Ville chargée d'histoire, la découverte du Vieux Mans est un incontournable pour les amateurs d'architecture médiévale. Mais si la vieille ville fait rayonner la cité depuis longtemps, Le Mans ne manque pas non plus de vivre avec son temps. Constructions contemporaines, événements culturels et autres projets urbains, suscitent aujourd'hui l'intérêt des adeptes de la modernité. Dotée d'un passé riche en événements historiques, cette ville surprenante aux multiples facettes est également proche de la nature. Une escapade est d'ailleurs l'occasion de s'échapper dans de superbes contrées rurales. En ville, la Métropole affiche clairement sa volonté de faire du Mans une commune où le tourisme de demain sera responsable et durable.

La Cité Plantagenêt, véritable plongeon dans l'histoire

La Cité Plantagenêt correspond à la partie historique du Mans. On y flâne dans un dédale de ruelles pavées bordées de maisons datant des XVe et XVIe siècles et on est de suite transporté au coeur d'une atmosphère médiévale. Protégée par sa muraille romaine, la Cité dévoile plusieurs monuments à ne pas manquer. À commencer par la cathédrale Saint-Julien du Mans dont les parties les plus anciennes encore visibles remonteraient au début du XIe siècle. Érigé en deux styles principaux distincts, roman et gothique, l'édifice impressionne autant par ses ornements extérieurs que par la présence d'un des plus beaux buffets d'orgue de France, alliant le style gothique flamboyant à celui de la Renaissance, ainsi que de 47 anges peints, ornant les voûtes de la chapelle de la Vierge. La cathédrale est l'un des monuments les plus visités de la Sarthe, aussi parce que de grands personnages y reposent. Citons entre autres Geoffroy Plantagenêt (de son monument funéraire disparu, seul l'émail qui le décorait est conservé au Carré Plantagenêt - musée Jean-Claude Boulard) et Guillaume du Bellay, évêque à la cathédrale Saint-Julien et frère de Joachim, célèbre auteur de la Pléiade (dont le tombeau est visible dans l'une des chapelles rayonnantes du choeur).

La cathédrale est loin d'être le seul monument religieux du Mans, puisque l'église Notre-Dame-de-la-Couture, la chapelle de l'Oratoire et celle de la Visitation sont d'autres éléments du patrimoine à visiter. Après avoir à nouveau admiré quelques-unes des nombreuses maisons à pans de bois qui ornent le Vieux Mans, comment ne pas citer l'incroyable maison du Pilier-Rouge ?

On rejoint ensuite le haut de la muraille pour y voir les hôtels particuliers de style Renaissance. Les maisons dites de la Tourelle, du Pèlerin, d'Adam et Ève ainsi que les hôtels Saint-Jacques, de Clairaulnay, de Vaux, de Vignolles et Rouxelin d'Arcy, sont d'autres trésors qui ont contribué à ce que Le Mans soit labellisé " Ville d'Art et d'Histoire ".

La Cité Plantagenêt est un lieu absolument unique, qui a non seulement subi les conquêtes et tentatives de conquête d'illustres personnages tels que Clovis, Guillaume le Conquérant et Jean Sans Terre, frère de Richard Coeur de Lion, mais qui sert aussi aujourd'hui régulièrement de lieu de tournage de films aux accents historiques et à l'ambiance "cape et d'épée". La Cité bénéficie en outre depuis 1979 du statut de commune libre. Il s'agit d'une communauté libre au même titre que celle de Montmartre, du Cros de Cagnes ou des Canuts à Lyon. Les visiteurs ne le savent pas toujours, mais si la Cité Plantagenêt est exceptionnelle en surface, elle l'est aussi sous terre, où des caves communiquent parfois sous plusieurs maisons ou hôtels particuliers offrant des abris en périodes de guerre. Ouverts ponctuellement au public, les thermes gallo-romains rappellent la splendeur de la ville romaine, ancienne Cité des Aulerques Cénomans.

Il faut également revenir un instant sur l'enceinte gallo-romaine pour mettre en lumière toute sa splendeur. Créée vraisemblablement à partir des années 280, cette muraille romaine a protégé le centre historique pendant 17 siècles. Malgré une histoire mouvementée faite d'invasions, de guerres, de destructions partielles, cette muraille est la mieux préservée de l'ancien Empire romain après celle de Rome et de Constantinople.

Au-delà de sa haute valeur architecturale, une balade dans la Cité Plantagenêt est l'occasion de s'arrêter dans les bars et les adresses gourmandes. Et on sait que la cité regorge de spécialités culinaires : rillettes et marmite sarthoise pour le salé, bugattises, bourdons (gâteau cuit au four, constitué d'une pâte sablée entourant une pomme) et rillettées pour le côté sucré.

Et puisque nous avons longuement parlé d'histoire, une balade au Mans est aussi l'occasion de faire connaissance avec ses principaux musées. À commencer par le Musée de Tessé, l'un des plus anciens de France. Ouvert en 1799 après la Révolution, il abrite une belle collection de peintures allant des Primitifs au XXe siècle et offre une immersion dans les grands courants artistiques de l'art occidental, ainsi qu'une centaine d'objets de l'Antiquité égyptienne.

Entre architecture et évènements artistiques, un regard tourné vers l'avenir

Oui, Le Mans est une formidable étape pour découvrir un patrimoine ancien et merveilleusement préservé, mais la ville a également su évoluer pour offrir d'autres facettes et surprendre les visiteurs. Le XIXe siècle a connu la construction de quelques-uns des plus beaux monuments de la ville, tels que l'ancien hôpital Etoc-Demazy, précurseur de l'architecture hospitalière en France, la Chambre de commerce, le bâtiment des Postes et Télégraphes, l'ancien Atelier photographique Cosson et l'ancienne Brasserie Grüber place de la République. Une balade dévoile aussi la façade des Galeries Lafayette alliant l'Art nouveau à l'art industriel (rappelant sous certains aspects, les piliers de la tour Eiffel). Beaucoup plus récemment, en juin 2009, une oeuvre du sculpteur Jean-Bernard Métais a trouvé sa place au coeur du Jardin de Tessé. Il s'agit du sablier géant, un immense cube de métal et de verre tout en transparence et posé sur un dallage, donnant l'impression qu'il flotte. Preuve que la ville du Mans n'est absolument pas fermée aux créations contemporaines, le FIAA, centre d'art contemporain, ne manque pas d'éveiller la curiosité et de séduire avec ses lignes résolument modernes. Citons aussi le projet de création de logements sociaux dans la zone artisanale de la Belle Chasse au Mans. Le chantier de la résidence de Brocéliande prévoit la construction d'habitations à partir de conteneurs maritimes recyclés. Ce projet, qui ne manquera pas de moderniser la ville, est au passage un indicateur de la volonté métropolitaine de se tourner vers des constructions innovantes et écologiques afin de répondre aux exigences du monde actuel.

Le Mans a également de quoi satisfaire les inconditionnels du street art. La ville bénéficie même de son festival consacré à cette pratique artistique : Plein Champ. Prenant place au début du mois de juillet, il convie plusieurs artistes à réaliser des oeuvres dans le parc du Gué-de-Maulny ou sur l'île aux Planches, le long du chemin de halage. Ateliers, animations et autres concerts animent aussi ce temps fort autour de l'art urbain. Certaines oeuvres sont en outre déplacées afin qu'elles soient visibles toute l'année. Aujourd'hui, des visites guidées autour du street art sont proposées. Elles conduisent vers des lieux incontournables comme l'Usine des tabacs du Mans et le viaduc de l'avenue Jean-Jaurès. Le Mans ne souhaite pas occuper les seconds rôles dans sa région au niveau artistique. Et elle présente pour cela un autre événement culturel de grande ampleur : Le Mans Sonore. Cette biennale du son, dont la deuxième édition s'est tenue en 2022 et dont la prochaine se tiendra en 2024, associe sciences et culture de façon singulière. Expositions, colloques, concerts, transportent le public à la croisée de la musique, du design, de l'art contemporain et de la recherche.

De la ville à la nature

Une autre volonté métropolitaine est de faire du Mans une ville où le tourisme est responsable et durable. Elle offre en premier lieu un cadre de vie très agréable, autant pour les habitants que pour les gens de passage pour un week-end ou des vacances. Ville de taille moyenne, on s'y déplace très bien à pied, à vélo ou en utilisant les transports en commun. La ville possède de nombreux parcs où se promener comme le Jardin des Plantes, l'Île-aux-Planches, le Gué-de-Maulny, le parc de Tessé et le parc Théodore Monod. Le domaine de l'Arche de la Nature offre un vaste espace naturel pour découvrir la rivière, le bocage et la forêt, en se rendant à la Maison de la forêt, à la Maison de l'eau et à la Maison de la prairie. De nombreux chemins de randonnée permettent aussi de découvrir des paysages naturels ô combien variés et pittoresques, non loin du Mans, avec les Alpes mancelles, les méandres de la Vègre, petit affluent de la Sarthe, ou bien encore les forêts comme celles de Bercé, de Perseigne ou de Jupilles. Enfin, chaque dernier week-end de septembre, l'événement Entre Cours et Jardins offre à qui le veut la possibilité d'admirer les jardins privés de la Cité Plantagenêt.

 

INFOS FUTÉES

Quand ?

Le printemps, l'automne et l'été sont des saisons douces pour aller visiter Le Mans et sa nature environnante. L'été est doux avec de rares épisodes de chaleur. L'hiver est frais et humide. Il faut penser à bien se couvrir.

Durée

On peut se rendre au Mans lors d'un week-end pour visiter les sites incontournables de la ville. Des vacances d'une semaine ou plus permettent de s'échapper dans les environs et de profiter de la nature et des activités de plein air comme la randonnée.

Budget

On trouve différents types d'hébergements au Mans, des chambres d'hôtes, des hôtels modestes et d'autres plus chics. Il faut prévoir environ 75 € la nuit pour deux personnes dans un hôtel 3 étoiles. Formule dans les restaurants à partir de 18 €.

Public

Toute la famille prend plaisir à se balader dans la partie historique du Mans, ainsi qu'à profiter de ses parcs et de la nature verdoyante dans le reste du département. En couple ou en solo, tout le monde est bienvenu dans la capitale de la Sarthe.

Les plus

La richesse du patrimoine historique.

Une architecture variée.

L'abondance des transports en commun.

Une ville de culture avec divers événements chaque année.

Une ville à échelle humaine et ouverte sur la nature.

Les moins

La pluie qui peut être de la partie au coeur de l'automne et en hiver.

Y aller

En voiture, depuis Paris, suivre l'A10 en direction de Chartres, puis l'A11 en direction du Mans. De Lyon, prendre l'A71 puis l'A28.

En train, plusieurs liaisons par jour entre Paris Montparnasse et Le Mans en TGV. Le trajet dure 55 min. Plusieurs liaisons également depuis Bordeaux, pour un trajet qui dure environ 3h20 pour le plus court.

Utile

OFFICE DE TOURISME LE MANS MÉTROPOLE - Plus d'informations sur le site

https://www.lemans-tourisme.com/fr/

16, rue de l'Étoile - Le Mans

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h (permanence dimanches et jours fériés de 14h30 à 18h de mai à septembre à la Maison du Pilier-Rouge).

Tel. 02 43 28 17 22

[email protected]

AGENCE SETRAM (TRAMWAY)

65, avenue du Général de Gaulle - Le Mans

Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 19h, le samedi de 9h à 18h.

Tel. : 02 43 24 76 76