La rive ouest de Thèbes a connu un développement plus tardif que la ville elle-même. La XIe dynastie des Antef n'y a guère élevé qu'un petit temple, à flanc de montagne, et il faut attendre Hatchepsout et la XVIIIe dynastie pour que des temples funéraires et que la vallée des Rois soient créés. Après la reine, ce sont de grands bâtisseurs tels qu'Aménopis III, Séti Ier, Ramsès II et Ramsès III qui ont laissé leurs temples à la postérité. La rive ouest de Thèbes n'a plus été utilisée après la XIXe dynastie.

Le village de Gourna qui s'y était étendu, existait dès la nuit des temps : ne l'appelait-on pas, alors " village des artisans ", celui-là même dont on visite aujourd'hui les tombes dans la vallée éponyme ? Quelques maisons éparses ont, durant les siècles, été construites le long du Nil, sur la rive ouest, mais c'est l'aménagement de canaux, plus récemment, et les fouilles archéologiques suivies de l'afflux de touristes qui ont développé la présence humaine sur cette rive, où ne s'élevaient que ruines millénaires...

Les visiteurs tel qu'Hadrien, l'empereur, venaient traditionnellement entendre le chant de Memnon, lorsque, au petit matin, la chaleur du soleil naissant faisait crisser les blocs des statues monumentales d'Aménophis III. Marguerite Yourcenar qui ne vint en Egypte qu'à la fin de sa vie, a toujours trouvé que le Ramesseum, le temple de Ramsès II, était le plus romantique temple qu'elle connaissait.

Le village de Gourna, avec le développement du tourisme, s'était étendu, trop sans doute, et les maisons situées sur le site de la vallée des Nobles, le long du temple de Séti Ier, et à d'autres endroits, gênaient. Les habitants en ont été délogés et déplacé un peu plus en aval, dans la cité de New Gourna, que vous traversez en sortant du ferry public. Seuls les travailleurs de l'albâtre ont eu l'autorisation de maintenir leurs boutiques in situ. Les quelques maisons délabrées que l'on voit perchées sur la nécropole même sont les derniers vestiges du " Vieux Gourna ".

Gourna, c'est aussi le village de Hassan Fathi, construit en pisé, à la manière que l'architecte visionnaire voulait insuffler sur la rive, mais, car nul n'est prophète en son pays, c'est le béton qui a surgi de terre. Ne restent du rêve de Hassan Fathi que la mosquée, le théâtre et l'école, au nord de la grande route menant aux colosses d'Aménophis III.

Gourna, c'est aussi la rive que choisissent les esthètes lorsqu'ils résident à Louxor. Depuis une quinzaine d'années, des maisons traditionnelles ont été aménagées en chambres d'hôtes, tandis que du désert s'est élevé La Moudira, le plus beau des palais d'Egypte, riche de ses coupoles en brique, de ses plantes où Memnon continue de chanter, et où il fait bon s'arrêter, vivre et loger.

Adresses Futées de GOURNA - THÈBES OUEST

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à GOURNA - THÈBES OUEST

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de GOURNA - THÈBES OUEST

12.95 €
2018-04-04
480 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .