AQUEDUC D'AIN-ZEBOUDJA

Ouvrages d'art à voir

L'avis du Petit Futé sur AQUEDUC D'AIN-ZEBOUDJA

Plaque millesim 2018

Derrière le ministère de l'Energie et des mines, les hauts bâtiments de la résidence Chaâbani au Val d'Hydra cachent d'importants vestiges d'un des quatre grands aqueducs qui alimentaient les fontaines d'Alger à l'époque ottomane. Construit entre 1619 et 1639, l'aqueduc d'Aïn-Zeboudja, long de 12 km, captait l'eau des sources de Dely Brahim et de Ben Aknoun pour l'acheminer jusqu'à la Casbah afin d'alimenter la Citadelle ainsi que quatorze fontaines de la vieille ville. Ces vestiges sont les dernières traces du système hydraulique du temps de la Régence d'Alger. Les aqueducs du Télémly, du Hamma et de Bir-Traria étaient les trois autres aqueducs alimentant le reste de la ville.

Carte pour AQUEDUC D'AIN-ZEBOUDJA

Participez
à la communauté
Avis