Zone protégée depuis 1964, la section Naukluft du parc Namib-Naukluft s'étend sur un plateau montagneux creusé de gorges escarpées et surplombant les vastes étendues du Namib. Des pics de plus de 2 000 m surgissent des étendues blanches et rouges. Trois rivières, sources de vie dans le désert, prennent naissance dans les montagnes du Naukluft : la Tsondab au nord, la Tsams à l'ouest et la Tsauchab au sud.

Elles sont généralement à sec en dehors des grosses pluies, mais les passages qu'elles ont creusés jusqu'à l'océan ont permis la survie d'une flore et donc d'une faune désertique très riche. Au coeur de ces formations rocheuses, quelques cours d'eau laissent encore apparaître leur transparence cristalline, formant des petits bassins où il est possible de se baigner. Les oasis de verdure qui se logent au fond des ravins sont le refuge d'une faune variée : timides zèbres de Hartmann (des montagnes), koudous, springboks, lièvres, babouins viennent s'y désaltérer. Guépards, léopards et hyènes habitent également ces montagnes et, s'il est très difficile de les apercevoir, leurs empreintes dans le sable, près des cours d'eau, trahissent leur passage. Tôt le matin ou tard dans l'après-midi, les oréotragues (klipspringers) aiment se percher sur les crêtes rocheuses, tandis que les aigles noirs tournent à la recherche de leur proie préférée, le daman des rochers (rock dassie). A la fin du XIXe siècle, le chef nama Hendrik Witbooi, refusant de se soumettre à l'autorité allemande, avait installé sa base dans ce fort naturel. De nombreuses pierres tombales témoignent aujourd'hui des combats entre les Namas et les troupes allemandes dirigées par le commandant Leutwein (on peut en apercevoir quelques-unes près du camping).

À voir / À faire à NAUKLUFT

Photos de NAUKLUFT

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

16.95 €
2018-09-12
408 pages
Ailleurs sur le web
Avis