L'UNESCO a posé son sceau sur tant de sites grecs que tout le pays semble être sous haute protection patrimoniale ! La Grèce antique a joué un rôle essentiel pour les civilisations occidentales et chacun de ses legs nous ramène à l'origine de l'art, de la démocratie, de la philosophie, de la science... Les fouilles archéologiques ont fait ressurgir les cités-États d'antan et l'on admire aujourd'hui les vestiges de leurs temples, théâtres, thermes, gymnases et résidences. De l'Acropole d'Athènes au Palais de Knossos en passant par Delphes ou encore Olympie: embarquez pour un voyage dans le temps guidé par les dieux de la mythologie et les récits de l'Odyssée.

© Alamer - Iconotec

N° 1- Acropole d'Athènes

Perché sur une colline au centre d'Athènes, l'Acropole est le site le plus visité de tout le pays. Jadis forteresse de la civilisation mycénienne, il devint un lieu de culte en 510 avant J.-C. Tous les dieux et déesses de la mythologie grecque avaient un temple ou une statue qui lui était consacré. Parmi les vestiges encore visibles, on ne manquera pas le Parthénon, le théâtre antique de Dionysos et le temple d'Athéna Niké, la divinité la plus adulée. Inscrit au Patrimoine de l'UNESCO, le site connaît aujourd'hui encore une grande campagne de restauration. 

© Jaroslav Moravcik

N° 2- Delphes

Dominant la vallée du Pleistos, Delphes est l'un des sites archéologiques les plus importants de Grèce. Ce sanctuaire panhellénique, dédié au dieu Apollon, fut un haut lieu mystique : il abritait un oracle qui attirait grand nombre de pèlerins venus ici pour connaître leurs avenirs. Datant du IVe siècle av. J.-C., le temple d'Apollon et le théâtre ont préservé leur beauté au coeur de ces ruines, également classées au patrimoine de l'UNESCO. Le cadre naturel du site est de toute beauté, notamment le panorama qui s'étend jusqu'au golfe de Corinthe.

© Alamer- Iconotec

N° 3- Knossos 

Découvert en 1900 par l'archéologue britannique Arthur Evan, le palais de Knossos est le plus important des palais minoens : sa construction s'est répartie sur 600 ans, de -2200 à -1600. Les ruines du palais s'étendent sur 22 000 m², une partie d'entre elles ont totalement été reconstituées. Par son plan inextricable, il a souvent été rattaché aux légendes du Labyrinthe et du Minotaure : le roi Minos aurait demandé à Dédale de construire le labyrinthe du palais afin d'y enfermer un monstre mi-homme, mi-taureau...

© Jaroslav Moravcik

N° 4- Mycènes & Tirynthe

À Mycènes et à Tirynthe subsistent les vestiges de deux grandes cités de la civilisation mycénienne, liées aux épopées homériques de l'Iliade et de l'Odyssée. Autrefois ville-forteresse, Mycènes a gardé ses larges  larges murs cyclopéens, faits d'énormes blocs de pierre calcaire. On retrouve la même architecture militaire antique à Tirynthe où résiste encore une impressionnante enceinte cyclopéenne qui protège les ruines d'une acropole datant du XIIIe s. av. J.-C. Mycènes et Tirynthe, sont tous deux inscrits au patrimoine l'UNESCO.

© krechet - iStockphoto.com

N° 5- Olympie

Dans une vallée du Péloponnèse, le site d'Olympie fut le centre religieux et politique de la Grèce antique, pendant près de 10 siècles. Il était consacré au dieu Zeus, seuls les prêtres et le personnel des temples y  vivaient. De nombreux rituels festifs y étaient organisés dont les Jeux olympique qui avait lieu tous les quatre ans. D'ailleurs, on y allume toujours la flamme quelques mois avant la cérémonie d'ouverture des J.O. On peut encore voir les vestiges des installations sportives du stade, du gymnase et du palestre. Dans le Musée archéologique d'Olympie sont exposées des trouvailles faites sur le site, c'est une des collections les plus précieuses du pays.

© elgreko

N° 6- Délos

Encore un site archéologique majeur ! Délos aurait été créée par Zeus pour préserver sa maîtresse de la jalousie de sa femme et la laisser sereinement accoucher de ses deux jumeaux: Apollon et Artémis. L'île devint alors le plus grand centre du culte d'Apollon. Sur une vaste esplanade subsistent les vestiges de quatre temples qui lui étaient consacrés, il étaient symboliquement protégés par des statues des lions, au nord du portique d'Antigone. Initialement au nombre de neuf, il n'en reste aujourd'hui que 5 sur le site, 3 autres sont préservées dans le musée de l'île.

© Justin Black - Shutterstock.com

N° 7- Dion

Les premiers vestiges de ce site archéologique datent du IIIe siècle av. J.-C., ils sont le legs des rois de Macédoine dont Alexandre le Grand qui affectionnait particulièrement ce lieu. C'est dans son théâtre que se déroulaient les Jeux olympiques du Nord ainsi que de nombreuses fêtes organisées par les puissants. Le théâtre est particulièrement préservé et l'on peut encore voir les ruines des sanctuaires, des thermes et des résidences. Un musée abrite les trouvailles des fouilles de Dion et des sites environnants. On y admire de belles stèles et statues ainsi qu'un orgue hydraulique en bronze datant du Ier siècle av. J.-C.

© Pakhnyushchyy - Adobestock.com

N° 8- Epidaure

A l'origine, ce sanctuaire était dédié à Esculape, la divinité de la Médecine, ainsi les malades se rendaient ici pour être soignés via des cultes thérapeutiques. Puis au IVe siècle av. J.-C., il devint le culte officiel de la cité-État d'Epidaure dont le plus grand trésor est aujourd'hui encore son théâtre parmi les plus beaux théâtres grecs du monde antique. Il comprend 55 rangées de gradins, il pouvait recevoir environ 14 000 spectateurs. On peut également admirer le temple d'Asclépios, le Tholos et des installations hospitalières consacrées aux dieux guérisseurs.

© jana_janina _ Adobe Stock

N° 9- Sounio

Trônant sur un rocher sacré au-dessus la mer Égée, Sounio était un temple dédié à Poséidon dont les 15 colonnes de marbre blanc servent encore de repère aux marins. Il fut édifié au IVe siècle av. J.-C. sur un lieu qui servait de poste de surveillance aux Athéniens pour guetter tout bateau suspect. Ce site est absolument magnifique au coucher du soleil, il offre des vues panoramiques sur les îles lointaines. Charmé par le lieu, le poète Lord Byron a gravé son nom sur l'une des colonnes doriques du temple.

© Anastasios71 _ Shutterstock.com

N° 10- Vergine

A la frontière de la Macédoine se trouve le musée des Tombes royales de Vergine, construit sous la terre pour optimiser la conservation de ses vestiges. La pièce maîtresse du musée est le tombeau du roi Philippe II de Macédoine, père d'Alexandre le Grand. Il est composé d'une grande tombe à deux chambres, dans l'une d'elle est exposé le larnax : un coffret, décoré du soleil macédonien, qui renferme les os du roi défunt. L'exposition dévoile également de magnifiques peintures murales et de nombreux objets antiques.

© Panos Karas - Shutterstock.com