Les incontournables de la Normandie spécial Débarquement

La Normandie cultive le tourisme de mémoire sans colère mais dans une optique de réconciliation. C'est sur ses plages qui se déroulèrent les épisodes sanglants de la Bataille de Normandie jusqu'au jour du débarquement des alliés, le 6 juin 1944. De nombreux musées et mémoriaux abordent ce chapitre de l'histoire, en mettant un lumière des aspects particuliers. Les anciennes batteries portent encore les stigmates des combats et les lieux qui furent totalement bombardés sont aujourd'hui gratifiés de stèles et monuments. Parmi les sites les plus émouvants sur cette route du souvenir, on citera le cimetière américain et son alignement solennel de croix tournées vers l'Ouest... 

© CJB

N°1- Le Mémorial de Caen

Edifié sur un ancien bunker, le Mémorial de Caen est un musée axé vers la Bataille de Normandie dans le contexte historique du XXe siècle. Il relate les différentes étapes de la Seconde Guerre mondiale depuis la montée du fascisme jusqu'au débarquement en Normandie à travers une scénographie riche et émouvante. Costumes, photos et objets d'époque y sont présentés ainsi que de nombreux films comme " Le Jour J et la Bataille de Normandie " qui dévoile la bataille de façon inédite durant 20mn. Pour parachever le panorama, un espace se consacre à la guerre froide et aux dessins de presse.

© HUANG Zheng - Shutterstock.com

N°2- La Batterie allemande de Longues sur Mer

Située au sommet d'une falaise dominant la Manche, la batterie de défense côtière allemande bénéficiait d'un emplacement idéal pour faire front au débarquement du 6 juin 1944. Construite en quatre mois, elle comprenait un poste de commandement de tir et quatre casemates abritant chacune une pièce d'artillerie de 150 mm. Cet arsenal a tenu le choc des bombardements aériens opérés dans la nuit du 5 au 6 juin, elle ne fut neutralisée que dans la journée par les navires au large. Le site est très bien conservé, c'est l'un des rares où l'on puisse voir des canons d'origine, pouvant tirer des obus de 45 kg à une distance de 22 km.

© pedrosala - Shutterstock.com

N°3- Le Musée du Débarquement d'Arromanches

Inauguré en 1954, c'est le plus ancien musée construit pour présenter les événements qui se sont déroulés à partir du 6 juin 1944. L'essentiel de sa muséographie aborde la construction du port artificiel d'Arromanches et son utilisation stratégique durant l'illustre bataille. Des maquettes animées, un diorama et des écrans géants retracent les différentes étapes de la création de ce véritable chef d'oeuvre d'ingénierie. On peut d'ailleurs encore voir les vestiges du port sur la plage à côté du musée.

© ©Pack-Shot - Shutterstock.com

N°4- Mémorial de la Bataille de Normandie de Bayeux

Le Musée Mémorial de la Bataille de Normandie dévoile dans les moindres détails ce terrible épisode qui se clôtura le 6 juin 1944. Le parcours suit la chronologie de l'histoire, il commence par replacer le contexte et les personnages qui y ont joué un rôle clé. Il explique ensuite les mouvements militaires et les stratégies de terrain dans une salle qui expose également des pièces d'artillerie et des objets d'époque. Enfin, on découvre des véhicules de guerre et un bulldozer dans une immense salle qui brosse le portrait des villes normandes après la Libération.

© Pics Factory - Shutterstock.com

N°5- Le cimetière américain et le Mémorial d'Omaha Beach

Situé sur une falaise surplombant Omaha Beach, le cimetière américain de Colleville sur Mer fait parti de ces sites poignants qui forcent le recueillement. 9 387 soldats reposent sous l'alignement parfait des tombes sur la pelouse, chacune des croix que les surplombe est orientée à l'Ouest, vers leur pays d'origine. Le Mémorial, en forme de demi-cercle, expose une importante collection d'uniformes, d'objets personnels, d'armes et de véhicules. Des photos d'archives, des panneaux thématiques et des reconstitutions de scènes du Débarquement enrichissent la scénographie du musée.

