Guide de DUBAÏ CITY : Dubaï en 35 mots-clés

<p>Vitrine dans le souk de l'or</p>

Vitrine dans le souk de l'or

Abaya

Ce long manteau noir, généralement sobre, caractérise la femme qui l'enfile avant de sortir de chez elle. Parfois discrètement ornée de fils d'or, d'argent ou brodée de perles, l'abaya laisse entrevoir dessous, au gré de la marche, des vêtements souvent plus bariolés ou plus modernes.

Abra

Petites embarcations de bois munies d'un moteur, qui permettent à tout moment et en plusieurs endroits de passer d'une rive à l'autre de la Creek : il suffit de donner 1 dirham par trajet et par personne au capitaine. Mode de transport urbain des Indiens et des Pakistanais, elles sont aussi empruntées par quelques hommes d'affaires. Les touristes qui se rendent à pied du vieux souk de Bur Dubaï au souk des épices de Deira aiment aussi à traverser le bras de mer en abra, pour le simple plaisir de découvrir la ville selon un point de vue mobile et authentique.

Aides ménagères (Maids)

Première des habitudes locales adoptée par presque tout expatrié fraîchement arrivé. Elles sont des dizaines de milliers. Beaucoup (tous) les regrettent une fois rentrés d'expatriation. Souvent philippines, sri-lankaises, éthiopiennes ou indonésiennes.

Ask-ali.com

Consulter d'urgence le site de notre ami Ali Alsaloom (la page Facebook AskAnEmirati est aussi un bon complément), vedette de la télé et de la presse, guide polyglotte, intercesseur culturel et essentiel de la région. C'est le premier Émirien à publier un livre et un site d'info qui décryptent les us et coutumes de son peuple. En complément, on fréquentera la page Facebook AskAnEmirati.

Brunch

Une institution à Dubaï le vendredi. Tous les hôtels ou presque le proposent. Version sans alcool ou à volonté, attention, on s'endimanche et on se perche sur de hauts talons pour déambuler devant les buffets pantagruéliques.

Burj(s)

Mot signifiant la " Tour " en arabe. Le Burj El Arab est cet hôtel-voile arrimé à quelques encâblures de la côte et devenu le premier emblème de la ville. Pas question de le visiter à l'oeil, mais il est possible pour l'équivalent d'une quarantaine d'euros d'aller prendre un verre à son bar-jazz. Le Burj Khalifa est la plus haute tour du monde, soit plus de deux fois et demie la tour Eiffel.

Café arabe

On vous le proposera dans de nombreux hôtels dès votre arrivée, accompagné de dattes. Servi dans le dallah, une cafetière à long bec, il est élaboré avec très peu de café (2 cuillères/litre) auquel on ajoute de la cardamome et parfois de l'eau de rose. Sa teinte est celle d'un thé clair. Son goût n'a rien à voir avec le café que l'on connaît (il est même assez amer). En geste de bienvenue, il est versé dans un gobelet en porcelaine qu'il faut toujours prendre de la main droite.

Camélodrome

Les courses de dromadaire ont lieu en hiver, d'octobre à mars, généralement très tôt le matin pour éviter la chaleur. Jadis montés par des enfants, ces derniers ont été remplacés en 2002 par des jockeys-robots dirigés à distance par les entraîneurs embarqués dans des 4x4. Les chameaux courent en général à une vitesse de 40 km/h sur une distance d'environ 10 km. Les paris d'argent sont strictement interdits.

Chaleur

De juin à septembre inclus, elle est difficilement supportable (proche des 50 °C !) et s'accompagne de taux d'humidité importants, ce qui rend les balades à pied ou les repas en terrasse simplement impossibles. Durant cette période, le sable est brûlant, l'air extérieur se transforme en fournaise et les hôtels rafraîchissent leurs piscines car la température de l'eau dépasse les 35 °C ! C'est le moment d'aller faire une descente à Dubai Ski !

Dhow (boutre)

Embarcations traditionnelles en bois, les boutres sont les anciens navires de commerce, qui acheminaient biens et denrées jusqu'aux pays du Golfe arabo-persique et même jusqu'à Zanzibar. Si les cargos à moteur les remplacent en partie, ils sont toujours fabriqués selon une méthode ancestrale. De nos jours, utilisés à des fins commerciales mais surtout touristiques (croisières), les dhow participent du charme oriental des Émirats. Appartenant au patrimoine national, ils font la fierté des Émiriens qui se déplacent en nombre pour venir assister aux fameuses régates de dhow se déroulant tout au long de l'année et en particulier à l'occasion de la fête nationale.

Dishdasha

Appelé par les Émiriens kandura, c'est le vêtement traditionnel des hommes. Il s'agit d'une robe ample de couleur blanche, tombant jusqu'à la cheville, confectionnée dans un coton blanc léger adapté aux fortes chaleurs estivales. Elle peut parfois se décliner dans des couleurs plus sombres et des tissus plus épais pour le coeur de l'hiver. L'Émirien est raffiné et ses robes toujours immaculées. Monsieur se change près de 4 fois par jour (il y en a toujours une dans la voiture ou au bureau) et son armoire en contient en moyenne près de 50. Chaque pays du Golfe adopte des signes distinctifs : forme du col, détail des poignets.

Élégance et Spa

Chacun remarque le soin extrême des habitants de Dubaï. Ils ou elles sont parfumés, cirés, manucurés, repassés, lumineux comme des sous neufs, n'élèvent jamais la voix, marchent lentement et semblent perpétuellement zen. En regard, nous sommes criards, la tête hirsute et à l'air, le jean douteux, et notre dernier séjour chez Vénus Beauté remonte à loin !

Émiriens - Émiratis

On dit l'un ou l'autre. On peut les rencontrer souvent après 20h dans les centres commerciaux et dans les quartiers de City Walk et la Mer.

Expatriés

Vous avez noté, on ne parle pas d'immigrés dans le Golfe mais d'expatriés. Ils représentent environ 85 % de la population - ce qui rend les Émiriens minoritaires chez eux - et se subdivisent en trois groupes : Indiens, Pakistanais, Sri Lankais, Philippins et Chinois forment la main-d'oeuvre (bâtiment, voirie, entretien, restauration, hôtellerie...) ; les Égyptiens, les Jordaniens, les Syriens, les Libanais et les Palestiniens constituent la classe moyenne des cadres commerciaux, des médecins, des techniciens et des ingénieurs ; les Occidentaux, en contrat d'expatriation, occupent le haut de la pyramide sociale. Plus de 25 000 français à Dubaï !

Faucon

Au même titre que celle du dromadaire, l'image du faucon perpétue l'attachement du peuple émirien à ses traditions bédouines. La fauconnerie est devenue une activité sportive traditionnelle, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2010. 20 % des Émiriens en possèdent. Il existe même un hôpital destiné aux faucons à Abu Dhabi.

Food truck

Impossible de les rater, ils font partie du paysage. Ils sont partout : sur les plages, sur les aires d'autoroute, dans tous les concerts et dans les parcs. Ils se déclinent dans toutes les couleurs et toutes les saveurs !

Hospitalité

Héritée de la culture bédouine, l'hospitalité est le trait dominant des habitants du pays. Symbolisée par la cafetière arabe (on propose toujours un café et des dattes au nouveau venu), cette qualité est fort répandue à Dubaï où les locaux sont toujours prompts à renseigner ou à dépanner l'étranger.

Hôtels

Ils sont 465 dans la ville de Dubaï. Tout se passe dans les sacro-saints hôtels et de préférence de luxe : les brunchs du vendredi, les pots entre amis, les après-midi spa, les journées à la plage. Ce sont des centres de vie incontournables de la vie dubaïote. Toutes les grandes marques du monde hôtelier se sont donné rendez vous ici.

Iftar, Suhoor et Ramadan

Le Ramadan est un mois à part où la configuration de la ville change. Les horaires d'ouverture des bureaux, écoles et commerces sont modifiés, la plupart des restaurants restent fermés pendant la journée, La ville est recueillie le jour et festive à partir de la tombée de la nuit. Les non-musulmans sont priés de s'abstenir de fumer, de boire et de manger en public ! Iftar est le nom donné au repas qui casse le jeûne immédiatement après le coucher du soleil. Les hôtels, pour l'occasion, montent des tentes où sont servis des buffets. Le Suhoor est un repas plus léger servi avant le lever du soleil. Même les non-musulmans se réjouissent et se rendent aux multiples dîners organisés dans la ville. C'est un mois de prière, de temps en famille et aussi de fête.

Inshallah (Si Dieu le veut)

Réponse aimable à toute demande qui n'est pas sûre d'être honorée en temps et en heure. Mot du langage quotidien qu'on adopte aussi vite qu'on le craint. Il faut le comprendre et le respecter sans s'énerver jamais : " Tout est dans les mains de Dieu. "

Islam

L'islam est la religion des Émirats, mais c'est aussi un mode de vie avec des valeurs précises et un code de conduite. Les musulmans respectent donc les cinq piliers de l'islam : la profession de foi, le rituel des 5 prières journalières (Salaah), l'aumône (Zakaah), le jeûne pendant le mois du Ramadan et le Hajj, le pèlerinage à La Mecque. Les dates du Ramadan se situent ces années-ci au printemps.

Jumeirah Jane

Stéréotype de la femme expatriée, épouse d'un cadre supérieur vivant le long de la côte de Jumeirah. Manucurée, parfois botoxée (fait rarement avoué), adepte des soirées branchées, son credo se résume dans les mots " Pilates, yoga, paddle, bio et salade de quinoa ". Madame ne fait pas de régime, elle fait une cure de détox. Le nom a été trouvé par une expatriée franco-suisse qui a immortalisé la JJ dans un livre léger et drôle intitulé My Fantastic Life in Dubai.

Ladies' Night

Un vrai bon plan pour les filles. Les Ladies' Nights sont autant une institution que peut l'être le brunch et font partie intégrante de la vie sociale dubaïote, surtout lorsqu'on est une femme. Pour résumer, certains établissements de la restauration permettent aux femmes de boire à l'oeil à l'origine les mardis. Le succès est tel qu'on peut trouver une Ladies' Night presque tous les jours de la semaine. Un website permet de repérer, où, quand et comment en profiter. www.ladiesnightdubai.com

Lemon mint (Limonade mentholée)

LA boisson nationale des expatriés et de tout voyageur à boire sans modération. Rafraîchissante, énergisante, photogénique, l'essayer c'est l'adopter.

Liberté des femmes

Laissez au vestiaire les clichés sur le voile et admirez la discrète fantaisie, l'irradiante beauté et l'évident génie de ces femmes en noir, si semblables en apparence et pourtant si singulières !

Les femmes émiriennes occupent de plus en plus de postes clés : cinq femmes émiriennes sont ambassadrices dont une à l'ONU, et 20 % du personnel diplomatique est féminin. Depuis novembre 2005, le président du Parlement émirien est une femme ; on dénombre également huit députées sur un total de 40 membres, huit femmes ministres et quatre pilotes de chasse. 95 % des filles poursuivent des études universitaires aux Émirats ou à l'étranger contre 80 % pour les garçons.

Majilis

Littéralement, il signifie l'endroit où l'on s'assoit. Toutes les maisons émiriennes en possèdent au moins deux. On y discute en famille et on y reçoit les invités comme dans son salon. On sait toujours à quelle heure on arrive mais jamais celle à laquelle on repart. Vous y trouverez des matelas et coussins disposés autour de la salle et en général au milieu un kawar où sont disposées plusieurs dallah (cafetières au long bec). On vous y servira des dattes et des petits beignets arrosés de sirop de datte appelés luqueimat, mais aussi des fruits. Ce n'est pas dans les journaux que l'on apprend ce qui se passe à Dubai mais au majilis ! L'éducation des enfants est parfaite dans ces salons où l'on est invité à écouter, sans commenter, les conversations des plus grands, tout en servant silencieusement le café.

Mall

Près de 70 malls rivalisent de somptuosité et d'inventivité pour attirer la clientèle. Ce sont de véritables petites villes où l'on passe la journée, notamment pendant la saison chaude. Tous proposent de multiples services : restaurants, Fun Cities où l'on peut laisser les enfants, parcs d'attractions, salons de détente, salles de prière. Dubaï dispose d'un ratio surface commerciale/nombre d'habitants quatre fois plus qu'élevé qu'aux US et 8 fois plus qu'en Europe. 5 % du PIB des EAU provient du célèbre Dubai Mall. Pour les professionnels, Dubaï se classe au deuxième rang mondial des plates-formes de boutiques, derrière Londres, devant Paris.

Pétrole

On mise sur encore vingt ans de réserves et encore ! Très peu nombreux, les Dubaïotes de souche savent que l'or noir n'est pas leur affaire, préférant jouer la carte de la mondialisation des services et des loisirs.

Sécurité

Elle est telle que les habitants ne ferment pas souvent pas leurs portes à clé, laissent leurs sac sur le siège passager, voiture ouverte au tout-venant. Les caméras sont omniprésentes, la police en civil partout, l'application de la police dubaïote permet de dénoncer tout comportement suspect en direct. La plupart des voleurs sont retrouvés et ne sortent pas sans passer par la case prison. Ceci explique peut-être cela.

Sheikh Zayed Road

LA route de Dubaï. C'est une autoroute qui traverse tout Dubaï. Incontournable, elle relie tous les Emirats. Longue de 560 km, c'est une autoroute appelée E11 et qui change de nom dans chaque émirat. Une ligne de métro la longe. Honnie souvent à cause de ses embouteillages légendaires, elle vaut la peine d'être parcourue en métro sans encombres. Elle est appelée aussi l'autoroute la plus chère du monde en raison du prix de location des panneaux publicitaires qui la bordent.

Souk

Loin des clichés bling-bling de la ville, le souk vous permet de plonger dans un Dubaï inattendu, presque exotique. Les odeurs des épices, les casseroles XXXL, l'or 24 carats, le bruit, le monde, les piétons. Tout est là pour plaire à l'Occidental un peu perdu dans les centres commerciaux sans âme.

Station-service

Toujours surpris qu'au pays de l'or noir il y ait une si longue file d'attente (il manque des stations-service), mais vous apprécierez que votre main ne sente jamais l'essence car ici on est toujours servi. Vous pourrez constater, quelque peu perplexe, que personne n'arrête le moteur au moment de faire le plein. Vous répondrez " oui " au charmant pompiste qui marmonne invariablement " Fuel special ? " (traduction : " Le plein ? "). Et non vous ne rêverez pas lorsque qu'au pays de la sécurité, le pompiste vous demande votre numéro de code de la carte bleue pour que (surtout !) vous ne vous fatiguiez pas à descendre de votre 4x4. Pour une fois, vous prendrez plaisir à remplir le réservoir pour 4 fois moins d'euros qu'en Europe. On trouve de tout dans les stations-services : distributeur de billets, petit supermarché et café à emporter.

Superlatif

Dubaï est la ville du Plus : la tour la plus haute, le centre commercial le plus grand, la voiture de police la plus rapide, l'hôtel le plus haut, le graffiti le plus long, la chaîne en or la plus longue du monde pour n'en nommer que quelques-uns. Les EAU sont détenteurs de 190 records du monde. Le pays est ambitieux et aime les défis : Ils ne sont pas prêts de s'arrêter.

Tabous

La famille régnante, l'expansionnisme chiite, le Qatar, la présence israélienne, les achats d'armes, la prostitution et les moeurs en général, la censure des médias, les esclaves noirs d'antan.

Travaux

Innombrables, incontournables, quasi perpétuels, ils ponctuent le paysage urbain et frappent le visiteur dès son arrivée. Aux abords des routes comme de tous les quartiers, ils dressent leurs montagnes de grues et des colonnes infinies d'échafaudages. Omniprésents, ils offrent aux touristes un très curieux panorama : celui d'un pays en gestation, à l'oeuvre, prêt à sortir des sables et imposer sa démesure au monde.

Voiture

Bienvenue au salon de l'automobile ! Les voitures se collectionnent comme les chameaux d'antan. Intérieur cuir (bien sûr), version 4x4 ou rapide, les Dubaïotes, (Émiriens ou riches expatriés) roulent aussi dans toutes les couleurs. Faites votre choix parmi une palette pour le moins singulière : or, argent, vert pomme et version mat... tous les goûts sont à Dubaï, mais pas toutes les nationalités. En effet, ne cherchez pas les marques de voitures françaises, ici on fonce en version allemande, italienne, anglaise et surtout japonaise. Passez donc dix minutes à observer le ballet mécanique sous le porche du Four Seasons, à JBR ou à l'entrée de Dubai Mall et vous comprendrez !

Faire / Ne pas faire

Faire

Toujours accepter le café de bienvenue et tenir sa tasse de la main droite.

Pendant une conversation avec un Emirien, rester posé et calme. Ne pas hausser le ton.

Se déchausser en entrant dans une maison avant de marcher sur les tapis.

Laisser un pourboire au pompiste et au restaurant.

Avoir l'air le moins négligé possible.

Pendant le Ramadan, s'habiller sobrement et un peu plus couvert que d'habitude surtout pour les iftars (dîner qui rompt le jeûne).

 

Ne pas faire

Ne pas montrer de marques d'affection en public.

Ne pas s'énerver au volant et faire des gestes obscènes sous peine d'arrestation.

Ne jamais prendre une femme en photo.

Ne pas publier une photo sur les réseaux sociaux qui afficherait une plaque d'immatriculation s'il ne s'agit pas de la vôtre.

Ne jamais tendre la main pour la serrer, sauf entre hommes.

Ne pas conduire si l'on a bu, même un petit verre. En cas d'accident, même si vous n'êtes pas fautif, vous seriez arrêté.

Ne pas transporter de l'alcool sur vous si vous n'avez pas de licence.

Ne pas télécharger de VPN (Virtuel Private Network).

Ne pas parier de l'argent ou jouer pour de l'argent.

Ne pas insulter ou critiquer la famille régnante ou la religion musulmane.

Ne pas boire, fumer ou manger en public pendant le mois de Ramadan.

 

 

Et pour tout savoir sur les us et coutumes, consulter : www.ask-ali.com

Drogue = danger

La récurrence des arrestations de ressortissants français pour détention de produits stupéfiants doit conduire les voyageurs à accorder la plus grande importance aux conseils suivants : l'importation, la consommation, la production ou la détention de stupéfiants (résine de cannabis, haschich, marijuana, héroïne, cocaïne) ou de substances considérées comme stupéfiants (un précédent avec un médicament contenant de la codéine), même en quantité infinitésimale (de l'ordre du milligramme) sont totalement interdites et sévèrement punies.

Les personnes prenant des médicaments comprenant ces substances doivent impérativement se munir d'un certificat médical afin de pouvoir justifier que les médicaments emportés aux EAU sont nécessaires au traitement d'une infection et que les quantités sont proportionnées aux prescriptions du médecin.

Les ressortissants français résidents, mais également en transit, aux aéroports de Dubaï et d'Abu Dhabi peuvent être arrêtés par la police émirienne anti-drogue. La garde à vue est d'un minimum de 48 heures et peut être prolongée jusqu'à 15 jours.

La police spéciale émirienne anti-drogue défère inéluctablement les prévenus à la justice sous une inculpation de nature criminelle, le trafic de drogue étant un crime placé dans la hiérarchie des infractions au même rang que le meurtre, le vol et le viol. Les pénalités légales sont appliquées avec une très grande rigueur : le fait de consommer ou de détenir sur soi des produits stupéfiants quels qu'ils soient et quelle que soit la quantité détenue, entraîne une peine de quatre à dix ans d'emprisonnement pouvant être portée à quinze ans pour circonstances aggravantes ou récidive. Les personnes qui facilitent l'usage de la drogue par fourniture de locaux encourent cinq années d'emprisonnement. Les trafiquants encourent la peine capitale. Les personnes susceptibles de fournir des renseignements et qui ne le font pas peuvent être poursuivies pour complicité. " L'appel au civisme " est encouragé par une prime de 200 000 dirhams.

Source : www.diplomatie.gouv.fr

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réserver une croisière
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Organiser son voyage à DUBAÏ CITY

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites

Adresses Futées de DUBAÏ CITY

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne !

Un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne avec l'Office de Tourisme du Grand Reims .