causes de la chute de Copán. Des études d’archéologie physique ont montré que la population souffrait de diverses maladies et de malnutrition. Il y eut un dernier prétendant au trône en 822 mais, comme le prouve la stèle L qui fut commandée par lui et qui est demeurée incomplète, Ukit Took’ ne régna jamais sur Copán. On ne sait ce qui est advenu de ce roi mais les Mayas abandonnèrent peu à peu le site et quittèrent la vallée, vidée de ses ressources naturelles.

Visite. Le parc archéologique est formé par le groupe principal (Grande Place, Acropolis, cimetière) et le site des sépultures (Las Sepulturas), distants de 3 km. La visite devrait être complétée par le magnifique musée des sculptures (à l'entrée) qui abrite certaines pièces originales remplacées par des copies sur le site, ainsi qu’une majestueuse réplique du temple Rosalila, découvert sous le temple 16. Une visite complète prend environ trois heures. Le visiteur atteint le groupe principal en suivant un joli sentier bordé d’arbres qui passe devant les gardiens des ruines, des perroquets aux couleurs flamboyantes, oiseaux emblématiques de l’imaginaire maya. Du sentier qui vous mène au site, vous parviendrez à une vaste aire ouverte : la Grande Place.

La visite des tunnels est impressionnante mais vraiment chère. Seules 5 personnes peuvent y pénétrer à la fois. On y accède uniquement au sein du parc archéologique. Il vaut donc mieux se décider avant de partir à la découverte du site. Nous conseillerions plutôt de prendre un guide si un choix financier devait s'imposer.

4.4/5 (11 avis)
Partager sur

Informations sur PARQUE ARQUEOLÓGICO COPÁN

Le parc est ouvert tous les jours de 8h à 18h. Entrée des ruines : 15 US$ ; entrée du musée des sculptures : 7 US$. Les tunnels sont ouverts de 8h à 15h30 avec un prix d’entrée de 15 US$. Compter donc au total 40 US$ pour tout visiter, si vous comptez le musée archéologique situé dans le village : 3 US$. Les billets ne sont valables que pour la journée. Possibilité de visites guidées en anglais, espagnol ou français moyennant 20-30 US$.

Avis des membres sur PARQUE ARQUEOLÓGICO COPÁN

11 avis
4.4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
bretagne28
4/5
Visité en janvier 2020
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Belle visite
En voyage organisé nous avons fait une incursion à Copan. Superbe visite avec un guide parlant français. Tres bel ensembe Maya encore différents de ceux du Guatemala avec aussi de nombreux aras.
jeanmichmuch
5/5
Visité en décembre 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
incontournable
Si vous êtes au Guatemala n'hésitez pas à dériver votre circuit et faire une incursion au Honduras à Copan pour visiter ces merveilleuses ruines, qui à mon avis sont plus intéressantes que celles de Tikal au Guatemala. Prix d'entrée 15$ par personne, on peut accéder au site à pied de la ville de Copan toute proche 1,2 km. Le site est enchanteur dès son arrivée avec ses perroquets ara perchés en grand nombre dans les arbres. Le cheminement de visite est très intéressant, bien fléché, balisé et propre, de nombreux plans de site vous indique où vous êtes et quels sont les points d'intérêts voisins. on se croirait dans un vaste jardin bien entretenu avec des vestiges, ruines, temples et édifices mayas et végétation luxuriante et géante. Contrairement à Tikal où les temples sont plus hauts ici ils sont à taille humaine(quand même imposant) les sculptures des stèles et parois sont en meilleur état et plus lisibles, c'est de toute beauté et mieux conservé. Exceptionnel: l'escalier hiéroglyphique, prenez le temps de vous poser à l'ombre et détailler cette merveille unique!
GP37
5/5
Visité en mars 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Site archéologique de COPAN
site maya le plus important du Honduras

nombreux temples dispersés dans la forêt

accueil des aras
Yann-51
5/5
Visité en janvier 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
L'ensemble site et musée à découvrir
Les ruines de Copan sont un bon complément d'une visite plus spectaculaire comme Tikal, les vestiges sont proches les uns des autres et permettent bien d'imaginer le site avec ses habitants. Le musée permet d'apprécier pleinement la beauté des sculptures avec une spectaculaire reconstitution de temple avec ses couleurs d'origine.
LuKa31
4/5
Visité en mars 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Jolie parc archéologique Maya bien entretenue.
Il n'y a pas énormément de monde ce qui rend la visite beaucoup plus agréable.
Plein de Ara vous attende à l'entrée, on passe sur les bâtiments pr passer dernière puis faire le tour etc
Possibilité de visiter des tunnels mais c'est un extra qui faut payer et qui ne vaut pas vraiment le coup pour le prix...

15US$ l'entrée simple sans guide
bonnefée78
5/5
Visité en mars 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Un site archéologique qui mêle pyramides dnt le grand escalier et stèles.
Celles-ci sont les merveilles qu'on trouve surtout sur ce site au Honduras et au Guatemala tout proche
Superbe
92
5/5
Visité en février 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Ce site archéologique situé dans un parc verdoyant est très riche en monuments de grande importance. Prévoir la journée pour profiter au maximum du site me semble raisonnable.
Cette excursion est un des arrêts majeurs d un voyage dans cette region
Frenchtravelers
4/5
Visité en novembre 2016
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Nous avons adoré les ruines de Copan !
Considérées comme un des plus importants sites archéologiques de la civilisation maya, les ruines de Copan s'étendent, sur plusieurs kilomètres, en pleine jungle. Ces superbes vestiges sont remarquablement bien conservés et ils sont une fascinante évocation du légendaire savoir-faire artistique, architectural et scientifique des Mayas.
Découvrir les ruines, c'est déambuler au coeur d'un bel ensemble de temples, stèles, sculptures, escaliers, sépultures, autels etc... ornés de bas-reliefs et de hiéroglyphes, et remonter les siècles en imaginant l'époque florissante de la civilisation maya.
Les ruines se situent à 1 km de la petite ville de Copan et vous pouvez vous y rendre facilement et rapidement en tuk-tuk.
myriamc
4/5
Visité en février 2016
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Un endroit calme, pas trop d’afflux de touriste, site original, possible de toucher tout. On plonge dans le monde des Mayas, jusqu'à ce que le gout du chocolat me reste en souvenir, pourtant, je n'ai pas bu de chocolat chaud, ll faisait bien trop chaud bien se couvrir du soleil ; )
user42603
3/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Beau parc avec acropole et pyramides, des temples avec une place centrale. Un des sites maya les plus fouillés à ce jour.
godzila182
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Tres beau vestige de la culture maya. Ce parc est tres sympa à visiter malgré le fait qu’il y est peu de structures hautes. Je conseille aux voyageurs de le faire avant d’aller à flores sinon vous risquez d’être décus par les ruines qui restent moins impressionnantes.
Ne pas faire les souterrains, c’est cher et très peu de choses à voir.

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Êtes vous sur de vouloir dépublier votre avis ?

    Oui, je suis sur

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !