L'Australie, au-delà de ses plages immaculées et de ses eaux cristallines, recèle bien des trésors inattendus. D'Adélaïde, au sud, à Darwin, à l'extrême nord, le continent rouge est traversé par l'Explorers Way, route mythique loin des sentiers battus. Un périple hors du commun où se mêlent culture, gastronomie, merveilles naturelles et légendes de l'Outback australien.

Adélaïde : escale culturelle

Notre voyage commence au coeur de la capitale de l'Australie du Sud, Adélaïde. Avec sa qualité de vie, ses adresses gastronomiques, ses bâtiments victoriens et ses nouveaux quartiers contemporains, elle attire chaque année de plus en plus de visiteurs. En parcourant le grand boulevard de North Terrace, bordé de prestigieux bâtiments, une visite de l'emblématique South Australian Museum s'impose, pour y découvrir une impressionnante collection des différentes cultures aborigènes du pays. Avec ses 4 millions d'objets recensés, il s'agit de la plus grande collection aborigène au monde ! En flânant aux hasards de ses rues, à pied ou à vélo, nous nous dirigeons vers un des lieux incontournables de la ville : le jardin botanique et le Central Market, le plus grand marché couvert de l'hémisphère sud. Enfin, les plages de Glenelg, West Beach ou Brighton Beach sont situées à moins de 30 minutes du centre-ville.

Pour quitter la ville,le train Ghan relie Adélaïde à Darwin. C'est la ligne la plus longue au monde reliant un même continent du sud au nord, à travers le bush et le désert à perte de vue. La ligne, commencée en 1877, ne fut terminée qu'en 1929. Rien de tel que de parcourir le désert australien dans le confort et le luxe de ce train légendaire. Le trajet complet dure 48 heures, mais on peut ne parcourir qu'un demi-trajet de 24 heures, d'Adélaïde à Alice Springs, ou d'Alice Springs à Darwin.

Kangaroo Island : escapade nature

Refuge de la vie sauvage, Kangaroo Island présente un échantillon de l'incroyable diversité de la faune australienne : kangourous, otaries-lions de mer, pingouins et koalas cohabitent sereinement sur ces terres situées au large des côtes d'Australie du Sud. Longue de 150 kilomètres et large de 60 kilomètres, la troisième plus grande île australienne vaut le déplacement ! Sur 74 000 hectares, les paysages sauvages de l'incontournable Parc national de Flinders Chase offrent une succession de sentiers, dont le Kangaroo Island Wilderness Trail, une randonnée de 61 kilomètres et des panoramas à couper le souffle. Magique !

Péninsule de Fleurieu, entre vignobles et océan

Réputée pour les produits de son terroir, la péninsule de Fleurieu s'étire sur 110 km au sud d'Adélaïde. Ses côtes sauvages, ses longues plages de sable fin et ses criques propices à la baignade s'étendent à perte de vue. La péninsule recèle de nombreux chemins de randonnée et des réserves naturelles comme le Deep Creek Conservation Park. Plus loin, la côte n'est pas en reste : Victor Harbor, Port Elliot et Goolwa, sont autant de stations balnéaires aux plages bordées de pins et aux rivages animés par le ballet migratoire des baleines australes, facilement observable depuis la côte de mai à octobre. À quelques centaines de mètres du rivage, Granite Island est reliée à Victor Harbor par une jetée construite en 1875. On rejoint l'île afin d'y découvrir l'aquarium marin Oceanic Victor et une colonie de manchots. Goolwa est une base idéale pour découvrir les lagons du Parc national du Coorong. Paradis de milliers d'oiseaux migrateurs, cette lagune saline longue de 140 km serpente entre terre et mer.

Puis,dans la partie nord-ouest de la péninsule de Fleurieu, la région de McLaren Vale séduit par la qualité de ses vins comptant parmi les plus réputés du pays. La gastronomie n'est pas en reste avec des spécialités locales comme le calamar au barbecue ou l'agneau aux algues farcies.

Barossa et Clare Valley : au bonheur des vignes

La Barossa Valley, située à 65 kilomètres d'Adélaïde, est la plus célèbre région viticole du pays. Des excursions centrées autour de la gastronomie sont l'occasion de s'arrêter dans des vignobles et chez des producteurs, renommés pour leurs spécialités : pâtés, olives, confitures, fromages... avec pour arroser le tout, pas moins de cent trente-cinq domaines fournissant la moitié de la production de vins australiens. À pied ou à vélo, on y découvre le terroir local aussi bien dans le verre que dans l'assiette. Si la Clare Valley ne représente que 2,5 % de la production viticole australienne, elle est réputée pour ses domaines, comme Knappstein, Pikes, ou encore Skillogalee.

Ikara - Flinders Ranges, aux portes de l'Outback

Avant-goût particulier de l'Outback, la chaîne montagneuse des Flinders Ranges se profile à l'horizon. Vieille de plus de 800 millions d'années, elle abrite l'immense amphithéâtre naturel de Wilpena Pound, une faune abondante et des légendes aborigènes, qui ne sont que quelques-unes de ses richesses. C'est au nord de la chaîne, dans les Ediacara Hills, que les plus anciens fossiles d'animaux jamais découverts ont été trouvés en 1946. Adaptés aux conditions semi-désertiques, les animaux typiques de l'Outback grouillent dans ce paysage. Des kangourous, des émeus, des oiseaux, mais aussi des échidnés, des chauves-souris ou encore le farouche wallaby des rochers à pattes jaunes ont longtemps partagé leurs terres avec les Aborigènes Adnyamathanha " le peuple des collines ". Une occupation humaine attestée par les peintures rupestres et des gravures sur roche datant de plusieurs dizaines de milliers d'années.

Coober Pedy, la fièvre de l'opale

Avec ses paysages lunaires, ses terres arides et ses trésors enfouis, Cooper Pedy ne laisse personne insensible à son charme énigmatique. Une atmosphère particulière, entre Far West et science-fiction, nous plonge dans une Australie hors du temps. Dès 1916, la ville accueille les premières ruées de mineurs avant de devenir la capitale mondiale de l'opale : aujourd'hui, l'Australie produit plus de 95 % des opales de la planète. Ce minéral, très rare, a besoin de 70 millions d'années pour se former. En parcourant Coober Pedy, une autre curiosité attire le regard : la ville est en grande partie souterraine, afin de ne pas subir les températures extrêmes (parfois au-delà de 50 °C). Restaurants, hôtels et églises sont également excavés, et les touristes ont même la possibilité de passer une nuit sous terre ! Les paysages et l'histoire insolite de Coober Pedy ont attiré les studios hollywoodiens : c'est ici qu'ont été tournés des films comme Planète Rouge, Priscilla, folle du désert ou encore Mad Max 3.

Uluru et Kata Tjuta, coeur spirituel du désert rouge et de l'univers aborigène

Oasis d'exception et coeur spirituel du pays, le Parc national d'Uluru-Kata Tjuta est l'une des principales attractions naturelles d'Australie. Classé au Patrimoine mondial, il abrite le symbole le plus sacré du peuple aborigène : Uluru, émergeant du désert du haut de ses 350 mètres. Gardiens de leurs terres et du secret de la création, les Aborigènes croient que la Terre fut façonnée par leurs ancêtres au Temps du Rêve : explorer Uluru, c'est remonter le cours de l'histoire de ce peuple originel. Que ce soit à pied, à vélo, en hélicoptère ou à dos de dromadaire, on ne manquera pas d'admirer Uluru au lever ou au coucher du soleil. À la nuit tombante, les étoiles apparaissent et le ciel s'emplit de constellations. Il est alors facile de repérer la fameuse Southern Cross que l'on ne voit que dans l'hémisphère sud... et sur le drapeau australien.

Voisin d'Uluru, Kata Tjuta est plus intime, mais pas moins spectaculaire. Classé au Patrimoine mondial et réserve de biosphère, Kata Tjuta constitue un ensemble de 36 dômes de grès rouge vieux de 500 millions d'années. Pour saisir la dimension spirituelle et culturelle de Kata Tjuta, rien de tel qu'un tour sur le sentier de la Vallée des Vents en compagnie d'un guide aborigène. Rendez-vous à l'aurore aux Kata Tjuta afin d'admirer le lever du soleil. Avec une vue à 360 degrés sur le site, les silhouettes des rochers se transforment sous un feu d'artifice de couleurs.

Alice Springs, légende de l'Outback

Authentique et préservée, la ville est le point névralgique du Centre Rouge, tant pour les Aborigènes de la région que pour les touristes, curieux de découvrir l'ambiance du désert australien. Point de départ idéal pour explorer les environs, Alice Springs est entourée de nombreux sites remarquables : des trous d'eau rafraîchissants des East et West McDonnell Ranges, en passant par l'imposant Kings Canyon et sa formation de roches géantes, une semaine suffit à peine pour découvrir ses environs ! Non loin de la ville, un hôpital mérite qu'on s'y arrête. Depuis son enfance, Chris Barnes se passionne pour l'animal le plus emblématique d'Australie, le kangourou. Créateur du Kangaroo Sanctuary, il consacre aujourd'hui sa vie à sauver et à élever des bébés kangourous orphelins.

Karlu Karlu, les oeufs du serpent arc-en-ciel

À une centaine de kilomètres au sud de Tennant Creek, les " billes du diable " (Devil's Marbles en anglais) sont l'objet de légendes aborigènes aussi intrigantes que poétiques : Karlu Karlu signifie " blocs rocheux arrondis " en langue aborigène Warumungu et ces énormes rochers de granit, façonnés par des millions d'années d'érosion, mesurent entre 50 cm et 6 m de diamètre. Selon les croyances locales, ces lourdes roches qui semblent défier la loi de la gravité seraient les oeufs fossilisés déposés par le Serpent Arc-En-Ciel. Personnage majeur de la mythologie aborigène, il est considéré comme l'habitant permanent des puits, des rivières et des plans d'eau et contrôle ainsi l'eau, la source de vie la plus précieuse.

Explorateurs, ovnis et chercheurs d'or

En continuant vers le nord, le Stuart Highway traverse l'immensité du désert australien, ponctué de fameux Road Houses, relais routiers qui annoncent souvent des rencontres insolites, d'anciens chercheurs d'or ou de cowboys aborigènes. Des rencontres du troisième type attireront les plus téméraires à Wycliffe Well. Célèbre pour ses apparitions de soucoupes volantes, cette bourgade est classée parmi les cinq endroits au monde où les ovnis passent régulièrement !

Pour un voyage dans le temps, rendez-vous 130 km plus au nord, à Tennant Creek. Ancienne ville de chercheurs d'or fondée en 1935, Tennant Creek est connue comme le " golden heart " du Territoire du Nord. Chaque année, en octobre, se tient un grand festival qui fait revivre l'époque glorieuse de la ruée vers l'or. Le reste de l'année, on peut visiter les anciens entrepôts d'or et les mines désaffectées.

En reprenant la route vers le nord, Daly Waters est une bonne étape pour rendre hommage à l'explorateur John McDouall Stuart. En 1862, l'explorateur y a gravé ses initiales, symbole de son périple transcontinental.

Katherine, du désert aux tropiques  

À un peu plus de 300 km au sud de Darwin, Katherine est connue pour la beauté de ses gorges situées dans le Parc national de Nitmiluk. Ici, les tropiques surgissent et le désert s'efface, peu à peu, face aux cascades et aux silhouettes majestueuses des eucalyptus. Les treize gorges du parc national sont parcourues par la Katherine River. C'est en bateau que la visite se révèle exceptionnelle.

Kakadu, nature en majesté

Le Parc national de Kakadu, le plus grand d'Australie, est aussi celui qui affiche la plus grande variété d'écosystèmes du continent. Inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité pour ses richesses naturelles et culturelles, Kakadu se métamorphose au fil des saisons et offre un panel incroyable de biodiversité. Les crocodiles abondent dans les mangroves, les rivières et les billabongs, des fleurs de lotus roses éclosent dans les bras morts des rivières qui se remplissent à la période des moussons. Entre les eucalyptus, les falaises et les marais, c'est le paradis bien gardé d'une faune présente depuis des dizaines de milliers d'années : des peintures aborigènes représentant wallabies, goannas, tortues ou poissons attestent de la richesse tout à fait unique de la région depuis des millénaires.

De Litchfield à Darwin : beautés tropicales

Le Parc national de Litchfield est célèbre pour ses cascades, d'une limpidité parfaite. Véritables chefs-d'oeuvre, elles forment des piscines naturelles de premier choix dans lesquelles il est possible de lézarder en compagnie de goannas (lézards géants pouvant atteindre 1,50 m).

Puis Darwin accueille pas moins de 70 nationalités différentes et pour ressentir l'atmosphère multiculturelle de la ville, rien de tel que le festival de Darwin qui se déroule chaque année en août. Lors d'une balade sur le marché coloré de Mindil Beach Sunset Market, véritable carrefour entre l'Asie et le Pacifique, on se régale. Darwin fait donc partie de ces villes à la douceur de vivre séduisante. Happy end !

 

Infos futées

 

Quand ? Hormis Adélaïde, au climat tempéré, l'Explorers Way traverse des régions aux températures élevées toute l'année. La meilleure période pour visiter le Territoire du Nord est d'avril à octobre. L'Australie du Sud se visite toute l'année, les meilleures périodes restant le printemps austral (septembre à novembre) et l'automne austral (mars à mai).

 

S'y rendre. Pour relier l'Australie depuis la France, il faut compter environ 24h de vol, avec escale.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour organiser son voyage.

AUSTRALIE A LA CARTE - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Organiser un voyage en groupe - Demander un devis