Visites - Points d'intérêt > Monuments

FORT D'AGRA

  • +91 562 296 0457
Agra Fort
Rakabganj

AGRA
Inde - Voir sur la carte
Partagez ce bon plan

L'avis du Petit Futé sur FORT D'AGRA

Plaque millesim 2017

Le majestueux fort de grès rouge qui se dresse sur la rive occidentale de la Yamuna est l'oeuvre de l'empereur Akbar, qui le fit construire à partir de 1565 alors qu'il n'était âgé que de 23 ans. Son petit-fils Shah Jahan le transforma en palais, et c'est Aurangzeb qui ajouta sa touche finale : les remparts extérieurs. Pour autant, la première mention du fort d'Agra date de la fin du XIe siècle. C'est ici aussi que Humayun se fit couronner empereur en 1530. Des volumes en grès rouge d'Akbar au marbre incrusté de pierres précieuses de Shah Jahan, le fort est marqué par les styles architecturaux des différents souverains qui ont peaufiné ce lieu. Il présente beaucoup de similitudes avec le Fort Rouge de Delhi, tant par son organisation que par ses éléments architecturaux. Mais il est à notre sens beaucoup plus abouti et délicat.

L'accès se fait par l'impressionnante porte d'Amar Singh au sud de la citadelle. Après avoir remonté la rampe pavée, vous débouchez sur une immense esplanade. Ne vous étonnez pas de voir des panneaux interdisant l'accès à certaines zones, car le fort est toujours occupé par l'armée. Ainsi, tout n'est pas accessible au public, comme la Moti Masjid.

Jahangir Mahal. Sur la droite en entrant dans le fort se dresse le palais de Jahangir en grès rouge, surmonté de deux chatris aux toits blancs. Construit par Akbar, ce palais était le zenana principal, le quartier réservé aux femmes de la maison royale. L'immense bol qui se trouve devant l'entrée du palais contenait de l'eau de rose et a été taillé dans un bloc monolithe. A l'intérieur vous pénétrez dans une cour avec un auvent. Il s'agissait de la chambre royale qu'il faut imaginer habillée de lourdes tentures, de tapis, de meubles. Dans la pièce suivante, les caissons dans le murs servaient de bibliothèque. En sortant de la bibliothèque, vous vous tenez sur la muraille du fort. En se penchant un petit peu, vous pouvez apercevoir le Taj Mahal en contrebas, se dressant majestueusement sur les bords de la Yamuna. A gauche, vous pénétrez dans une autre petite pièce au phénomène acoustique surprenant. Il faut être deux pour en prendre la mesure et se tenir chacun à un angle diamétralement opposé. L'un murmure vers le mur, et de l'autre côté de la pièce, l'autre écoute. Le son remonte le long de l'arche de la voûte pour redescendre vers l'auditeur. Un système de climatisation était aussi prévu pour rafraîchir les murs du palais lors des chaudes journées d'été. Des canalisations couraient dans les murs, apportant ainsi de la fraîcheur.

Khas Mahal. Le style de ce petit palais montre l'évolution de l'architecture entre le règne d'Akbar et celui de Shah Jahan. Il fut construit entre 1631 et 1640 pour les deux filles préférées de l'empereur, Jahanara et Roshanara. Les deux pavillons presque identiques sont séparés par un hall central. Alors que les pavillons sont en grès rouge recouvert de plâtre blanc fait à partir de coquillage, le hall central est tout en marbre. Le pavillon central s'ouvre sur un jardin moghol, l'anguri bagh, et est doté d'un bassin central. Il est divisé en deux parties de taille quasiment identique. A l'avant un portique à colonnes et l'arrière qui donne sur la rivière. Les plafonds sont richement décorés. Les pavillons latéraux arborent de riches motifs floraux et de dessins géométriques. Le bleu et l'or, les couleurs royales, ont été utilisées avec abondance et on peut encore en voir quelques traces sur les murs.

Shish Mahal. Cet autre palais de marbre a également été édifié par Shahjahan. Les deux pièces principales, connectées par une large arche centrale, sont pourvues de deux bassins en marbre qui laissent à penser qu'il s'agissait des bains royaux. Le palais est entièrement décoré d'éclats de miroirs venus d'Alep, incrustés dans les plâtres. L'intérieur est volontairement sombre nécessitant l'utilisation de bougies qui se reflétaient dans les miroirs, créant un effet digne des Mille et une nuits.

