RUE KANONICZA (ULICA KANONICZA)

Rue, place et quartier à visiter

L'avis du Petit Futé sur RUE KANONICZA (ULICA KANONICZA)

Plaque millesim 2018

La rue Kanonicza, parallèle à la rue Grodzka et qui mène à la colline de Wawel, est sans doute la mieux préservée de la Vieille ville et l'une des plus belles et pittoresques de Cracovie. Epargnée par l'incendie qui détruisit une grande partie de la ville en 1850, elle a su préserver son atmosphère médiévale originaire. Bordée par des bâtiments du XIVe et du XVe siècle, dont beaucoup ont toutefois été remaniés au cours de l'histoire, elle charme les visiteurs avec sa variété de styles, avec ses portails somptueux, ses façades recouvertes d'armoiries, ses magnifiques cours intérieures. Elle tire son nom du fait qu'ici, depuis le XIVe siècle, habitaient les chanoines de la cathédrale de Wawel " canonicorum ".

L'édifice à n'en pas douter le plus surprenant est la Maison Długosz(dom Jana Długosza), au n° 25. Cette superbe demeure du XVe siècle appartenait à Jan Długosz, premier grand historien de la Pologne et précepteur des enfants du roi Casimir qui y vécut de 1450 à 1480. Remaniée en style Renaissance au XVIe siècle, elle présente un magnifique portail avec une inscription en latin qui dit " Rien n'est meilleur dans l'homme que son esprit ". On remarquera aussi un bas-relief intégré au mur représentant la Vierge avec l'Enfant et datant de 1480. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, Stanisław Wyspiański passa son enfance avec ses parents au rez-de-chaussée de cette maison. Aujourd'hui elle est le siège de l'Académie Pontificale de Théologie.

Au n° 21, se trouve la Maison du Doyen (Dom Dziekański), remaniée dans les années 1580 par Santi Gucci, l'architecte italien de la Halle aux Draps. Dans cette résidence traditionnelles des évêques de Cracovie, le futur pape Jean-Paul II séjourna de 1963 à 1967. Son portail cache une superbe cour à arcades en style Renaissance avec une statue de saint Stanislas, saint patron de Pologne, du XVIIIe siècle.

Le palais de l'évêque Florian de Mokrsko, au n° 18, présente lui aussi une belle cour à arcades et un portail Renaissance. Au n° 17, se trouve le palais de l'évêque Erazm Ciołek. Erigé en 1531-1532, le palais de l'évêque Samuel Maciejowski, au n° 1, fut transformé en tribunal et prison au début du XIXe siècle. Il remplit cette fonction jusqu'à en 1970. Sur le portail baroque à côté d'une représentation d'Hermès on peut encore voir l'inscription " Bureau de la Cour d'Inquisition Royale ".

Participez
à la communauté

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !