Rio de Janeiro n'est pas une ville comme les autres. En effet, la ville effectue l'exploit de rassembler les plus beaux sites naturels et urbains de la planète en un même lieu ! Incroyable ! L'océan touche ici la plus grande forêt urbaine du monde, le ciel, la mer, la montagne et la pierre ne font qu'un pour vous délivrer des paysages uniques au monde dans une ambiance des plus colorées et festives ! Socialement riche, la ville est un mélange de population au sein d'un ancien univers colonial de tout âge où se juxtapose l'incroyable cathédrale postmoderne de São Sebastião aux arches de Lapa. Rio, c'est un beau mélange plus ou moins heureux entre la terre et les hommes qui vous invite à la découverte d'autrui. D'ailleurs, les Brésiliens aiment dire que " Dieu est l'artiste. Et Rio, son chef-d'oeuvre ". Prêt à aller voir l'un des tableaux les plus beaux et les plus vivants de notre temps ?

La plage d'Ipanema.© Catarina Belova - Shutterstock.com

Mosteiro de São Bento

Avec sa façade épaisse et ses dimensions colossales, cette église forteresse est une excellente représentation des bâtiments religieux construits comme lieu de culte et comme tour de défense pendant l'époque coloniale. En effet, sur sa façade blanche se côtoient gargouilles et tourelles abritant des boulets de canon. Pourtant, sous ces murs froids et glabres se cachent un intérieur des plus somptueux ! Des chérubins veillent sur la Vierge de Montserrat, l'architecture est exubérante et chaque paroi est remplie de feuilles peintes à l'or fin. Les lustres en argent massif pèsent 227 kg chacun et au-dessus du balcon, soutenu par deux magnifiques sirènes, se cache un ancien orgue allemand datant de 1773. Saint Benoît, le martyr à l'honneur dans cet édifice classé au patrimoine mondial de l'humanité, est lui aussi admirablement représenté.

Mosteiro de São Bento.© Alexandre MACIEIRA / RIOTUR

Le Christ-Rédempteur

Ce doit être LA visite incontournable de Rio ! Cette sculpture classée patrimoine historique mesure 31 mètres de haut et pèse 1 145 tonnes. Créée pour célébrer les cent ans de l'indépendance du Brésil, c'est le Français Paul Landowski qui sculpta les mains et le visage de la fameuse statue. Celle-ci a la spécificité d'être recouverte d'une pierre de savon, une roche dont la particularité est qu'elle sort molle de la terre et durcie au contact de l'air. A l'intérieur de la sculpture, on peut accéder à une petite chapelle dédiée à santa Aparecida, la sainte des miracles. Si le temps vous le permet, vous pourrez avoir une vue incroyable sur Rio de Janeiro,  à 709 mètres d'altitude qui englobera la baie de Guanabara, les plages de la Zona Sul, de la lagune Rodrigo de Freitas et de la Zone Nord avec le Maracanã.  

Christ-Rédempteur du Corcovado.© Christophe SCHMID - Fotolia

Le pain de Sucre de Rio

Une balade indispensable sur un bloc de quartz de 500 millions d'années dont le sommet culmine à 395 mètres. Le nom étrange de Pain de Sucre, Pão de Açucar en portugais, serait inspiré des moules à sucre utilisés jadis pour former des blocs de sucre. C'est en 1912 que le premier téléphérique en bois fut mis en activité. Aujourd'hui, il n'est plus en bois, mais le trajet reste le même ! Il serait inutile de vous dire tout ce que vous pourrez apercevoir pendant votre périple tant les vues panoramiques sont nombreuses. Si vous n'êtes pas un adepte du téléphérique mais de la marche à pied, vous pouvez emprunter un chemin de randonnée, gratuit qui plus est ! Ainsi, vous pourrez avoir un aperçu de la jungle brésilienne et observer des petits singes typiques : les macaos. Prévoyez tout de même un bon anti-moustique et de bonnes chaussures, le chemin est quelquefois glissant !

Le pain de Sucre de Rio.© Catarina Belova - Shutterstock.com

Plage de Copacabana

La plage la plus célèbre au monde ! Elle s'étend sur plus de 4 kilomètres et est fréquentée par des millions de cariocas. C'est un spot immanquable tant il fait partie intégrante du quotidien des habitants de Rio de Janeiro. Certes, la plage ne détient plus le titre de " plage la plus chic de la ville " (c'est Ipanema qui lui a volé la vedette), mais elle possède un je-ne-sais-quoi qui lui donne énormément de charme. Pendant votre balade et/ou votre baignade, vous pourrez voir une statue de bronze assise sur un banc. C'est celle du poète Carlos Drummond, un homme emblématique dans la culture littéraire brésilienne. Pour les moins réceptifs à la poésie, vous pourrez toujours baver sur les corps des maîtres-nageurs ou des surfeurs qui jalonnent la plage ! Les bikinis sexy sont aussi à l'honneur !

Plage de Copacabana.© Alexandre MACIEIRA / RIOTUR

Jardim Botânico

Cet écrin de verdure est considéré comme l'un des dix plus importants jardins botaniques du monde. Riche en végétaux, il compile à lui seul 6 000 espèces de plantes et d'arbres. Son architecture est si belle qu'il est un véritable jardin d'Eden qui est ressourcé par 2 cours d'eau qui le traversent : le riacho Iglesias et le rio dos Macacos. C'est le prince portugais Dom João VI qui construisit ce paradis terrestre pour assouvir ses besoins personnels, comme celui de faire pousser du thé. A ne pas manquer, l'espace dédié à des expositions : la Maison bleue de Pacheco Leão. On peut aussi visiter à l'intérieur de cet immense parc 2 jardins miniatures, l'un d'inspiration japonaise, l'autre de l'Amazonie. Enfin, arrêtez-vous près de l'étang pour observer des magnifiques Vitoria Regia, des nénuphars géants.

Jardim Botânico.© Ricardo Zerrener / Riotur

Avenida Rio Branco

Inaugurée en 1905, cette rue marque un grand tournent dans l'histoire brésilienne. En effet, en construisant cette immense avenue, le Brésil voulait montrer qu'il se tournait vers le futur. Aujourd'hui, sur les 119 bâtiments d'origines, il n'en reste que 10... Pourtant, c'est le lieu de toutes les revendications et de nombreux édifices incontournables ! En effet, vous pourrez y contempler le premier gratte-ciel d'Amérique latine, le théâtre municipal et, juste en face, le musée des Beaux-Arts. Bien que les collections soient très limitées, on peut y voir les artistes clefs du Brésil comme Eliseo Visconti, Di Cavalcante etc. On peut aussi y voir des tableaux de l'artiste français Taunay, qui peignit un grand nombre de paysages et de scènes urbaines de Rio pendant son séjour au Brésil.

Avenida Rio Branco et Museu Nacional de Belas Artes.© Alexandre MACIEIRA / RIOTUR

Musée national du Brésil

Situé à l'intérieur du parc Quinta de Boa Vista, ce musée fut un cadeau de Elias Antônio Lopes, commerçant portugais, au prince Dom João VI en 1808. Tout d'abord résidence royale, il fut aussi le siège de l'Assemblée constituante en 1891. Un an plus tard, il deviendra, le " musée national du Brésil ". C'est l'institution scientifique la plus ancienne du pays et le plus grand musée d'histoire naturelle et d'anthropologie d'Amérique du Sud. A l'intérieur, les collections sont littéralement bluffantes : squelettes d'animaux préhistoriques, céramiques étrusques, tombeaux égyptiens, objets indigènes du monde entier, etc. Les pièces les plus impressionnantes sont sans aucun doute la météorite de Bendego, qui est l'une des plus grandes au monde (4,9 tonnes), et " Luzia ", le plus vieux squelette humain découvert en Amérique du Sud.

Musée national.© Celso PUPO - Fotolia

Escalier Selarón

C'est en 1990 que le peintre Jorge Selarón se lance dans la Grande Locoura (la Grande Folie) : peindre et décorer les escaliers de toute une rue. Pour réaliser son ambitieux projet artistique, il utilise des azulejos, des carreaux de faïence, pour tapisser les 215 marches d'un escalier. Fait intéressant, les azulejos proviennent du monde entier ! En effet, certains sont tombés sous le charme de ce projet fou et ont envoyé de la matière à l'artiste. Cependant, certains azulejos ont été réalisés par l'artiste en personne. Pour les reconnaître, il faut chercher la fameuse signature, une femme enceinte, qui apparaît dans toutes les oeuvres de Jorge Selarón. D'autres motifs sont inspirés de personnalités brésiliennes comme des artistes ou des sportifs. Le but de ce projet fou était de rendre hommage au peuple brésilien, ce qui est assez réussi ! Notre conseil, descendez les marches à la fin de votre visite de Santa Teresa.

Escalier Selaron.© lensflairuk - iStockphoto.com

Le Musée de Demain

Le dernier bijou créé à Rio : le Musée de Demain. Futuriste dans son architecture, ce bâtiment blanc a une superficie de 15 000 m² et s'inspire de la forme d'une bromélia, une fleur de la forêt Mata Atlântica. Se concentrant essentiellement sur les problèmes écologiques de notre planète, le musée s'alimente à 100 % par l'énergie verte ! L'énergie solaire et l'eau de mer sont utilisées pour subvenir à tous les besoins de l'édifice. A l'intérieur, l'art et la science se mêlent. En effet, ici on questionne l'humanité sur les bouleversements climatiques et leurs impacts d'un point de vue scientifique, social et écologique. Le monde de demain est présenté avec une multitude d'outils digitaux et interactifs qui donnent à cette aventure dans le futur un côté ludique et engagé.

Museu do Amanhã.© Byron Prujansky