27 000 habitants environ. Altitude : 3 660 m. Depuis 1992, Uyuni est devenue le rendez-vous sacré de ceux qu'ont envoûtés le Salar d'Uyuni et le désert du Sud-Lípez. Uyuni est une cité étrange, créée en plein milieu de nulle part par le président Aniceto Arce, il y a un peu plus d'un siècle. Actionnaire de la Compania Minera Huanchaca, à capitaux chiliens et boliviens, il avait voulu doter cette partie de la Bolivie d'un carrefour ferroviaire d'où partiraient les trains en direction du Chili et de l'Argentine.

C'est après la guerre du Pacifique (dans laquelle cette compagnie, forte de son autorité sur le pouvoir politique bolivien a laissé faire l'envahisseur chilien), que Arce et ses collègues ont décidé de doter les Andes d'un beau réseau ferroviaire. La finalité était lucrative et non pas le développement de la Bolivie. Ainsi, le village minier de Pulacayo, à 22 km d'Uyuni, sur la route de Potosí, et propriété à l'époque de la Huanchaca Co, est directement lié à la voie ferrée qui conduit au Chili. Triste sort de cette Bolivie à qui la route de l'argent n'a pas ouvert le chemin du paradis. L'objectif était la construction d'une voie de communication entre la Bolivie et le littoral chilien, même si le fait de devoir utiliser le territoire chilien a toujours été douloureux pour les Boliviens.

Dix-huit ans de négociations, de coups du sort, de combines politiques furent nécessaires pour entamer les travaux rendus difficiles par les rudes conditions climatiques de cette région et son isolement. Sans oublier le terrible tremblement de terre de 1877 qui détruisit une partie du matériel. Pendant ce temps-là, Uyuni était née.

Avec ses avenues poussiéreuses, ses rues immenses balayées par les vents de l'Altiplano, elle est le fleuron du surréalisme villageois bolivien. Une caserne sur l'avenue principale, une gare fière comme Artaban qui voit passer trois ou quatre trains par semaine, un bureau de poste tout droit sorti de l'Équipée du Poney Express, deux ou trois fous qui errent dans la rue, des chiens errants faméliques, des couchers de soleil d'apothéose ; quelques aventuriers venus monter leur affaire, soit un bar, ou une agence de voyages, soit un hôtel et, surtout, le plus beau monument de cette route de l'argent, le cimetière des vieux trains. Ceux-là mêmes qui autrefois transportaient le minerai brillant et qui, maintenant, accompagnent les âmes d'Aniceto Arce et d'autres patriarches de l'argent, dans l'enfer... Des années 2014 à 2018, on a pu voir la ville vibrer au rythme du Rallye Dakar, où la caravane s'arrêtait pour quelques jours.

Bienvenue dans le Far West glacial de Bolivie... Une ville où les cow-boys, armés de leur sac à dos, ne restent guère longtemps !

À voir / À faire à UYUNI

Adresses Futées d'UYUNI

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à UYUNI

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
Hébergements & séjours
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos d'UYUNI

15.95 €
2020-01-08
456 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.