Guide de MARRAKECH : Comment partir ?

Partir en voyage organisé
Voyagistes
Spécialistes
Généralistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs dits " généralistes ". Ils produisent des offres et revendent le plus souvent des produits packagés par d'autres sur un large panel de destinations. S'ils délivrent des conseils moins pointus que les spécialistes, ils proposent des tarifs généralement plus attractifs.

Réceptifs
Sites comparateurs et enchères

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservations ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Agences de voyage
Partir seul
En avion

Prix moyen d'un vol Paris-Marrakech : de 180 à 300 €. En vous y prenant à l'avance et en voyageant avec une compagnie low-cost vous pouvez trouver des allers-retours à 90 €. De manière générale la variation de prix dépend de la compagnie empruntée, de la période (évitez les vacances scolaires) mais, surtout, du délai de réservation.

Principales compagnies desservant la destination
Aéroports
Sites comparateurs

Certains sites vous aideront à trouver des billets d'avion au meilleur prix. Certains d'entre eux comparent les prix des compagnies régulières et low cost. Vous trouverez des vols secs (transport aérien vendu seul, sans autres prestations) au meilleur prix.

En bus
En bateau
Location de voitures
Séjourner
Se loger

De l'hôtel au riad en passant par l'appartement en location, Marrakech offre pléthore de solutions pour passer un séjour plus que satisfaisant avec le plus souvent des tarifs commençant à 40 € la nuit en chambre double.

Si vous choisissez de résider dans la médina, vous serez au coeur de la vie marrakchie. Précisons néanmoins que, comme dans toute ville marocaine, la médina est le quartier populaire, certains s'y sentiront peut-être moins à l'aise à la tombée de la nuit que dans le Guéliz ou l'Hivernage. Même déserte, la médina est bien sécurisée. La plupart des hôtels et riads travaillent avec des taxis pour vous y conduire. Pour les petits budgets, les locations d'appartements meublés peuvent être une bonne option, d'autant qu'elles sont possibles même pour une ou deux nuits. Les Airbnb sont eux aussi en vogue et peuvent être une bonne option. Enfin, si vous optez pour un établissement dans la Palmeraie, mieux vaut avoir une voiture. La course en taxi est chère (100 DH l'aller minimum) et il n'est pas toujours évident d'en trouver un pour revenir en ville.

Hôtels

A Marrakech, le choix hôtelier est vaste. Si vous vous dirigez vers la ville nouvelle, vous trouverez des infrastructures modernes et de grands groupes hôteliers. Dans la palmeraie s'y ajoutent quelques vastes et luxueuses villas. Dans la médina, vous trouverez principalement des riads, au confort allant du basique au luxe des " Mille et Une Nuits ". Bref, de quoi satisfaire tous les goûts et presque toutes les bourses...

Chambres d'hôtes

Peu présent à Marrakech, le système de chambres d'hôtes est au contraire bien développé à Essaouira. Cette singularité s'explique assez bien : la capacité hôtelière de la cité balnéaire est bien moindre que celle de Marrakech, le tourisme s'y révèle plus saisonnier.

Auberges de jeunesse

Le système des auberges de jeunesse n'est pas très développé au Maroc. On en compte seulement une dizaine sur l'ensemble du pays. La clientèle habituelle de ce type d'établissements se tourne généralement vers les hôtels à petit budget.

Campings

S'ils ne rivalisent pas avec les campings européens, les campings de la région de Marrakech sont, pour certains, de très bonne qualité.

Sachez par ailleurs que si le camping sauvage n'est pas interdit par la loi, les autorités le déconseillent malgré tout.

Bons plans
Se déplacer

Pour visiter Marrakech, une voiture sera encombrante ; vous lui préférerez la marche et les petits taxis.

La médina appartient aux piétons, aux deux-roues et aux charrettes. Le plus simple est vraiment de vous déplacer à pied. De toute façon, on ne vous laissera pas trop le choix : les taxis refusent de vous emmener dans la plupart de ces ruelles encombrées de la médina.

Concernant la circulation, Marrakech a une spécificité : c'est la seule ville du pays où vous verrez des filles conduire des scooters. Vous en verrez énormément, partout, en talons et jean moulant ou consciencieusement voilées. Un vent de liberté dans la Ville rouge...

Avion

Marrakech, comme Essaouira, est dotée d'un aéroport. Si l'aéroport de Marrakech connaît un trafic assez important, ce n'est pas le cas de celui d'Essaouira, où il vous sera difficile d'arriver directement, à moins d'avoir des dates très flexibles. De l'aéroport de Marrakech, vous aurez le choix entre la navette ou un taxi pour vous rendre au centre-ville. Il n'y a pas de service de train. Il vous faudra une quinzaine de minutes pour rejoindre le centre.

Navette. En principe, il y en a une par heure de 7h à minuit. 20 DH aller simple, 30 DH aller-retour (retour à utiliser dans les 15 jours). Elle se gare où elle peut devant l'aéroport.

Taxi. Il y en a toujours. En théorie, les chauffeurs n'ont pas le droit de vous demander plus de 50 DH pour la course en journée et plus de 75 DH pour celle de nuit. Dans les faits, vous aurez du mal à rejoindre la ville pour moins de 70/80 DH. Pour le trajet retour, de la ville à l'aéroport, ne payez pas plus de 60 DH (maximum !).

Bus

Ne comptez pas trop sur les transports en commun. L'organisation est un peu anarchique et vous allez perdre beaucoup de temps à comprendre où prendre quel bus, à quelle heure, etc. Vu le prix des petits taxis, il n'est pas très intéressant d'en passer par là. Si toutefois vous avez envie de vous frotter aux transports publics, le ticket coûte 3,50 DH et les arrêts sont disséminés en ville.

Train

Le réseau ferré dessert uniquement le nord du pays. De Marrakech, vous pourrez rejoindre Casablanca, Rabat ou Tanger en train, mais pas Essaouira.

Voiture

D'une manière générale, la configuration de Marrakech rend les promenades en voiture malaisées. Mais si vous tenez absolument à ce moyen de locomotion, vous pouvez longer les remparts de l'extérieur, emprunter le circuit de la Palmeraie, faire un tour au Guéliz ou une halte à la Ménara. Dans la ville nouvelle, une voiture peut être pratique, mais encore faut-il avoir les nerfs suffisamment solides pour résister à la conduite marocaine. En termes de sécurité, surtout, ce n'est pas recommandé. Si vous restez dans Marrakech intra-muros, optez pour un déplacement en petit taxi plutôt qu'une location de voiture. En revanche, si vous logez dans la Palmeraie, une voiture peut être utile car un taxi vous coûtera environ 100 DH l'aller simple.

Taxi

Deux sortes de taxis circulent à Marrakech.

Les petits taxis, en général des 205 ou des Fiat Uno beiges, ne circulent qu'à l'intérieur de la ville et dans les faubourgs. Tarif d'une petite course : environ 15 DH, 50 % de supplément la nuit. Négociez toujours avant de monter. Vous pouvez aussi exiger que le chauffeur mette le compteur.

Les grands taxis. Ces taxis, généralement des Mercedes, assurent uniquement les liaisons entre les villes. Ils sont collectifs. Départ à proximité de Bab Robb et de Bab Doukkala.

Deux-roues

Le concept de respect du code de la route semble plutôt étranger à la majorité des conducteurs marocains. Observez la circulation sur un rond-point pendant quelques minutes et vous aurez une idée de ce que nous voulons dire. Seule exception : la Palmeraie, qu'il peut être très agréable de découvrir en deux-roues, la circulation y étant restreinte.

Auto-stop

Pour les femmes seules, l'auto-stop n'est pas une solution envisageable au Maroc. Pour les hommes, à votre bon jugement. L'auto-stop peut permettre de faire des économies et de belles rencontres mais ce n'est pas une pratique sans risque.

Adresses Futées de MARRAKECH

Où ?
Quoi ?
Avis