Situés à 145 m d'altitude et entourés de montagnes karstiques hautes de 1 750 m, les lacs Ba Bê se trouvent au coeur d'un parc national riche en espèces naturelles. 417 espèces de plantes, 100 variétés de papillons, 23 espèces de reptiles, 110 espèces d'oiseaux et 50 espèces de mammifères seraient représentées dans le parc. Parmi elles, nombre d'animaux rares et menacés tels l'ours ou le gibbon noir. Le site est également renommé parce qu'il concentre les plus grandes variétés d'orchidées rares au Viêt Nam et même en Asie du Sud-Est. On dénombre dans le parc pas moins de 182 espèces.

Lacs au pluriel car Ba Bê ou Slam Pé (trois lacs en dialecte) est en fait composé des lacs de Pé Lầm, Pé Lù et Pé Lèn. Les trois lacs communiquent entre eux et s'étendent sur plus de 8 km. Leurs eaux sont très poissonneuses et abritent de nombreuses variétés de poissons, dont le ca chien, qui peut peser plus d'une dizaine de kilos. Le site est superbe et respire la paix. A la beauté des lacs et de l'environnement forestier s'ajoute une atmosphère quelque peu mystérieuse due aux formes tourmentées des reliefs karstiques. Depuis 2011, les lacs Ba Be sont inscrits sur la liste de RAMSAR relative aux zones humides d'importance internationale. L'inscription d'un site sur la Liste engage le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour garantir le maintien de ses caractéristiques écologiques.

Les lacs Ba Bê n'en auraient plus que pour un siècle. Selon de récentes études, les lacs Ba Bê pourraient bien disparaître, menacés par l'alluvionnement. Si leur profondeur peut atteindre 30 m, les sédiments accumulés par les rivières qui les alimentent représentent un volume annuel de 700 000 t, ce qui entraîne chaque année un rehaussement des fonds de 30 cm. A ce rythme, les lacs devraient être comblés dans une centaine d'années.

L'Institut des sciences hydrauliques est en train de mettre en oeuvre un projet afin de sauvegarder les lacs, notamment à travers des travaux d'irrigation sur les rivières affluentes, permettant la retenue des alluvions.

D'autres mesures visent à déplacer les populations vivant autour du lac afin d'éviter la déforestation qui favorise les glissements de terrain.

Les somptueux paysages des lacs Ba Be ont servi de décor au film Ciel rouge d'Olivier Lorelle, sorti en salles à l'été 2017, ainsi qu'au film de G. Nicloux, Les Confins du monde, sorti en mai 2018.

À voir / À faire aux LACS DE BA BÊ

Photos des LACS DE BA BÊ

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2018-02-28
648 pages
Ailleurs sur le web
Avis