BALA HISSAR

Plaque millesim 2018

L'ancienne citadelle est située à une cinquantaine de mètres au-dessus de la plaine. Elle a été construite pour défendre Kaboul. Bala Hissar signifie " le fort du haut ". Les remparts de Kaboul partent de la forteresse et suivent la ligne de crête de la montagne, parallèlement à la rivière. La construction de ces remparts remonte aux Huns Hephtalites, au Ve siècle. Les dynasties suivantes ont poursuivi la construction, agrandissant et restaurant l'ouvrage, jusqu'au XVIIIe siècle.

Point stratégique permettant d'avoir une vue sur Kaboul et les montagnes alentour, la citadelle a joué longtemps un rôle important dans l'histoire locale.

Babur, fondateur de l'Empire moghol, vivait ici au début du XVIe siècle. Il y a fait de nombreux travaux d'embellissement. Plus tard, les dirigeants successifs s'y sont installés également. En septembre 1879, les Anglais se sont emparés de Bala Hissar et y ont logé leur armée. C'est à partir de cette époque que la citadelle va subir divers dommages suivis de réparations. Les troupes anglaises quittent l'Afghanistan en avril 1881. La citadelle est alors occupée par les Afghans et reconstruite par l'émir Abdur Rahman. A cette époque, elle sert de garnison. Pendant la guerre civile, à partir de 1992, elle est le théâtre de violents combats. En 1996, elle est occupée par les talibans et, depuis 2001, par les forces gouvernementales afghanes.

Les anciennes murailles, dont on peut encore voir des vestiges, mesurent 7 m de haut et de 3 à 4 m de large. Elles datent de la période préislamique et seront réparées jusqu'au XVIIIe siècle. Elles suivent la ligne de crête de la colline et partent de la Bala Hissar. Au total, 5 km de remparts qui vont jusqu'à ce qu'on appelle la colline de la télévision.

La vallée est magnifique. Pour apprécier la vue, il faut longer les remparts. Partir donc de Bala Hissar et, en suivant le petit chemin qui monte, grimper vers les villages situés en hauteur. De là-haut, on peut voir les restes des remparts. En continuant à grimper, on parvient à un autre versant de la montagne. Du sommet, on aperçoit les jardins de Babur. On peut alors redescendre jusqu'aux jardins. En arrivant près des groupes de maisons accrochées au flanc de la montagne, faites attention aux chiens. Plusieurs personnes se sont plaintes d'agressions et de morsures dans cette zone. Faites même doublement attention : aujourd'hui, le terrain est encore miné.

BALA HISSAR
Je gagne 100 foxies
Partagez cette adresse

En savoir plus sur Afghanistan

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !