Guide de l'Andorre : Cuisine locale

Viande braisée.
Viande braisée.

Les spécialités de la principauté sont des plats traditionnels issus du mode de vie agropastoral montagnard des habitants, et donc largement composés de viande. Pour autant, la cuisine andorrane ne renie pas des influences espagnoles, françaises voire portugaises. Les amateurs pourront déguster ces spécialités et bien d'autres à s'en ravir les papilles dans les bordes, des anciennes fermes transformées pour la plupart, en restaurants de qualité.

Fêtes gastronomiques

Les Andorrans organisent quelques manifestations liées à la gastronomie chaque année. Voici les plus importantes.

Février : Journées de cuisine d'hiver Lo Mandongo, autour de la culture, les traditions et surtout la gastronomie de la Massana. C'est la saison de l'abattage du porc. Ainsi certains restaurants concoctent des plats et des menus à partir de produits du terroir saisonnier tel que Lo Mandongo, mélange de viande de porc et d'épices avec lequel on fait la charcuterie.

Septembre : Foire gastronomique d'Andorre. Au Centre des congrès d'Andorre à Ordino, on déguste de bons plats de la principauté, et nombreux restaurateurs du pays viennent présenter leurs spécialités.

Septembre : Journées gastronomiques de La Massana (eh oui encore !), durant lesquelles les restaurants ouvrent leurs portes pour faire découvrir les traditions gastronomiques spécifiques de la paroisse.

Produits caractéristiques
Spécialités du terroir
Spécialités du terroir

Le plat typique andorran est le trinxat de muntanya (trinchat de montagne), un mets composé de lard, ail, pommes de terre et chou vert. Ces légumes d'hiver se cuisinent également sous forme de soupe, l'escudella (dont la version de Noël se décline en " soupe de galets " ou " soupe grossa ") composée d'oignons, poireaux, pommes de terre et haricots et de porc mitonné. Autrefois, le porc était la viande de prédilection des Andorrans (dans le cochon, tout est bon...). Les différents morceaux étaient conservés en confit ou en salaison. La viande (braisée, en civet, en foie gras ou sous forme de côtelettes) est très présente dans l'alimentation : boeuf, poulain, gibier, animaux de basse-cour et de pâturage sont délicatement accompagnés de champignons de montagne. Cèpes et rovellones se ramassent à la pelle dans les sous-bois andorrans. Pour les estomacs plus sensibles, la truite de rivière tient une bonne place sur la table, souvent cuisinée à la plancha ou panée. Les escargots à l'ailloli et la morue sont également appréciés comme le riz à l'encre de seiche, sans oublier la soupe au thym ou la salade de chicorée sauvage.

La charcuterie. Les amateurs de charcuterie se régaleront de ses variétés. Botifarra et bringuera (saucisson de couenne), la saucisse sèche llonganissa, ou encore le bull (sorte de boudin)... se mangent souvent accompagnés de pain à la tomate arrosé d'un filet d'huile d'olive. La charcuterie peut également être appréciée avec de la confiture et du miel, si si !

Les tapas. Fidèle à son voisin, l'Andorre est adepte des tapas, des amuse-gueules à base de poisson, fruits de mer ou de viande, qui se consomment à toute heure de la journée. Les bars à tapas, nombreux, se situent principalement dans la capitale.

Le fromage typique andorran est le tupí. A base de lait cru de brebis, ce fromage est fermenté dans un récipient en terre avec de l'ail et de l'eau-de-vie. Fort en bouche, il n'en est pas moins délicieux.

Le dessert traditionnel qui terminera en beauté votre repas andorran-catalan est la crème catalane, une crème brûlée parfumée à la cannelle et au citron.

Le Nectum. Ce produit est disponible uniquement en Andorre. Il s'agit d'un sirop traditionnel élaboré avec des cônes de sapin macérés dans du sucre bio.

Les alcools. Les vins rouges les plus appréciés sont les rouges de Tarragona et du Priorat. Si les hautes terres pyrénéennes semblent de prime abord peu adaptées à la culture de la vigne, quelques vignobles prospèrent néanmoins en Andorre, et les cépages sauvignon blanc, riesling, pinot noir et albariño, cultivés par les maisons Borda Sabaté, Casa Beal, Mas Berenguer et Casa Auvinyà donnent quelques très bons vins andorrans qui surprendront très certainement les amateurs ! Plus récemment, ce sont des brasseries de bières locales qui ont vu le jour : la bière Alpha et la bière Boris comptent parmi les vedettes du moment, que l'on pourra déguster à la Cervesera Alpha ou à l'Era Bauró. Et quoi de mieux pour conclure un bon repas qu'une bonne lampée de Ratassia de la Carmeta, cette liqueur artisanale d'herbes médicinales et de noix dont la méthode d'élaboration est transmise de mère en fille depuis toujours.

Habitudes alimentaires
Spécialité culinaire
Spécialité culinaire

Andorre compte plus de 400 restaurants, ce qui constitue une offre très importante pour un si petit pays et surtout ce qui laisse un choix fort large au touriste amateur de gastronomie ! Les Andorrans vivent à l'espagnole en ce qui concerne les habitudes de restauration. Ne soyez donc pas surpris si les restaurants sont vides avant 14h, car c'est l'heure à laquelle on commence à déjeuner. De même, on dîne rarement avant 20h-21h. Vous trouverez toutes sortes d'endroits pour vous sustenter dans la Principauté, du snack-bar où l'on mange sur le pouce à la borda où l'on reste attablé longtemps pour arriver à finir son assiette (quand on y arrive !), en passant par le bar à tapas qui convient bien à une petite faim. Les Andorrans apprécient la bonne cuisine et soignent leurs tables. Il ne vous sera donc pas difficile de vous régaler. Si vous êtes un fin gourmet, ne ratez surtout pas les fameuses bordas, anciennes fermes de montagne où l'on gardait jadis le blé et les bêtes. Transformées en restaurants, il y en a plus d'une vingtaine dans la Principauté. On y appréciera l'architecture et le décor de pierres, un intérieur chaleureux et coquet, en mangeant de savoureux mets élaborés avec des produits frais de première qualité. Les amateurs d'art culinaire trouveront également des enseignes spécialisées dans la vente d'excellents produits gastronomiques.

Recettes
Recette du trinxat de muntanya (trinchat de montagne)

Ingrédients : 3 kg de chou vert, 1 kg de pommes de terre, 4 gousses d'ail, 4 tranches de lard, huile d'olive, sel, poivre blanc.

Préparation : laver le chou, le couper puis le faire bouillir durant 20 minutes. Une fois cuit, ajouter les pommes de terre épluchées et coupées en morceaux. Faire bouillir le tout encore pendant 20 minutes.

Dans une poêle, verser un filet d'huile et y faire dorer les gousses d'ail, préalablement épluchées et taillées en lamelles. Ajouter le lard découpé en morceaux, et l'y laisser jusqu'à ce qu'il soit bien doré. Verser ensuite les deux préparations dans la casserole utilisée pour cuire le chou et les pommes de terre, et écraser avec une spatule jusqu'à obtenir un mélange homogène.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Organiser son voyage en Andorre

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées de l'Andorre

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .