On m'avait dit que c'était le coeur du pays, l'âme et l'essence de l'Afrique du Sud. Passer du côté de Johannesburg et ne pas mettre un pied à Soweto était donc absolument inconcevable. Après avoir emprunté les transports en commun, j'ai rejoint Carolina, ma guide locale, car on ne se balade pas seule ici. Avec elle, j'ai déambulé dans l'immense bidonville, entre villas barricadées et maisons de fortune. Les conditions de vie, l'absence d'eau courante et d'électricité, les enfants livrés à eux-mêmes qui viennent vous taper dans la main... Je ne m'attendais pas à une telle expérience, loin des clichés des cartes postales. Un moment fort.