SHOWROOM JEAN SERVAIS SOMIAN

+225 07 39 63 58
Afficher le numéro
Plaque millesim 2018

Sculpteur et ébéniste au savoir-faire unique, puisqu'il a redécouvert la technique du carving du tronc de cocotier - qui avait disparu en raison de la difficulté à travailler ce matériau de base, à la fois dur et extrêmement fragile -, Jean Servais Somian se distingue par une production à mi-chemin entre l'art et le design. Figure majeure de la scène culturelle ivoirienne, c'est aussi un artiste dont la cote monte à l'international : en 2017, on a notamment pu apercevoir certaines de ses oeuvres, représentées par la galerie londonienne 50 Golborne, au Grand Palais de Paris où se tenait la prestigieuse foire d'art moderne et contemporain Art Paris Art Fair. Sa marque de fabrique ? Une réinterprétation unique de la tradition, qu'il sublime en formes élancées (certaines créations peuvent atteindre jusqu'à 2,5 m de haut) taillées dans la masse de sa " pâte à modeler " : des troncs de cocotiers déjà coupés qu'il récupère ça et là et fait sécher 2 à 3 mois avant de les creuser ou de les perforer pour en faire des pièces uniques ajourées, parfois combinées à d'autres matériaux (métal, mousse et tissu, etc.). Ses créations singulières, d'une élégance remarquable avec leurs longues lignes à la pureté tranquille, se déclinent en assises (tabourets guéridons, tabourets masques, tabourets cathédrales, bassines renversées habillées de coussins recouverts de wax, bancs, méridiennes et banquettes pirogues...), rangements et mobilier d'intérieur (coffres, commodes, rangement mortier, buffets, présentoirs, meubles à bijoux, arbres à tiroirs, arbres-bibliothèques, coiffeuses, consoles, tables basses, tables tronc creusé...), luminaires et accessoires (le tordant " tapis-tapette ", de très beaux paravents et miroirs, et des jarres aux rondeurs et au rendu si parfait que l'on croirait des poteries), et même des bijoux home made. Parmi ses " chéries cocos ", ses " Demoiselles d'Avignon " à lui, figurent les sculptures appartenant à la série " Demoiselles de Bassam ", taillées dans la masse des troncs de cocotiers dont elles conservent la forme élancée. Un clin d'oeil à l'histoire agitée du pays, qui rend un hommage émouvant au passé de la route Abidjan-Bassam, empruntée en décembre 1949 par les pionnières de la lutte pour l'indépendance... et auparavant intégralement bordée de cocotiers (si si : gros soupir de blasitude). Must see absolu !

SHOWROOM JEAN SERVAIS SOMIAN
Je gagne 100 foxies
Partagez cette adresse

En savoir plus sur Côte d'Ivoire

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !