Giverny est un petit village connu et reconnu grâce au peintre Claude Monet, qui y vécut de 1883 jusqu'à sa mort en 1926. Situé à flanc de coteau et à deux pas de la Seine, le village normand offre de belles promenades dans les collines mais également dans la rue principale où se mêlent hôtels, restaurants, belles demeures, magasins, ateliers d'artistes, musée des Impressionnismes et Fondation Claude Monet. Le village, qui accueille de nombreux touristes étrangers, est le deuxième site touristique de Normandieaprès l'abbaye du Mont Saint-Michel. Une belle idée week-end sous le soleil estival.

 

Le musée des Impressionnismes, une référence

Entre Paris et Rouen, le musée des Impressionnismes est l'un des plus beaux musées de Normandie. Retrouvez au fil des expositions temporaires les chefs-d'oeuvre originaux de grands maîtres de l'impressionnisme : Pierre Bonnard, Edgar Degas, Claude Monet, Auguste Renoir... Partiellement enterré et couvert de toits végétalisés, ce musée, qui a succédé au musée d'Art américain, a pour vocation de mettre en lumière l'impressionnisme sous toutes ses formes : pré-impressionnisme, post-impressionnisme, mais aussi l'étude du mouvement pictural dans les autres pays européens ainsi qu'en Amérique du Nord.

Cette année 2019 voit le dixième anniversaire de cette belle institution, avec au programme deux expositions : la première, du 22 mars au 14 juillet, propose un dialogue entre les oeuvres de Claude Monet et celles du peintre Jean-Francis Auburtin. De cinquante ans le cadet du maître, Auburtin s'initia à la peinture sur le motif au contact des pièces de l'impressionniste reconnu, pour reproduire la nature bretonne, normande et méditerranéenne. La seconde exposition sera consacrée à " Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé " : elle se tiendra du 27 juillet au 11 novembre 2019. A vos tablettes !

 

La Fondation Claude Monet, immersion dans l'oeuvre de l'artiste

Léguée en 1966 à l'Académie des beaux-arts par le fils du peintre, la maison au crépi rose a subi d'importants travaux de rénovation. Admirez, dans la demeure de l'artiste, la célèbre collection d'estampes japonaises et immergez-vous dans le quotidien de Monet au fil des pièces. Dans le jardin, laissez-vous emporter par les senteurs et les couleurs des différentes variétés florales au gré des allées. En parcourant les roseraies et en passant sous terre, vous tomberez sur le Jardin d'eau formé par un pont japonais, des glycines et des azalées. Ce lieu a donné naissance à l'oeuvre célèbre Les Nymphéas. Finissez votre visite par l'atelier de l'artiste qui abrite désormais une boutique. La Fondation propose de nombreuses manifestations tout au long de l'année et accueille également les groupes et les scolaires.

 

Des jardins légendaires

Les jardins sont donc l'oeuvre du célèbre artiste lui-même. Jamais encore un peintre n'avait à ce point façonné son motif dans la nature avant de le peindre, créant ainsi son oeuvre deux fois. Monet y puisera son inspiration pendant plus de vingt ans. Après la série des ponts japonais, il se consacrera à celle des nymphéas, jusqu'aux gigantesques décorations de l'Orangerie. Les deux parties du jardin de Claude Monet, le Clos normand et le Jardin d'eau, s'opposent et se complètent.

Le Clos Normand est un jardin d'environ un hectare, riche en perspectives, en symétries et en couleurs. Le terrain se découpe en plates-bandes où les massifs de fleurs de différentes hauteurs créent les volumes. Les arbres fruitiers ou d'ornement dominent les rosiers grimpants, les tiges élancées des roses trémières et les masses colorées des annuelles. Monet y a mêlé les fleurs les plus simples (pâquerettes et coquelicots) aux variétés les plus recherchées.

En 1893, soit dix ans après son arrivée à Giverny, Monet achète le terrain qui voisine sa propriété de l'autre côté de la voie de chemin de fer. Il est traversé par un petit cours d'eau, le Ru, une dérivation de l'Epte. Monet fera creuser ici un premier petit bassin, qui sera par la suite agrandi pour atteindre ses proportions d'aujourd'hui. Le jardin d'eau, tout en asymétrie et en courbes, s'inspire des jardins japonais que Monet connaît par les estampes dont il est un fervent collectionneur. On trouve dans ce jardin d'eau le fameux pont japonais couvert de glycines, d'autres ponts plus petits, des saules pleureurs, une forêt de bambous, et surtout les fameux nymphéas qui fleurissent pendant tout l'été. Le bassin et la végétation qui l'entoure forment un monde clos, indépendant de la campagne des alentours. À la mort de Claude Monet en 1926, la maison et le jardin reviennent à son fils Michel. En 1966, celui-ci lègue la propriété à l'Académie des beaux-arts. En 1977, Gérald van der Kemp est nommé conservateur de Giverny. André Devillers, qui avait eu la chance d'accompagner Georges Truffaut, un éminent jardinier souvent invité à la table de Monet, l'aide à reconstituer le jardin tel qu'il était à l'époque du maître. Pour redonner au jardin et à la maison leur ancienne splendeur, il faudra près de dix ans. La propriété a été ouverte au public en septembre 1980. Plus de 500 000 visiteurs découvrent les jardins restaurés de Monet chaque année et s'émerveillent en circulant dans les allées latérales et en faisant le tour complet du jardin pour en admirer toutes les perspectives. Immanquable !

 

Infos futées

 

Quand ? On peut s'y rendre toute l'année, même si l'arrivée des beaux jours est plus agréable. Septembre est un bon mois pour profiter du soleil, loin de la foule estivale.

 

S'y rendre. En train, en bus, en avion ou en voiture, tout est possible.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains, bus, covoiturage - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade normande.

NORMANDIE TOURISME - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Organiser un voyage en groupe - Demander un devis