Le guide touristique BOMBAY du Petit Futé

Bienvenue à Bombay !

Mumbai, comme on l'appelle dorénavant, est la capitale économique et la ville la plus peuplée du pays. Carrefour des communautés du sous-continent, la mégalopole indienne est un kaléidoscope de sons, de couleurs, de parfums et de saveurs. La ville de tous les contrastes est peuplée de 22 millions d'habitants, dont la moitié vit avec moins d'un euro par jour. Le slum de Dharavi est d'ailleurs le plus grand bidonville d'Asie avec près d'un million d'hommes, de femmes et d'enfants. A l'opposé, les fortunes les plus incroyables s'affichent sans complexe dans les faubourgs de Juhu ou le long de Marine Drive. L'extraordinaire frénésie de celle qui est surnommée " Maximum City ", vitrine d'une Inde conquérante qui exhibe sa puissance, où des quartiers d'affaires et des gratte-ciel sortent de terre en un temps record, ne fait pourtant pas oublier que Mumbai jouit d'un patrimoine exceptionnel. La ville insulaire possède de nombreux monuments, des musées, des marchés, des plages, les meilleurs restaurants du pays, des discothèques branchées, des parcs... et même une gare classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Emerveillez-vous devant la pluralité religieuse de la ville qui compte un nombre important de temples hindous, de mosquées, d'églises, de monuments parsis... Prenez le pouls de la ville dans le quartier de Fort, flânez dans le Bombay touristique et historique à Colaba, sans oublier de visiter les magnifiques grottes rupestres de l'île d'Elephanta... Etonnez-vous devant le Dhobi Ghât, la plus grande laverie à ciel ouvert du monde, et faites une pause fraîcheur et gourmande en fin d'après-midi sur les plages de Chowpatty et de Juhu, à l'instar de nombreux Mumbaikars,... Chaque quartier possède une identité propre et une atmosphère envoûtante. Soyez patient, les Indiens ont une conception bien étrange du temps. Privilégiez le taxi plutôt que le bus, ne prenez pas le train aux heures de pointe, buvez régulièrement, allez à la rencontre des gens, ils vous le rendront bien. Mumbai est la ville la plus ouverte de l'Inde, et les habitants y sont chaleureux et accueillants. A votre retour, tout vous semblera bien fade, c'est l'effet Bombay.

Galerie photo BOMBAY

Idées de séjour BOMBAY

Bombay en deux joursHaut de page

Jour 1. Une fois délesté de vos bagages, prenez un taxi et partez directement en direction de la Gateway Of India. Cet édifice, emblématique de la ville, a été construit comme un arc de triomphe pour commémorer la visite du roi George V et de la reine Mary. Ironiquement, lorsque le Raj a pris fin en 1947, ce symbole colonial est aussi devenu la porte de sortie du dernier régiment de l'armée britannique. Retournez-vous et pénétrez dans le très célèbre Taj Mahal Hotel. A l'intérieur, des boutiques, des salons de thé, des restaurants et une librairie qui vend des cartes postales. Remontez Shivaji Maharaj Marg, en direction du Regal Cinema. En face, le Café Royal, le Mondegar ou le Leopold Café pour faire une pause bière ou jus de fruits. Le quartier regorge de boutiques en tout genre. Sur votre gauche, Colaba Causeway. Cette rue est liée à l'histoire physique de Mumbai. Elle a été construite par les Britanniques pour relier l'île de Colaba à Bombay. C'est l'heure de la pause-déjeuner, vous n'avez que l'embarras du choix.