Musamman burj. Cette tour hexagonale précédée d'une chambre richement ornementée aurait été construite par Shah Jahan pour son épouse favorite Mumtaz. Toute de marbre blanc, la pièce principale est ornée de pietra dura, des incrustations de pierres semi-précieuses colorées formant des motifs floraux de toute beauté. Depuis la tour, la vue sur le Taj Mahal est imprenable. C'est là que Shah Jahan a été emprisonné durant les 5 dernières années de sa vie par son fils Aurangzeb.

Diwan-i-khas. Il s'agit de la salle d'audience privée de l'empereur, construite par Shah Jahan en 1637. De grès rouge plaqué de marbre blanc, les colonnes et chapiteaux sont décorés de pietra dura formant des motifs floraux. Sur l'esplanade se trouve le trône de Jahangir. Fabriqué à Allahabad, la pierre d'onyx noir viendrait de Belgique. Sur la tranche, des inscriptions en persan datant de 1602 indiquent que Jahangir s'est emparé du pouvoir avant la mort de son père Akbar.

Macchi Bhavan. La terrasse du Diwan-i-khas domine cette vaste cour adossée au Diwan-i-Am (cour d'audience publique). Elle servait de lieu de divertissement pour l'empereur. Le jardin, situé un niveau plus bas, était aménagé d'un grand bassin contenant des poissons dorés et argentés. La cour carrée est aménagée sur deux étages parcourus de galeries à colonnes. Le rez-de-chaussée est en grès rouge alors que l'étage a été plâtré de blanc. C'est ici aussi qu'était conservé le trésor de la cour.

Nagina Masjid. Cette délicate mosquée toute de marbre blanc est l'un des joyaux du Fort d'Agra. Construite par Shah Jahan pour servir aux femmes de la cour, la retenue décorative est de mise. Un simple pavillon à trois arches surmontés de trois dômes s'adosse au mur de la cour. Un balcon surplombant la rue et le bazar Mina permettaient aux femmes de la cour de faire leur emplettes sans avoir à se mêler au peuple de la rue.

Diwan-i-Am. Le hall d'audience publique permettait à Shah Jahan de s'adresser à ses ministres et à la noblesse. Il témoigne du goût prononcé de l'empereur pour le marbre blanc. En réalité, le hall est en grès rouge recouvert de plâtre à base de coquillages. Le hall est divisé en trois allées séparées par des jeux d'arches et de colonnes. L'alcôve centrale surélevée permettait à l'empereur de s'adresser à son public. De là, il pouvait voir toute l'audience sans être dérangé par les piliers du hall. Un tour de force ! L'alcôve ou jarokha est elle en marbre blanc et richement ornée. De chaque côté des fenêtre grillagées permettaient aux femmes de la cour d'assister à l'audience sans se montrer.

Informations et horaires sur FORT D'AGRA

De l'aube au crépuscule. Entrée : 550 Rs, caméra 25 Rs.

Avis des membres sur FORT D'AGRA

Note générale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
4 avis d'internautes
le 17/10/2017 à 09:40
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Très beau monument d'agra .
On peut y apercevoir le Taj mahal au loin et à un endroit sur une coursive on s'étonne de le voir si près . Illusion d'optique bluffante
le 28/04/2017 à 11:03
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Surtout la magnifique vue de Taj Mahal, le reste est intéressant sans plus
le 26/11/2016 à 11:17
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Un incontournable dans la ville d'Agra, une merveille majestueuse à visiter absolument avant le Taj Mahal que vous pourrez apercevoir depuis le fort rouge.
le 02/03/2016 à 19:39
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Agra, ville très touristique mérite vraiment le détour.
Le fort d'Agra, tout de rouge vétu, est au centre de l'histoire des empereurs locaux.
Monuments, pavillons, sculptures, bassins, il devait être bon d'y vivre.
Le pavillon de marbre blanc ou Shah Jahan voyait le Taj Mahal, tombeau de sa princesse est ciselé de pierres précieuses.

Carte et itinéraire pour FORT D'AGRA

Lat : 27.17134666 / Lon : 78.01668549
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté