Guide de CANCÚN : Argent

Monnaie

La devise du Mexique est le peso, représenté par le symbole $ (écriture bancaire MXN). Attention, le symbole $ est le même que celui utilisé pour le dollar américain. Pour ce guide, pour éviter toute confusion nous utilisons $ pour peso (la monnaie mexicaine) et US$ pour le dollar nord-américain.
La monnaie nationale est divisée en centavos (l'équivalent des cents) et en pesos (l'équivalent des euros). La monnaie en circulation se présente sous forme de billets (20, 50, 100, 200, 500 pesos) et de pièces (10, 20, 50 centavos et 1, 2, 5, 10 pesos). Les pièces de 10 pesos sont de deux matériaux, tout comme les pièces d'un ou deux euros.
Les billets de 500 pesos sont souvent plus difficiles à changer ou à utiliser, surtout pour des petits achats. Les chauffeurs de taxi ont souvent peu de monnaie par exemple. Il faut donc penser à récupérer des billets de 50 ou 100 pesos.

Taux de change

En août 2018 :

1 € = 24 $ ; 100 $ = 4,2 €.

1 US$ = 20 $ ; 100 $ = 5 US$.

Coût de la vie

Bien qu'un peu plus cher que le Guatemala et le Honduras, le Mexique demeure un pays relativement bon marché malgré l'inflation. Un hôtel économique coûte en moyenne 400 pesos et le plat du jour 60-80 pesos. Les déplacements en bus de première classe reviennent plus chers que les deuxièmes classes moins rapides, mais il sera bon de les emprunter pour gagner du temps.
Le niveau de vie au Mexique reste globalement bas. La différence de niveau entre les personnes qui ont de l'argent et celles qui n'en ont pas est frappante. Il suffit de visiter les beaux quartiers de Mexico pour s'en rendre compte. Contrairement à la France, la classe moyenne reste minoritaire. Une importante précision : avec un sac à dos ou des valises plus volumineuses, le voyageur occidental est presque toujours considéré par les Mexicains comme une personne riche et devient vite une proie de choix. Il est vrai que le budget moyen des vacances des étrangers est souvent supérieur au salaire de la grande majorité des Mexicains. En effet, 12 % de la population active au Mexique gagne moins de 5 US$ par jour.

Budget

Même si la péninsule du Yucatán, et en particulier les Caraïbes mexicaines, reste l'une des régions les plus chères du Mexique, on peut trouver des chambres très correctes dans des auberges de jeunesse pour une petite somme (150-200 pesos par personne, soit moins de 10 euros). Le petit déjeuner est souvent inclus dans ce prix. Des hôtels de qualité supérieure offrent également des chambres à des prix intéressants (40 à 60 euros la nuit pour deux personnes). Côté repas, même topo. Il est très facile de manger " local " pour moins de 100 pesos (soit moins de 6 euros).
Finalement, la plus grande part du budget passera très certainement dans les transports. Les bus première classe facturent environ 100 pesos les 100 kilomètres, c'est-à dire qu'un trajet Cancún-Mérida qui dure 4 heures coûte en première classe 450 pesos. Avec l'apparition de compagnies aériennes low cost, il est aujourd'hui plus intéressant de prendre l'avion que le bus sur les distances longues. Quant à la location d'une voiture, il faut y consacrer le même budget que s'il s'agissait d'une destination européenne, même si l'essence est moins chère au Mexique. Mais cela reste le meilleur moyen de se déplacer dans la péninsule.

Banques et change

En règle générale, les banques sont ouvertes en semaine de 9h à 16h et le samedi de 9h à 14h.

Les casas de cambio, ou " bureaux de change ", ont des horaires plus accessibles, mais dans certains endroits, il s'avère plus avantageux de changer son argent à l'intérieur des banques. On change plus facilement des dollars que des euros, mais dans les grandes villes ou dans les centres touristiques importants, il est aussi aisé de changer des euros. Sachez toutefois que les frais de change peuvent être multipliés par cinq d'un bureau de change à un autre (ces frais sont souvent déjà inclus dans le taux de change affiché). On constate la même pratique en France. Préférez donc la carte bancaire. Pour les retraits mais aussi les paiements par carte, le taux de change utilisé pour les opérations s'avère généralement plus intéressant que les taux pratiqués dans les bureaux de change (à ce taux s'ajoutent des frais bancaires, indiqués ci-dessous).

Carte bancaire

Si vous disposez d'une carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.), inutile d'emporter des sommes importantes en espèces. Dans les cas où la carte n'est pas acceptée par le commerçant, rendez-vous simplement à un distributeur automatique de billets.

En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur Internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

Conseils avant départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Au besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

Retrait

Les Mexicains préfèrent le liquide pour régler leurs achats. De nombreux hôtels offrent des tarifs plus avantageux si vous payez en liquide, car ils omettent d'appliquer les taxes. Notez cependant que la carte est de plus en plus souvent acceptée.

Toutes les transactions sont effectuées en pesos mexicains, sauf dans les endroits qui accueillent un grand nombre de touristes américains, comme Cancun et Cabo San Lucas, où les prix sont souvent indiqués directement en dollars américains. Il faut savoir que dans le monde du tourisme au Mexique, notamment dans les hôtels de luxe, le prix des services est souvent fixé en dollar. On peut bien sûr payer en pesos, mais cela veut dire que le prix à payer en monnaie locale variera en fonction du taux de change dollar-pesos.

Trouver un distributeur. On trouve des guichets automatiques partout, et il est possible de retirer de l'argent sans problème, sauf dans les toutes petites villes. Pour connaître le distributeur le plus proche, des outils de géolocalisation sont à votre disposition. Rendez-vous sur visa.fr/services-en-ligne/trouver-un-distributeur ou sur mastercard.com/fr/particuliers/trouver-distributeur-banque.html

Utilisation d'un distributeur anglophone. De manière générale, le mode d'utilisation des distributeurs automatiques de billets (" ATM " en anglais) est identique à la France. Si la langue française n'est pas disponible, sélectionnez l'anglais. " Retrait " se dit alors " withdrawal ". Si l'on vous demande de choisir entre retirer d'un " checking account " (compte courant), d'un " credit account " (compte crédit) ou d'un " saving account " (compte épargne), optez pour " checking account ". Entre une opération de débit ou de crédit, sélectionnez " débit ". (Si toutefois vous vous trompez dans ces différentes options, pas d'inquiétude, le seul risque est que la transaction soit refusée.) Indiquez le montant (" amount ") souhaité et validez (" enter "). A la question " Would you like a receipt ? ", répondez " Yes " et conservez soigneusement votre reçu.

Frais de retrait. L'euro n'étant pas la monnaie du pays, une commission est retenue à chaque retrait. Les frais de retrait varient selon les banques et se composent en général d'un frais fixe d'en moyenne 3 euros et d'une commission entre 2 et 3 % du montant retiré. Certaines banques ont des partenariats avec des banques étrangères ou vous font bénéficier de leur réseau et vous proposent des frais avantageux ou même la gratuité des retraits. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire. Notez également que certains distributeurs peuvent appliquer une commission, auquel cas celle-ci sera mentionnée lors du retrait.

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un dysfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte

De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible. Les frais sont moindres que pour un retrait à un distributeur et la limite des dépenses permises est souvent plus élevée.

Notez que lors d'un paiement par carte bancaire, il est possible que vous n'ayez pas à indiquer votre code pin. Une signature et éventuellement votre pièce d'identité vous seront néanmoins demandées.

Acceptation de la carte bancaire. Les détenteurs de cartes bancaires seront rassurés de savoir que la plupart des hôtels, restaurants et autres prestataires de services touristiques (compagnies aériennes, agences de voyages, location de véhicules) acceptent ce mode de paiement. Les cartes bancaires les plus acceptées sont Visa, MasterCard et American Express. La carte Visa Electron est fortement présente.

Frais de paiement par carte. Hors zone Euro, les paiements par carte bancaire sont soumis à des frais bancaires. En fonction des banques, s'appliquent par transaction : un frais fixe entre 0 et 1,20 € par paiement, auquel s'ajoutent 2 à 3 % du montant payé par carte bancaire. Le coût de l'opération est donc globalement moins élevé que les retraits à l'étranger. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires, marchandage et taxes

Pourboires et taxes. Au restaurant et dans les cafés, l'usage est de laisser 10 % à 20 % de la note finale au serveur. Il est important de respecter cette règle car les serveurs au Mexique n'ont parfois pas de salaire fixe : leur revenu dépend donc entièrement des pourboires que leur laissent les clients. Pour ceux qui choisissent de payer avec leur carte bancaire, ne pas oublier de remplir la case tips ou propina. Autrement, il risque d'y avoir des surprises lors de la lecture du relevé de compte.

Comme tous les touristes qui visitent le Mexique ne connaissent pas cette règle, il arrive parfois que certains restaurants ajoutent le pourboire sur l'addition, pour s'assurer que les clients étrangers n'oublient pas la propina. Si la note à payer dans un restaurant vous semble un peu chère, vérifiez-en les détails, histoire de ne pas payer un double pourboire. Dans les bars, il est fréquent de laisser quelques pesos par boisson ou autour de 15 % en cas d'addition finale.

Par contre, les Français dans ce domaine ont mauvaise réputation. On dit qu'ils sont codo, ce qui signifie " coude " (le geste de toucher son coude avec sa main) : habitués à ne pas laisser de pourboire en France, ils sont sans doute moins généreux que les Américains.

Marchandage. Le marchandage n'est pas spécialement une institution au Mexique. Il se pratique surtout dans les marchés. Néanmoins, dans les zones touristiques comme Cancún, il ne faut pas hésiter à négocier. Les meilleures affaires se situent entre 25 et 50 % de rabais. Pour mettre toutes les chances de votre côté, préférez les pesos aux dollars.
Par contre, n'oubliez pas que l'élaboration d'objets d'artisanat ou de tissus brodés demande un certain travail. Ne cherchez pas à acheter le plus beau huipil du coin au prix d'un T-shirt manufacturé en Chine, c'est un manque de considération pour l'artisan, qui le prend souvent mal, à juste titre !

Duty Free

Puisque votre destination finale est hors de l'Union européenne, vous pouvez bénéficier du Duty Free (achats exonérés de taxes). Attention, si vous faites escale au sein de l'Union européenne, vous en profiterez dans tous les aéroports à l'aller, mais pas au retour. Par exemple, pour un vol aller avec une escale, vous pourrez faire du shopping en Duty Free dans les trois aéroports, mais seulement dans celui de votre lieu de séjour au retour.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées de CANCÚN

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .