Résultats Palais à PEKIN 北京

L'avis du Petit Futé sur CITÉ INTERDITE

Plaque millesim 2020

La Cité interdite est un des grands héritages architecturaux de la Chine ancienne et l’un des seuls palais impériaux encore debout en Chine à l’heure actuelle !

Histoire

Elle servit de résidence aux empereurs des deux dernières dynasties, Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), et fut construite en seulement quatorze années entre 1406 et 1420, lorsque le deuxième empereur des Ming, Yongle (1360-1424), déplaça la capitale, de Nankin à Pékin. La rapidité d’édification de cet ensemble de 74 hectares entouré d’un fossé plein d’eau large de 50 mètres, et d’une muraille de 10 mètres de hauteur, est tout à fait surprenante ! Plus de 200 000 artisans participèrent à la construction et une sophistication suprême des techniques de construction, alliant modernité (préfabrication et normalisation) et tradition (esthétique et symbolique), entra dans la conception de ce chef-d’œuvre. La Cité était totalement coupée du monde extérieur jusqu’en 1924, lorsque Puyi (1906-1967), le dernier des vingt-quatre empereurs qui s’y succédèrent, en fut chassé.

Le palais est aujourd’hui l’un des plus grands musées du monde, étonnant témoin de l’âge d’or impérial. C’est un exemple parfait des théories esthétiques architecturales et urbaines classiques chinoises. Cette gigantesque Cité adopte la forme rectangulaire traditionnelle (N-S : 960 m ; E-O : 750 m), conservée au cours des agrandissements multiples.

Les édifices actuels datent presque tous du XVIIIe siècle : en 1664, les Mandchous incendièrent l’ensemble existant pour reconstruire le palais de la nouvelle dynastie Qing sur les ruines de l’ancien. Des matériaux de grande qualité provenant des carrières de Fangshan, dans la banlieue de Pékin pour les blocs de pierre, et du Sichuan, Hunan et Guizhou pour le bois, furent employés dans la construction.

Visite

L’ensemble est composé de trois parties distinctes se déroulant symétriquement selon un axe nord-sud : les édifices publics à l’avant, les quartiers privés au centre, et le jardin impérial à l’arrière. 9 999 salles au total (pas une de plus : d’après la légende, l’empereur de Jade possède un palais de 10 000 pièces dans le ciel, son fils, l’empereur terrestre ne devait donc pas avoir ce privilège).

L’entrée principale de la Cité. Wumen (à ne pas confondre avec la porte Tian’anmen, entrée de l’ancienne cité des Ming) comprend cinq ouvertures, celle du centre réservée à l’empereur, les deux de l’est aux militaires et civils, les deux de l’ouest aux membres de la famille impériale.

Les trois palais du Devant. A l’avant, une rangée de cinq ponts en marbre, représentant les cinq vertus confucéennes (bonté, intelligence, fidélité, droiture, respect des rites…) enjambent la rivière aux Eaux d’or puis vient la porte de l’Harmonie suprême (Taihe Men) qui mène à la grande cour d’apparat : l’esplanade centrale, pouvant accueillir jusqu’à 90 000 personnes, où se tenaient les cérémonies officielles.

Tout autour se déploient des galeries abritant livres et trésors divers, vaisselle, soieries, pierres et autres objets… que l’empereur pouvait offrir en récompense. Au milieu de cette esplanade se dresse une terrasse à 3 étages de marbre blanc. Chaque niveau est ceint d’une balustrade agrémentée de gargouilles. Sur les grands escaliers d’accès, on remarquera l’emblème impérial dans les dragons qui s’enroulent.

Vos pas vous conduiront alors vers la salle de l’Harmonie suprême (Taihe Dian) gardée par les deux symboles de la justice et de la rectitude impériale : un cadran solaire à droite et une mesure à grains à gauche.

Devant la salle de l’Harmonie suprême et le palais de la Pureté céleste, vous verrez de magnifiques tortues de bronze, symboles de la paix. A l’intérieur de la salle de l’Harmonie suprême, sur une estrade de sept marches, se dresse un trône ; l’histoire raconte que l’empereur y recevait les visites des émissaires étrangers et présidait à diverses cérémonies.

Juste au-dessus du trône, en levant les yeux, vous verrez au milieu d’un superbe plafond ouvragé deux dragons dorés jouant avec une perle géante, un motif que l’on retrouve souvent en décoration sur la céramique chinoise de l’époque. Pour l’anecdote, certains disent que le dragon représente l’homme essayant perpétuellement d’attraper la perle, qui symboliserait la femme, et de jouer avec !

N’oubliez surtout pas d’admirer les toitures de chaque palais ! Celle de la salle de l’Harmonie suprême est la plus spectaculaire ; sa double toiture couverte de tuiles jaunes vernissées est la plus richement décorée. Afin d’écarter les mauvais esprits, dix créatures fabuleuses, dont un lion, un phénix, un dragon, un cheval ailé, une licorne et un immortel, sont alignées sur les extrémités des arêtes de la toiture. Vous retrouverez certaines de ces créatures, mais en plus petit nombre sur les différentes toitures des palais de la Cité interdite.

Puis, vous entrerez dans la salle de l’Harmonie du milieu (Zhonghe Dian), c’est là que l’empereur venait se préparer avant de siéger dans la salle de l’Harmonie suprême… une sorte de boudoir de l’époque en quelque sorte !

Cette salle servait aussi à recevoir des ministres ou autres ambassadeurs en privé, mais c’était surtout là qu’étaient mis au point les messages devant être lus dans les temples impériaux, et c’est là aussi que l’on vérifiait annuellement l’état des semences.

Arrive ensuite la salle des Examens impériaux ou salle de l’Harmonie préservée (Baohe Dian) où se tenaient les examens permettant de devenir « docteur » (jin shi), après avoir longtemps servi de salle de banquet d’honneur.

En règle générale, aucune femme n’était admise dans ces salles de la cour Extérieure, où l’empereur avait surtout un rôle de représentation.

Les trois palais d’apparat ; la cour Intérieure et le jardin impérial. Derrière la porte de la Pureté céleste (Qianqing Men), gardée par quatre lions en bronze doré, se trouvent les quartiers d’habitation, composés d’une multitude de petites salles, aujourd’hui salles d’exposition des trésors impériaux : à l’ouest, la "salle de la Culture de l’esprit (Yangxin Dian), où vivait et travaillait l’empereur (c’est là que le dernier empereur Puyi signa sa déclaration d’abdication et la reconnaissance de la République en 1912) ; au centre, l’empereur tenait audience dans le palais de la Paix céleste (Qianqing Gong), suivi de la salle de l’Union et de la Paix (Jiaotai Dian), où se célébraient les unions impériales, et du logement des impératrices (le palais de la Tranquillité terrestre ; le Kunning Gong).

Ensuite, pour accéder au "palais de la Pureté céleste (Qianqing Gong), on traverse une grande terrasse bordée de grues et de tortues en bronze, symboles d’immortalité et de longévité, et on remarquera la présence de brûle-parfums, que l’on retrouve aussi dans le palais d’Eté et autres. Certains disent que les odeurs à l’époque étaient nauséabondes et qu’on les masquait en brûlant des parfums en quantité !

Ce palais est le plus grand des trois et c’est lui qui abritait les nuits des empereurs Ming et des premiers Qing. Il eut par la suite une fonction de salle d’audience et de banquets (on dit que l’empereur Qianlong y présida le « banquet des dix mille vieillards » en 1785, qui compta plus de 3 000 hommes de 60 ans et plus venus de tous les coins de l’Empire). La dernière cérémonie qui y fut célébrée fut le mariage du dernier empereur Puyi en 1922.

Puis vient la salle de l’Union (Jiaotai Dian) ou aussi salle de la Puissante Fertilité, conçue sur un plan carré qui fut tout d’abord la salle du trône de l’impératrice. Puis, à partir du règne de Qianlong, c’est dans cette salle que l’on conserva les sceaux impériaux. Vous pourrez encore les admirer dans des vitrines. Gravés dans des pierres différentes, au nombre de 25, ils avaient le rôle de signature, ou plutôt de cachets administratifs.

Le palais de la Tranquillité terrestre (Kunning Gong) était la résidence de l’impératrice sous les Ming et fut divisé en deux, sous les Qing ; une grande salle qui servait de sanctuaire dédié à des divinités mandchoues qui réclamaient des offrandes de chair, et une salle plus petite peinte en rouge, le Pavillon doux de l’Est, qui devint la chambre nuptiale des empereurs Qing.

En sortant, la "porte de la Tranquillité terrestre" s’ouvre sur le Jardin impérial (Yuhuayuan), aménagé au XVe siècle. Planté de pins et de cyprès, avec ses bassins, ses pavillons et ses rochers, ce jardin, fidèle à la philosophie de tous les jardins chinois, tend à donner une vision idéalisée de la nature sous tous ses aspects : « arbres centenaires, rochers aux formes tourmentées, kiosques des Dix Mille Printemps et des Mille Automnes à toitures rondes comme sur le ciel, qui reposent sur une base carrée comme la Terre et traduisent l’harmonie de l’univers ». Une petite colline artificielle se dresse dans un angle du jardin, et c’est le seul endroit d’où le regard peut s’échapper au-delà des murs de la Cité interdite. Au sommet de cette colline, un kiosque d’où l’empereur contemplait la lune, le 9e jour du 9e mois lunaire (jour de la traditionnelle fête de la Lune).

Au fond du jardin se trouve la porte de la Vertu obéissante (Shunzenmen), qui permet l’accès aux cinq cuisines du nord et à la "porte du Génie militaire" d’où l’on peut rejoindre la colline de Charbon.

Des deux côtés des palais de Derrière se trouve une enfilade de bâtiments destinés à l’hébergement de l’empereur, de ses femmes et des nombreux domestiques. Vous pourrez visiter le palais de l’Éternel Printemps où résida l’impératrice Cixi et le palais des Élégances accumulées doté d’un petit théâtre, le palais de la Nourriture de l’esprit et les six palais de l’ouest, le palais de l’Abstinence et les six palais de l’est, le palais de la Tranquillité et de la Longévité…

En vous promenant le long des corridors et des cours, vous visiterez des expositions temporaires installées dans certaines salles, vous admirerez sans doute les collections de peintures, de calligraphies anciennes, de jades, de bronzes, de céramiques (essentiellement exposées dans les palais de l’aile orientale). Il vous faudra errer dans cette magnifique « cité dans la Cité » longtemps, pour essayer de vous abreuver de ses splendeurs… Et, pourtant, elle recèle tant de trésors qu’il faut y revenir encore et encore pour les découvrir !

 

L’ensemble est classé au patrimoine de l’humanité de l'Unesco depuis 1987.

Partager sur

Informations sur CITÉ INTERDITE

Entrée visite complète : 60 RMB en été, 40 RMB en hiver. Ouvert tous les jours : du 1er avril au 31 octobre de 8h30 à 17h. Du 1er novembre au 31 mars de 8h30 à 16h30. Audiotour en français : 40 RMB, durée 3 à 4 heures. Attention, depuis le 2 juillet 2011, la visite commence obligatoirement à la porte Sud. Remarquablement bien conçu, l'audioguide est bourré d’anecdotes qui font vivre ces vieux murs chargés d’histoire. Son défaut est que la visite ne vous entraînera pas dans les bâtiments latéraux ou ne vous fera pas traverser chaque jardin… Mais la Cité interdite est tellement vaste, qu’elle peut faire l’objet de deux visites. On peut aussi prolonger la visite une fois l’enregistrement terminé.

Contactez-nous

Avis des membres sur CITÉ INTERDITE

26 avis
4.8/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
sanhoa
5/5
Visité en avril 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
La Cité Interdite
Majestueuse, grandiose. C'est une visite incontournable à Pékin. Et comme dans tous les lieux importants en Chine, il y a énormément de monde.
Studentraveller
5/5
Visité en novembre 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Incontournable de Pékin
La cité interdite est vraiment emblématique et toute visite de Pékin devrait l'inclure. Je recommenderais d'aller aussi dans les allées latérales qui sont moins fréquentées mais tout aussi intéressantes. Par example, le musée des montres et des horloges s'y trouve et je l'ai trouvé très interessant (voir la photo). Mon autre conseil serait d'aller jusqu'au bout de l'allée centrale de la cité interdite car on peut monter au dessus du mur d'enceinte, ça vaut vraiment le coup. Surtout que dans la tour nord-est du mur d'enceinte, un film à propos de la cité interdite est projeté gratuitement. Un plus pour compléter votre visite
clems37
5/5
Visité en septembre 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Grandiose
La Cité Interdite est un incontournable de Pékin, mais pour en faire le tour complet il faut bien une journée entière car il y a énormément de palais et d'expositions à voir, notamment d'horloges ou de bibelots en or, en argent ou encore en jade. Il faut réserver à l'avance son billet pour être sûr de pouvoir visiter la cité car il y a un nombre limité de visiteurs chaque jour. Le site est vraiment grandiose et l'audioguide proposé est un plus non négligeable pour en apprendre un peu plus sur les lieux car sinon il n'y a pas beaucoup de panneaux informatifs.
rnv23
5/5
Visité en mars 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Lieu incontournable de Pékin. Immense complexe de bâtiment impressionnant. Prévoir une grosse demi journée pour en faire le tour complet. Possibilité de faire quelques visites supplémentaires (dont la frise des dragons). beaucoup de monde. Réservation nécessaire via le site officiel qui est en chinois sans traduction.... ou via un tour opérateur, c'est plus simple.
bast101
5/5
Visité en octobre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Majestueux
Majestueux monument symbole de toute la chine et des empereurs chinois.
fungila
4/5
Visité en novembre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Lieu incontournable tant pour l'histoire que pour la beauté de la cité. Mais cela reste répétitif. Chaque fois que l'on passe une porte c'est un peu la même chose que précédemment. Cela vaut le coup de tout visiter si l'on veut aller jusqu'au jardin qui est tout au fond de la cité.
olivgon
5/5
Visité en juin 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
un lieu chargé d'histoire à ne pas manquer si vous allez en chine
on en prend plein la vue dans ce lieu autrefois réservé à l'empereur
visite assez longue, pensez à prendre de l'eau car il peut y faire tres chaud
bouljim
4/5
Visité en octobre 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
C'est énorme ..... et très fatigant pour des personnes ayant des difficultés de marcher.
A savoir il prête des chaises roulantes pour PMR, vous la prenez à l'entrée et la déposer à la sortie. L'idée est bonne par contre les rampes handicapés sont beaucoup trop raides et il est impossible de monter avec quelqu'un dans la chaise. De plus les grandes cours sont recouverts de pavés inégaux qui bloquent régulièrement les roues.
Gaby Pistache
4/5
Visité en juin 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
C'est bien entendu un incontournable lors d'une visite de Pekin. L'endroit est immense et on y passe facilement toute une journée pour le visiter. C'est une activité relativement chère car en plus de l'entrée, il faut à chaque fois payer pour pouvoir visiter plus de pièces mais ça vaut le coup.
gege15
5/5
Visité en septembre 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Evidemment à ne pas rater , site grandiose, nécessite au moins une demi journée pour parcourir le site. Attention fermé le lundi
fute_434153
5/5
Visité en juillet 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Magnifique Cité Interdite avec beaucoup de palais; il ne manque plus que d'avoir des personnes d'époque se déplaçant dans la Cité. Visite à faire en prenant la traduction en français très bien faite.
Fannyy05
4/5
Visité en mars 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Un incontournable lors de votre visite à Pékin! Ce site est rempli d'histoire... mais également de touristes (chinois et européens). Difficile de prendre des photos sans avoir personne dessus, et on se fait également photographié par des touristes chinois tout le temps de la visite! On nous a également conseillé d'acheter les tickets d'entrée un jour ou deux en avance par internet ou par l'intermédiaire de l'hôtel car il y a un nombre d'entrées limitées par jour; information utile à savoir en haute saison!
aubarine
4/5
Visité en mai 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Immense, enfilade de cours, de palais aux couleurs intenses, de jolies statues. Mais il faut jouer des coudes pour pouvoir les approcher.
Nok41
5/5
Visité en octobre 2016
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
A ne pas manquer. Impressionnant. On peut y passer la journée. Bâtiments et paces impresson antes de beauté. C'est un incontournable avec la grande muraille.
BaliLombok
5/5
Visité en décembre 2016
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
et le rêve devient réalité...on entre dans le monde grandiose de PuYi le Dernier Empereur: des cours immenses, des pavillons, des portes d'une beauté incroyable; tout est magnifique dans le moindre détail, malgré la" foule" ( mais ne pas venir en Chine si l on veut être seul!) on ressent cette Cité fermée pendant 5 siècles.UN MUST digne de notre Versailles, où nous avons "errer" pendant 5 heures...
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine au coeur du Golfe de Saint-Tropez !

Un séjour de 7 nuits pour 2 personnes au coeur du Golfe de Saint-Tropez avec l'hôtel *** Les Jardins de Sainte-Maxime .

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !