Terre de caractère, la Corse est une île enchanteresse au patrimoine unique. Il faut bien sûr découvrir ses trésors naturels, ses plages et ses villages typiques, entre mer et montagne. Mais ce n'est pas tout, son identité forte s'est aussi forgée autour de spécialités culinaires qui reflètent à merveille les spécificités du territoire méditerranéen. Du nord au sud, fromages, charcuteries et autres vins renommés s'invitent à la table de vos vacances pour des moments inoubliables ! Pour vous mettre l'eau à la bouche, voici 10 spécialités corses à découvrir lors d'un séjour sur l'île. 

©

Le figatellu, un must

À prononcer [figadell'] au nord de l'île et [figatedd'] au sud ! Cette saucisse de viande et de foie de porc est l'une des spécialités les plus prisées de Corse. Grillée au feu de bois ou cuite au four, on pourra la déguster seule ou accompagnée de lentilles ou de pulenda à la châtaigne. Attention toutefois, si vous visitez la Corse en période estivale, privilégiez le figatellu sec : pour une saucisse fraîche, il faudra revenir en hiver lorsqu'elle vient d'être produite. 

©

Le brocciu, un fromage emblématique

Le brocciu est le fromage corse par excellence. Un séjour sur l'île ne saurait être complet sans y avoir goûté ! Fabriqué à partir de lactosérum de lait de brebis ou de chèvre, c'est un fromage plutôt doux qui accompagne à merveille de nombreux plats comme les cannelloni, l'omelette à la menthe ou bien le fiadone, un gâteau au citron aérien. Mais le brocciu peut aussi être consommé seul, à la fin du repas ou à l'apéritif.

©

La charcuterie corse, incomparable

Nous vous avons déjà parlé du figatellu, mais la charcuterie corse possède tellement de variétés qu'elle mériterait un article à elle seule ! De la coppa au lonzu en passant par le prisuttu, les amateurs de bonne charcuterie se régaleront sur l'île. Du nord au sud, la plupart des restaurants vous proposeront d'ailleurs des assiettes dégustation. La charcuterie corse artisanale est produite à partir de cochons sauvages qui se nourrissent principalement de châtaignes, ce qui donne un goût parfumé à la viande.

©

Le civet de sanglier, un plat traditionnel

Le sanglier est une viande typique de la gastronomie corse. Aussi appelé stufatu di cignale, le civet de sanglier est un plat familial qui se déguste été comme hiver. La viande est cuite dans du vin rouge avant d'être assaisonnée avec de l'oignon et de l'ail. Plusieurs variantes sont possibles pour cette recette, notamment le civet de sanglier à la myrte ou bien à la châtaigne. Un plat aux saveurs fortes à découvrir lors d'un séjour en Corse

©

Le miel corse, produit du terroir

C'est toute la richesse de la flore corse qui rend le miel particulièrement savoureux ! Il s'agit de l'un des rares miels à bénéficier d'une AOP. On découvre tout au long de l'année ce produit issu du savoir-faire des apiculteurs locaux sur une tranche de pain, un peu de brocciu voire à la cuillère ! Il existe six variétés de miel en Corse : le miel de printemps, le maquis de printemps, le miellat du maquis, le maquis d'été, le miel de châtaigneraie et le maquis d'automne. 

©

Les clémentines corses, trésors insulaires

Saviez-vous que les clémentines corses étaient les seules clémentines françaises ? Elles bénéficient d'ailleurs d'une IGP (Indication Géographique Protégée). Cueillies manuellement avec leurs feuilles, elles ne subissent aucun traitement de coloration et n'ont naturellement pas de pépins ! Leur saveur acidulée, notamment due aux spécificités du climat insulaire, les rend uniques. Cultivée principalement sur la plaine orientale de l'île, la clémentine est le fruit corse par excellence. 

©

Le fiadone, le dessert corse

On fond pour le fiadone ! Ce gâteau très léger composé de brocciu, d’œufs et d'un zeste de citron est succulent. Au sud d'Ajaccio, vous trouverez aussi l'imbrucciata (ou ambrucciata) dont les ingrédients sont identiques : seuls le nom et la pâte changent. Cette recette de génie permet de conclure en beauté un repas sur l'île. On l'accompagne éventuellement d'une liqueur de myrte digestive. Au côté des fameux canistrelli, le fiadone est l'emblème des douceurs corses.

©

Les canistrelli, le biscuit corse

Les canistrelli font partie de la tradition culinaire corse. La base de ces biscuits est composée de sucre, de farine de blé et de vin blanc. La recette peut ensuite varier selon les régions ou les goûts en y ajoutant des raisins secs, des figues, voire des myrtes. Ces biscuits sont un régal et se dégustent à tout moment de la journée. Au petit-déjeuner, on les accompagne d'un café tandis qu'à l'apéritif on les sert avec un muscat corse ! 

©

Patrimonio et ses vins AOC

La partie nord de la région du Nebbio où se trouve la commune de Patrimonio est la capitale viticole de la Corse. On y trouve de nombreux vignobles, entre mer et montagne. Les vins produits dans la région ont une renommée internationale et bénéficient d'une AOC, ils accompagneront à merveille tous les plats précédemment cités. Rouges puissants, blancs sucrés ou rosés épicés, il ne vous reste plus qu'à choisir votre bouteille !

©

La liqueur de myrte, le digestif corse

Après avoir dégusté toutes les spécialités corses de cet article, vous auriez bien besoin d'un digestif... mais pas n'importe lequel !  En Corse, la liqueur de myrte est un produit phare, très populaire. Elle vous sera proposée à la fin du repas et servie glacée. Il existe deux types de liqueurs de myrte en Corse : la rouge composée de baies et de feuilles et la blanche, issue de la macération des jeunes bourgeons ou des baies dépigmentées. 

©