© edella - Shutterstock.com

N°6 -Le Musée du Débarquement d'Utah Beach

Le musée du Débarquement d'Utah Beach a été construit sur le site d'un ancien bastion allemand qui fut détruit par la force d'assaut américaine, le 6 juin 1944. Il présente une large gamme de matériels de guerre qui participa au Jour J ainsi que des photos et reconstitutions avec une attention particulière pour le corps des ingénieurs américains. Il met également en lumière la 4e division d'infanterie américaine et son 8e régiment d'infanterie qui furent les premiers à poser le pied sur la plage. Un autre espace est, lui, consacré à la 101e division aéroportée américaine qui libéra le secteur de Sainte-Marie-du-Mont.

© Pics Factory - Shutterstock.com

N°7- Le Centre Juno Beach de Courseulles sur Mer

Le Centre Juno Beach est le seul musée canadien sur les plages du Débarquement, il se consacre à l'histoire du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est à la fois un espace d'enseignement et un musée interactif particulièrement adapté aux enfants. Film sur écran panoramique, bornes interactives et tablettes tactiles dessinent un parcours multimédia très attrayant qui narre le rôle du Canada dans cet épisode de l'histoire tout en dévoilant quelques facettes de ce grand pays. De jeunes guides canadiens assurent la visite commentée de la plage Juno en saison et un jeu de piste est disponible pour les minots.  


© CJB

N°8- La Pointe du Hoc

Entre Omaha Beach et Utah Beach, la pointe du Hoc est un point stratégique du Mur de l'Atlantique: cette avancée rocheuse de 30 mètres de hauteur a été le théâtre d'une des batailles les plus difficiles du Débarquement. Elle fut prise d'assaut le matin du 6 juin par les 225 Rangers et seulement 90 d'entre eux ont pu poursuivre bataille. Elle est devenue un point de commémoration du sacrifice des troupes alliées, la France légua d'ailleurs une de ses parcelles aux États-Unis qui y firent ériger un monument. En la parcourant et grâce aux panneaux d'information, on comprend ce qu'était une batterie d'artillerie à l'époque.

© Pics Factory - Shutterstock.com

N°9- Le Mémorial Pegasus de Ranville

Inauguré le Prince Charles en 2000, le musée " Memorial Pegasus " est dédié aux soldats de la 6ème Division Aéroportée Britannique, les premiers héros de la libération. Ils ont été parachutés dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 et ont mené de grandes batailles dont la prise du pont de Bénouville sur le canal de Caen. La collection expose des centaines d'objets et de documents authentiques ainsi qu'un film d'archive des premières heures de la libération. Dans le parc du musée, on découvre le Pegasus Bridge d'origine, premier pont libéré de France continentale

© havana1234 - Adobe Stock

N°10 -Le Musée Airborne de Sainte Mère Eglise

Le musée de Sainte-Mère-Église est dédié à la mémoire des parachutistes américains des 82e et 101e divisions, aéroportées sur ce site-même dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Il possède une collection importante d'uniformes, d'armes et autres souvenirs de guerre dont un avion de transport de soldats Douglas C-47 connu sous le nom de " Skytrain ". A savoir que le musée a reçu divers objets de guerre et des témoignages de la part des vétérans, ce qui rend la scénographie particulièrement émouvante. 

© Jacek Bakutis - Shutterstock.com.

Les dernières Actus

19e Fête du ventre et de la G...

Célébrée dans les années 30, la Fête du ventre et de la Gastronomie normande de Rouen est devenue un des ...
Lire l'article

Exposition de peintures de Ru...

Une exposition de peintures contemporaines à La Maison des Arts La Glacerie, Rue Martin Luther King, 50470 ...
Lire l'article
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis