Français
  • Français
  • English
  • Español
  • Deutsch
  • 中国人
Résultats Site archéologique à SUSE

CHOQA ZANBIL

Suse - Voir sur la carte

L'avis du Petit Futé sur CHOQA ZANBIL

Plaque millesim 2022

Choqa Zanbil, qui signifie la « colline vide », est une ziggourat élamite, à l’origine de cinq étages et d’une hauteur d’environ 60 m. C’est l’unique édifice de ce genre connu jusqu’ici en Iran. En la voyant, on croit y reconnaître la Tour de Babel biblique… Elle était à l’origine entourée d’une cour pavée ceinte d’un haut mur la séparant des quartiers populaires à l’extérieur. Des temples bas étaient situés à l’intérieur de cette cour fermée. Derrière la ziggourat, on peut encore voir un autel, façonné dans un seul bloc de pierre, ayant servi à des sacrifices humains aux dieux de Suse et d’Anshan. On voit également, clairement marquée, la rigole qui recueillait le sang en s’écoulant… De la ville Dur-Untash elle-même, il ne reste plus rien, à part quelques vestiges d’un quartier royal situé au sud-est et à peu de distance de la ziggourat. Ce quartier royal comprenait des bâtiments résidentiels et un palais funéraire équipé de caveaux destinés à recevoir les cendres royales. Les chambres funéraires retrouvées dans le sol sont bien conservées et on peut les visiter librement. A l’opposé du quartier royal, de l’autre côté de la ziggourat, se trouvent les restes, assez bien préservés, d’un ingénieux système de drainage et d’épuration de l’eau de la Dez qui alimentait le temple ainsi que toute l’ancienne cité de Dur-Untash. Le roi Untash avait fait de grands travaux pour l’alimentation en eau de sa capitale. Il constitue le plus ancien réservoir d’épuration d’eau existant. Un canal de 45 km apportait de l’eau jusqu’ici, où elle était filtrée à travers un mur en briques jointes par du bitume naturel.

Choqa Zanbil date du règne du roi élamite Untash. En effet, vers 1340, ce grand roi d’une nouvelle dynastie élamite fonda un grand complexe cultuel, le « Lieu saint » au centre d’une cité neuve, Dur-Untash, située sur la route conduisant de Suse à Anshan. La ville d’Anshan était alors le centre principal du royaume. Pour faire de Choqa Zanbil le centre d’une sorte de culte confédéral, le roi Untash la consacra aux dieux – patrons des deux composantes majeures du royaume : Napirisha d’Anshan et Inshushinak de Suse. Ces deux dieux étaient honorés au sommet et au pied d’une ziggourat haute, à l’époque, de quelque 60 m. Après sa mort, le roi fut incinéré et ses cendres enterrées sous un temple funéraire voisin, dans un temple consacré au dieu personnifiant le feu. Ce culte apparemment solidaire du rite funéraire pose un problème intéressant, dans la mesure où il fait figure d’antécédent de celui qui devait caractériser la religion iranienne. Vers le début du XIIe siècle, Dur-Untash était à son apogée et comptait un grand nombre de temples. Aujourd’hui, la ziggourat Choqa Zanbil est le seul édifice encore debout de cette antique cité. Les ziggourats étaient, en général, construites sur un plan quadrangulaire d’une centaine de mètres de côté. Le volume général s’inscrivait dans une pyramide à degrés, de 5 étages. Les matériaux de construction étaient constitués de brique crue pour le gros œuvre, et de brique cuite pour les coffrages extérieurs. La Susiane est un pays de plaines immenses et nues, dotée de peu d’arbres, mais aux gisements d’argile et d’asphalte abondants. L’argile pétrie dans des moules avec la paille hachée formait des briques préfabriquées que les Elamites faisaient sécher au soleil, faute de bois. Ils ne se servaient de briques cuites obtenues par la cuisson dans des fours, vernissées ou émaillées, que pour renforcer l’architecture et pour la décoration des murs. La boue faisait le plus souvent office de mortier mais, dans les constructions plus soignées, on utilisait le bitume ou l’asphalte fondu provenant de puits abondants dans cette région qui a toujours été riche en carbures fossiles. Tout comme les ziggourats mésopotamiennes, les ziggourats élamites étaient constituées d’une masse de brique crue dessinant plusieurs degrés en retraits successifs, mais des différences appréciables font l’originalité de l’Elam. Contrairement à une superposition de pyramides tronquées que l’on accumulait par plans successifs, à Choqa Zanbil les étages étaient emboîtés les uns dans les autres, de sorte que chacun reposait sur le sol. Cette technique, dont l’origine est inconnue, reste pour le moment une particularité élamite. Cinq étages furent ainsi construits à Choqa Zanbil. Si, aujourd’hui, la ziggourat ne comporte plus que 3 étages ne mesurant que 25 m de hauteur (les deux derniers étages étant détruits), elle atteignait plus de 60 m à l’origine. En outre, ses 5 étages étaient couronnés d’un temple quadrangulaire, accessible seulement à l’élite des Elamites. Contrairement aux ziggourats mésopotamiennes, plus trapues et pourvues d’un grand escalier extérieur à volée droite, l’accès à Choqa Zanbil se fait par des escaliers voûtés, ménagés au sein même de la maçonnerie et invisibles de l’extérieur. Ces escaliers comprennent une succession de portes couvertes d’arches en brique cuite. Les briques portent des inscriptions en signes cunéiformes (comportant 150 signes d’un alphabet) qui ont remplacé l’écriture hiéroglyphique paléo-élamite datant d’environ 3 000 av. J.-C. Dans l’architecture iranienne, le décor joue souvent un rôle très important. Dès les derniers siècles du IIe millénaire, les temples susiens, comme la ziggourat de Choqa Zanbil, étaient décorés de plaques de terre cuite émaillée, les plus anciennes connues à ce jour. Cette technique du décor émaillé s’est doublée, en Mésopotamie, de celle des reliefs en briques cuites appareillées. Il en résulta un procédé nouveau qui connut d’abord son apogée à Babylone, puis à Suse.