Remontez ensuite sur Kala Ghoda en direction du National Gallery of Modern Art sur Madame Cama Road. Cette galerie présente régulièrement des expos d'art contemporain, beaucoup de peintures et quelques sculptures. Continuez sur la même rue jusqu'à la bibliothèque David Sassoon. Entrez et faites un tour dans ce bâtiment de style gothique vénitien qui fut achevé en 1870. Tournez à gauche, sur Fuller Road et longez Karmaveer Bhaurao Patil Marg. En face l'Oval Maidan et les joueurs de cricket et, sur votre droite, le magnifique Rajabai Clock Tower, l'université de Mumbai et Hight Court. Marchez tout droit, tournez à droite, vous êtes aux abords de la Flora Fountain. En remontant sur Veer Nariman Road, l'Horniman Circle et le Jimmy Boy Café, idéal pour une nouvelle pause. Tournez à gauche, empruntez SA Brelvi Road, puis Sir Pherozeshah Metha Road, vous arrivez au Bombay Store. Ce grand magasin est une caverne d'Ali Baba remplie de cadeaux-souvenirs originaux à rapporter dans vos bagages. Sur la façade d'un immeuble en face, si vous levez la tête et cherchez bien, vous trouverez un panneau publicitaire avec un petit chien et un gramophone. George Harrison, guitariste des Beatles, y a enregistré un disque en 1968. N'hésitez pas à flâner dans le quartier de Fort, authentique et fascinant. Continuons notre route en direction de Chatrapati Shivaji Terminus, C.S.T., seule gare classée au patrimoine mondial par l'Unesco. Continuez un peu plus loin pour arriver au Crawford Market, un marché aux mille couleurs, le lieu idéal si vous désirez ramener de votre voyage des épices.

Retour vers Fort pour le dîner : les bonnes tables y sont légion.

Jour 2. Prenez un taxi, direction Malabar Hill, quartier résidentiel. Quelques instants sur la plage de Chowpatty. Un petit tour au Mani Bhavan, la maison du Mahatma Gandhi, puis en route pour les Hanging Gardens (Jardins suspendus) et la Tower of Silence (Tour du silence). Pause-déjeuner au Oh Calcutta, l'une des meilleures tables de cuisine bengalaise. L'après-midi sera consacré à la visite du Jain Temple, du Mahalaxmi Temple et du Haji Ali Dargah. Avant de prendre le train à la station Mahalaxmi, visitez le Dhobi Ghât. Retour à la station Churchgate, puis direction Marine Drive, sur le toit de l'Intercontinental Hotel, au Dome, pour prendre un verre en contemplant le coucher de soleil sur le " collier de perles ". Votre séjour se termine en beauté.

Bombay en une semaineHaut de page

Jour 1. Votre séjour commence à la Gateway Of India. Admirez le Taj Mahal Palace et promenez-vous ensuite dans Colaba, descendez jusqu'à l'extrémité de la ville à Navy Nagar. On y trouve l'une des plus intéressantes églises de Mumbai, l'Afghan Church. Revenez sur vos pas, direction Fort pour une pause déjeuner dans l'un des nombreux restaurants parsis du quartier. Flâner dans les rues du quartier, autour de l'Horniman Circle, de Ballard Estate, et du centre boursier du pays puis allez admirer C.S.T. station, l'ancienne gare Victoria Terminus classée au patrimoine mondial. Continuez la visite par le Crawford Market et ses environs. Le vieux marché couvert foisonne d'échoppes d'épices et de fruits secs. Retour à l'hôtel pour vous rafraîchir et vous changer avant le dîner.

Jour 2. Après le petit déjeuner, direction la Gateway Of India : prenez le bateau pour l'île d'Elephanta. Visites et traversées devraient vous prendre de 4 à 5 heures. Retour à Colaba pour déjeuner dans l'un des nombreux cafés, restaurants, bars du quartier (le Mondegar, le Leopold...) et partager avec d'autres touristes vos premières impressions. Une visite du musée Prince of Wales s'impose. Construit pour commémorer la visite du roi George, le musée a été inauguré en 1923. Il propose des expositions d'art, d'archéologie et d'histoire naturelle ainsi que d'importants dons de peinture occidentale de la famille Tata. Le soir, retour à Kala Ghoda pour un repas au Khyber. On terminera la soirée dans un vieux cinéma Art déco encore en activité comme le Regal à Colaba ou l'Eros à Churchgate. Ambiance surréaliste garantie.

Jour 3. Prenez un taxi, direction Malabar Hill, quartier résidentiel. Quelques instants sur la plage de Chowpatty. Un petit tour au Mani Bhavan, la maison du Mahatma Gandhi, puis en route pour les Hanging Gardens (Jardins Suspendus) et la Tower of Silence. Pause-déjeuner au Oh Calcutta, l'une des meilleures tables de cuisine bengalaise. L'après-midi sera consacré à la visite du Jain Temple, du Mahalaxmi Temple et du Haji Ali Dargah. Avant de prendre le train à la station Mahalaxmi, visitez le Dhobi Ghât. Retour à la station Churchgate, puis direction Marine Drive, sur le toit de l'Intercontinental Hotel, au Dome, pour prendre un verre en contemplant le coucher de soleil sur le "collier de perles". Votre journée se termine en beauté.

Jour 4. Prenez le train pour Bandra à la station Churchgate : au programme shopping dans les boutiques branchées, balade sur la promenade à Carter Road puis déjeuner dans l'un des nombreux restaurants trendy de Pala Hill. L'après-midi direction Juhu en autorickshaw : visite de l'ISKCON temple et des rues environnantes. En fin d'après-midi promenade sur la plage de Juhu pour observer la multitude de mumbaikers venus prendre le frais, le tout en dégustant de la Mumbai Street Food, une spécialité de la ville. Retour en autorickshaw vers la station Santa Cruz, puis en train vers Churchgate.

Jour 5. Chor Bazaar, le marché aux voleurs, est une sorte de marché aux puces, le plus grand d'Inde, réputé pour ses boutiques d'antiquités. Mais si vous n'avez pas révisé votre petit manuel de l'art victorien, mieux vaut ne pas s'y risquer. Vous trouvez par contre de très belles affiches de Bollywood des années 1950, 1960 et 1970 en bon état. Après-midi détente dans un Spa avec massage ayurvédique au Rudra Spa and Salon à Kemp's Corner.

Jour 6. Départ tôt le matin au Sanjay Gandhi National Park de Borivali. Du vert à perte de vue, des collines, des lacs, des forêts et des tas d'animaux en liberté, comme des panthères, des tigres, des reptiles et des tas d'oiseaux et surtout les Kanheri Caves, un ensemble de grottes bouddhistes rupestres. Le parc Sanjay Gandhi est le poumon de la ville. Déjeuner dans le quartier puis direction Gorai pour admirer la World Peace Pagoda, une pagode bouddhiste époustouflante.

Jour 7. Certaines agences de tourisme surfent sur le succès du film Slumdog Millionaire et propose des visites de bidonvilles et notamment celui de Dharavi. Les circuits sont fort intéressants et vous permettront de découvrir la vie du plus grand bidonville d'Asie. Vous pouvez aussi opter pour une visite à vélo de la ville, accompagné par un guide qui vous expliquera tous les secrets de " Maximum City ".

Séjour thématiqueHaut de page
Bombay avec les enfantsHaut de page

Si vous visitez le Prince of Wales Museum, faites un petit tour au Natural History, mitoyen, très apprécié des enfants. La visite commence par un parcours au milieu d'oiseaux empaillés, principalement originaires d'Inde, de toutes tailles et de toutes couleurs. On arrive ensuite dans la salle des mammifères, puis celle des poissons. Pour finir, la salle des insectes et des reptiles, avec notamment des cobras très impressionnants.

Si vos bambins sont plus intéressés par les sciences que par les animaux naturalisés, le Nehru Science Centre est une bonne alternative. Toute une gamme d'activités qui leurs sont spécialement dédiées, avec à la clef des expérimentations et des manipulations en tout genre. Les lieux sont divisés en plusieurs départements comme le Prehistoric Animal Life, l'Aerospace, le Light & Sight ou le Sound & Hearing.

L'île d'Elephanta a la particularité, en plus des grottes, d'accueillir non pas des éléphants, mais une colonie importante de petits singes chapardeurs, des macaques, dont on s'amusera des facéties. Pas vraiment agressifs, car ils ont l'habitude de côtoyer des touristes et des Indiens venus pique-niquer en famille, on prendra néanmoins quelques précautions, surtout s'ils s'intéressent au goûter de nos chères têtes blondes.

Chowpatty Beach, à la nuit tombée lorsqu'il fait plus frais, change d'atmosphère. La grande roue se met en branle, les dresseurs de singes présentent leurs shows, les enfants grimpent sur des poneys pour une balade sur la plage et pour quelques roupies, des contorsionnistes prennent des postures impossibles. Les échoppes de bhelpuri feront le bonheur des gourmands.

Plus haut dans le nord de la ville, deux parcs d'attractions se livrent une concurrence féroce. L'Essel World et ses nombreux manèges avec un grand huit très impressionnant, une patinoire immense et un cinéma à 180° spectaculaire. Tout près, les amateurs d'eau douce se rendront au Water Kingdom, le plus grand parc d'attractions aquatiques d'Asie. Au beau milieu, l'une des plus grandes piscines à vagues du monde, trois rivières artificielles que l'on descendra en rafting, des geysers, des fontaines et des espaces verts pour se détendre ou pique-niquer. A Khopoli, accessible par le train urbain, un parc à thèmes géant se démarque incontestablement des deux précédents : Adlabs IMAGICA. C'est tout simplement le plus moderne et le plus beau du pays.

Terminons par un safari, au Sanjai Gandhi National Park. Il y a en fait deux pistes à suivre que vous effectuerez en bus. L'une est pour les lions, vingt-cinq environ, l'autre pour les tigres, une petite dizaine seulement mais deux sont blancs. Les grands fauves vivent en semi-liberté, dans des habitats naturels reconstitués, au milieu d'herbes hautes, de forêt de bambou, de lacs et d'étangs. Le parc, en dehors de ces deux zones sécurisées, possède d'importantes variétés d'animaux, de fleurs, d'arbres... Les grottes de Kanheri sont l'autre attraction majeure du parc.

Les grottes rupestres du MaharashtraHaut de page

Ce séjour thématique autour des grottes rupestres, hindouistes, bouddhistes, jaïnistes... nécessite un minimum d'une dizaine de jours. Il faudra vous rendre à Aurangabad, par avion ou par train, et y séjourner. Puis, après les visites d'Ellora et d'Ajanta, repartir pour Pune. Soit au total un itinéraire de 800 km pour un voyage dans le temps de 2 000 ans.

Mumbai, les grottes d'Elephanta par bateau. Pour vous rendre sur l'île d'Elephanta il faudra embarquer à la Porte de l'Inde, face au Taj Palace à Colaba. Creusées dans une roche solide, elles datent de 600 ap. J.-C. et attirent plus de visiteurs chaque année que la ville entière. Le complexe de grottes est une série de lieux de culte, de cellules intérieures, de grands halls et de portiques, ordonnés selon la superbe symétrie qui caractérise ce genre d'architecture indienne et remplis d'exquises sculptures de dieux et de déesses hindous. A l'entrée des grottes on trouve le célèbre Trimurti, la trinité vénérée d'Elephanta : Brahma le Créateur, Vishnu le Sauveur et Shiva le Destructeur.

Mumbai, les grottes Kanheri. Elles sont situées au coeur du parc national Sanjay Gandhi, dans la partie haute de Mumbai. Contemporaines de l'âge d'or du bouddhisme en Inde, entre le Ier siècle av. J.-C. et le IXe siècle, les 109 grottes de Kanheri ont été pendant un millénaire occupées par des moines, des pèlerins et des commerçants itinérants. La plupart des grottes sont des vihara, des monastères bouddhistes où l'on médite. Les principales attractions des lieux sont les sculptures des déesses Tara et Bhrukti, le stupa hémisphérique et la grotte Chaitya, datée du IVe siècle, avec ses boiseries décoratives et ses statues de Bouddha. Avalokitesvara, le bodhisattva de la compassion, est la figure la plus représentée dans le monastère.

Aurangabad, Ellora. On peut se rendre sur le site d'Ellora en bus ou en taxi.

Le magnifique groupe de temples-grottes d'Ellora, appartenant au patrimoine mondial, représente les trois religions dominantes de l'Inde et marque la phase finale des constructions dans la roche en Inde de l'Ouest. La coexistence harmonieuse du bouddhisme, de l'hindouisme et du jaïnisme illustre de belle façon l'universalité fervente des rois et des peuples de l'époque. Les monuments d'Ellora ont été principalement patronnés par les Chalukya - dirigeants de Rashtrakoota (VIIe-Xe siècles). Les classes dirigeantes étaient gouvernées par des injonctions religieuses et des codes éthiques qui exigeaient leur soutien aux bâtisseurs des temples. On considérait que la construction d'édifices religieux favoriserait la conquête du pouvoir temporel autant que celle du mérite religieux et du salut spirituel. Les artistes d'Ellora furent prompts à répondre aux désirs et aux demandes de leur société. Ils ont mis en scène leur passion et leur sentiment, leur foi et leur sensibilité. Ils se sont inspirés de la mythologie hindoue pour leurs fresques et leurs sculptures, ils ont transformé la roche en une cavalcade de dieux et de déesses. Ils ont judicieusement dépeint les sentiments de leurs compositions, émotions, colères, haines, fureurs de Shiva, etc.

Aurangabad, Ajanta. On peut se rendre sur le site d'Ellora en bus ou en taxi.

A Ajanta, les peintures murales illustrent les événements de la vie du prince Gautama Bouddha, fondateur du bouddhisme et, dans les histoires plus populaires appelées Jataka, se rapportant à l'incarnation précédente de Bouddha. Selon l'ancienne tradition, le Bouddha a accompli de nombreux actes de bonté et de compassion au cours d'une longue série de transmigrations en tant que bodhisattva, avant de réaliser sa naissance finale comme sage des Sakya. Quelques peintures évoquent les compositions et les proportions grecques et romaines, certaines, plus tardives, rappellent dans une certaine mesure le style chinois. Mais la plupart appartiennent à une tradition purement indienne, car on ne les trouve nulle part ailleurs. Tous ces monuments ont été construits au cours de deux périodes distinctes séparées par un long intervalle de quatre siècles. Les plus anciens sont les produits des derniers siècles av. J.-C. et appartiennent à la branche Hinayana du bouddhisme. Les plus récents appartiennent à la seconde moitié du IIe siècle ap. J.-C., quand le bouddhisme a été divisé en deux courants après la tenue du 4e concile général sous le règne d'un autre grand roi, Kanishka.

Pune, les grottes Bhaja. On peut se rendre sur le site en bus ou en taxi.

Les grottes Bhaja sont situées à 12 km de Lonavla, dans le district de Pune. Elles sont parmi les plus anciennes grottes découvertes à ce jour, et datent du IIe siècle av. J.-C., dans la phase précoce du bouddhisme theravada. Il y a dix-huit grottes dont plusieurs sont ornées de bouddhas magnifiquement ciselés dans différentes postures, d'animaux et de scènes de contes. Certaines, comme la grotte n° 12, ont des nefs avec des absides contenant d'énormes stupas. Près de la dernière grotte, une cascade et un bassin qui se remplit en période de mousson.

Pune, les grottes Karla. On peut se rendre sur le site en bus ou en taxi.

Les grottes Karla se trouvent à 40 km de Pune et à 20 km de Lonavla. Elles remontent elles aussi au IIe siècle av. J.-C. et sont célèbres pour leur salle Chaitya, la plus grande des anciennes grottes bouddhiques du Deccan, aux sculptures complexes et aux dizaines de piliers à l'architecture ingénieuse. D'ailleurs, l'un des piliers de la grotte, avec ses quatre lions au sommet, a été choisi comme emblème national de l'Inde. Plusieurs grottes comportent de magnifiques sculptures représentant des hommes et des femmes qui se prosternent devant le seigneur Bouddha. Certains piliers sont décorés d'images d'animaux.

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses MUMBAI

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté