Vancouver se situe à l'ouest du Canada, dans la province de Colombie-Britannique, entre l'océan Pacifique et les montagnes Rocheuses canadiennes. Si, depuis une vingtaine d'années, elle s'est hissée à la tête du classement des villes les plus agréables à vivre, Vancouver reste encore méconnue par les voyageurs européens. Mais ces dernières années, elle a su se faire désirer, se dévoiler : en 2010, elle a par exemple accueilli les Jeux olympiques d'hiver, et très bientôt, en 2020, elle sera nommée ville la plus écologique du monde. Vancouver devient une destination de plus en plus recherchée. Pour son climat, tout d'abord, qui est beaucoup plus clément que dans le reste du Canada. Bien que la pluie soit souvent présente, les hivers y sont plus doux et les étés moins suffocants. Pour sa vie fourmillante aux quartiers animés (GastownKitsilano, Yaletown), très étudiants, où les buildings de verre et les parcs verdoyants (Stanley Park) se rencontrent, s'accordent, où l'on respire un air frais et pur. Pour son paysage aussi, avec ses longues plages qui bordent entièrement la ville, dont l'eau rafraîchissante est plutôt tranquille pour un bord d'océan, comme Half Moon Bay Beach ou Kitsilano Beach Park. Et puis la proximité des montagnes Rocheuses et des îles côtières, dont l'île de Vancouver, immense, bien plus grande que la Belgique. Ici on part en week-end pour une randonnée, du camping, une virée en kayak, ou en ski. Un guide touristique sur Vancouver vous donnera des idées pour remplir votre séjour, lequel vous semblera trop court !

Les lieux incontournables de VANCOUVER

Quand partir à VANCOUVER ?

Sur la côte ouest, où tout est plus grand que nature, on peut pratiquer toute l'année des activités accessibles à tous : aux familles, aux sportifs, aux amoureux de la nature, aux amateurs de chasse et de pêche. Vancouver est animée toute l'année, toutefois, en fonction de vos envies, il faudra choisir votre période de séjour. Voici quelques conseils pour savoir quand partir à Vancouver.

Haute saison touristique : mi-mai à début octobre, mi-décembre à début janvier, et février. Pour profiter pleinement de votre séjour à Vancouver, la période à viser est celle pendant laquelle il pleut le moins, c'est-à-dire l'été. Les mois allant de juin à la fin septembre sont ceux jouissant de la meilleure météo. C'est l'occasion de pratiquer le camping, la randonnée à pied ou les sports nautiques. La plupart des Canadiens prennent leurs vacances pendant la deuxième quinzaine de juillet : il est alors conseillé de réserver à l'avance. La saison des festivals débute souvent en mai et ne se termine qu'en octobre. On découvre alors la ville au charme mélancolique, quand il pleut sur l'océan, quand les feuilles orange embrasent les arbres, quand la brume estompe les horizons. La haute saison pour un séjour neige est bien entendu inversée, les mois de décembre à mars étant idéals pour skier à Whistler, ville qui a accueilli les Jeux olympiques de 2010. Attention, contrairement au reste de la région, c'est à ce moment que les prix y sont les plus élevés.

Basse saison touristique : octobre à mi-décembre, janvier, mars et avril. Un voyage hors saison présente aussi l'avantage de voir les prix des hôtels baisser de 10 à 50 %. 

Comment partir à VANCOUVER ? Nos conseils & astuces

Les voyagistes incluent généralement Vancouver dans des circuits "Ouest canadien" qui passent pas Calgary, Whistler et l'île de Vancouver. Il peut être intéressant de choisir un voyage organisé si vous comptez explorer les environs et si vous ne souhaitez pas conduire. En revanche, si vous souhaitez visiter uniquement Vancouver, le voyage organisé n'a pas vraiment d'intérêt.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Vancouver est une ville très accessible pour les Européens qui désirent voyager en individuel.  La population y est accueillante, on se déplace facilement en transports en commun ou à pied. Le seul bémol réside dans la barrière de la langue, mais la gentillesse des Vancouverois compense largement !

L'aéroport de Vancouver est international, on y accède donc facilement de France, Belgique et Suisse. Au coeur de la ville, on optera pour les bus ou le vélo. C'est une ville tournée vers les déplacements doux et il est facile de s'y adapter. Elle est aussi très agréable à découvrir à pied, quand le temps le permet.

Les circuits touristiques à VANCOUVER

Pleins feux sur Vancouver

La ville de Vancouver mérite qu'on s'y attarde au minimum trois journées. La première sera consacrée au centre-ville et à ses attractions, la deuxième à la découverte des plages, des parcs et des quar...

De Victoria à Whistler, une région multicolore

Au départ de Vancouver, on s'imprègne d'un passé victorien très prononcé dans la bien-nommée Victoria, avant de respirer à pleins poumons les embruns du parc de Pacific Rim. Puis, on se tourne vers la...

Photos de VANCOUVER

Découvrir VANCOUVER

Les plus de Vancouver

Navigation dans False Creek.
Navigation dans False Creek.
Une vie de quartiers

Vancouver est une mosaïque de quartiers contrastés, multi-ethniques et colorés. A la bohème de Commercial Drive s'oppose l'esprit bourgeois de Yaletown ou la quiétude de West End, et le quartier de Kitsilano attire lui la jeunesse aisée avec ses plages et ses magasins... En un court trajet d'autobus ou de métro, on peut également goûter au dépaysement du côté du marché indien Punjabi, dans le sud de la ville, ou encore à Richmond, où 50 % des résidents sont d'origine chinoise. Ceux qui aiment les quartiers résidentiels et les belles maisons victoriennes trouveront leur paradis du côté de Mount Pleasant ou encore sur la rive nord de Vancouver. Autant d'ambiances à découvrir et à vivre !

Un cadre naturel unique

Les Rocheuses et l'océan Pacifique font de cette région un terrain de jeux idéal pour les amoureux de la nature et de sa diversité. Les nombreux parcs nationaux ainsi que les politiques de protection de l'environnement mises en oeuvre par le Canada ont permis la sauvegarde de plusieurs espèces et de milieux menacés. Même si les efforts déployés en ce sens par le gouvernement paraissent futiles selon certains groupes de pression, l'Ouest canadien reste un exemple sur le plan international. Ce souci de l'environnement se traduit aussi par la propreté des villes et la préservation de l'espace commun dès le plus jeune âge. Ainsi, en dépit de son statut de grand pôle économique, Vancouver est une ville propre.

Que vous soyez un aventurier téméraire ou un paisible vacancier à la recherche du grand air, vous aurez accès à l'immensité et à la beauté sauvage du territoire, grâce à une multitude de moyens de transport à la portée de tous, dont traîneau à chien, skis ou canot. Les parcs nationaux et les réserves fauniques qui entourent la ville sont propices, été comme hiver, aux activités de plein air : les activités nautiques de plage et de montagne sont pratiquées à longueur d'année. Au coeur même de la ville, l'immense Stanley Park est une halte obligée pour les amateurs de balades ou de pique-niques sur la pelouse. Les plages qui entourent la ville sont elles-aussi très prisées.

Un climat clément
Détente au bord du lac de Nelson
Détente au bord du lac de Nelson

Vancouver est une ville bien différente de ses consoeurs canadiennes : très ensoleillée en été, très pluvieuse mais douce en hiver (il y a très peu de neige par exemple). C'est ainsi que l'Ouest canadien est devenu une destination de choix en raison de ce climat, le moins rigoureux du Canada. La Colombie-Britannique est en effet privilégiée grâce à sa bordure avec l'océan Pacifique qui permet de maintenir un équilibre adéquat pour les espaces verts et les cycles d'hibernation des animaux des montagnes locales.

Une destination cosmopolite

Porte ouverte sur l'océan Pacifique, la côte ouest canadienne attire aussi les immigrants en raison de sa relative proximité avec le continent asiatique. En effet, la ville compte le plus grand nombre de couples interraciaux au Canada et la région offre un environnement multiculturel et multiethnique rare et fondamentalement respectueux des différences. Les Chinois représentent ainsi la majorité des immigrants, suivis des Indiens (appelés East Indians), des Philippins, des Indonésiens, des Japonais et des Coréens. Les Amérindiens ne sont bien évidemment pas considérés comme immigrants, mais sont comptabilisés à part. La région préserve et promeut son aspect cosmopolite en organisant des festivals pour célébrer cette diversité. La communauté francophone ne cesse de croître.

Une hôtellerie de grande qualité

L'offre de logements à Vancouver est large, multipliant les possibilités en fonction des budgets et des envies de chacun. Les 4 et 5 étoiles se côtoient dans le centre-ville, certains parmi les plus réputés au Canada, alors que les quartiers périphériques voient se multiplier Bed & Breakfast et hôtels plus modestes. Aucun problème pour trouver un lit dans une des auberges de jeunesse, qui sont également nombreuses et permettent souvent des rencontres entre voyageurs. Sans oublier l'option la plus populaire et convoitée : le camping ! Différentes plages de l'île de Vancouver proposent des nuitées en bordure du Pacifique, comme Mystic Beach dans le parc de Juan de Fuca.

Reportages & actualités de VANCOUVER

Ailleurs sur le web
Avis