Organiser son voyage à SUSE
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Location bateaux
Réservez un train
Hébergements & séjours
Trouver un hôtel
Location de vacances
Trouvez votre camping
Voyage sur mesure
Services / Sur place
Activités & visites
Assurance Voyage
5/5 (1 avis)
Partager sur

Informations et horaires sur CHOQA ZANBIL

Ouvert tous les jours de 7h à 18h. Entrée : 150 000 rials.

Avis des membres sur CHOQA ZANBIL

1 avis
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
abelios
5/5
Visité en novembre 2016
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Incroyable, cette Ziggourat dans le désert! Peut-être moins impressionnant que les pyramides de Gizeh, mais plus émouvant car moins touristique.
Ne pas manquer à quelques kilomètres de là les ruines de l'ancienne Suse, ni le premier barrage du Monde.

Questions fréquentes :

Quels sont les avis d'internautes sur CHOQA ZANBIL ?

CHOQA ZANBIL compte 1 avis avec une note moyenne de 5.0. Vous pouvez consulter les avis de CHOQA ZANBIL en cliquant sur ce lien ou partager votre avis sur CHOQA ZANBIL en cliquant ici

+ de questions
  • Iberostar
    Découvrir
    Iberostar
  • Voyages ResponsablesJeu concours

    Les jeux concours du moment

    Remportez un séjour avec Gîtes de France Normandie !

    Partez en vacances dans une location Gîtes de France ! Gîtes de France Normandie vous offre un bon d'achat d'un montant de 800€ valable dans le Calvados, l'Eure, la Manche et la Seine-Maritime, sur les locations réservables en ligne, pendant 1 an !

    Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

    A éviter Décevant Moyen Très bien Excellent
    (50 caractères minimum) *
    Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
    Rapport Qualité/Prix
    Service
    Originalité

      * champs obligatoires

      Êtes vous sur de vouloir dépublier votre avis ?

      Oui, je suis sûr

      Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

      Rejoignez la communauté

      * champs obligatoires

      Merci pour votre avis !
      • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
      • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
      • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !