De l’aéroport au centre-ville à Mayotte

Pour rejoindre Mamoudzou depuis l'aéroport, il faut compter environ une heure, en étant large. Il vous faudra d'abord prendre un taxi jusqu'à la barge, une épreuve sans difficulté aucune car les taxis se pressent à la sortie de l'aéroport et la concurrence est rude pour attirer votre regard. Inutile de négocier, le prix est fixe et le même pour tout le monde : 1,60 € sans bagages (comme partout ailleurs) et 80 centimes par valise. Le trajet dure environ 15 minutes et le chauffeur vous déposera au pied de la barge. Il suffit ensuite de suivre le flot de personnes et attendre le prochain bateau (toutes les 30 minutes en journée) qui prendra une vingtaines de minutes à rejoindre le quai de Mamoudzou. A cela il faut ajouter environ 20 minutes pour charger et décharger le bateau. Si vous avez vous même loué une voiture, la réception se fait la plupart du temps du parking de l'aéroport. Vous aurez ensuite le choix entre les deux barges, l'amphidrome partant du Quai Ballou accueillant plus de voitures. Le trajet est gratuit dans le sens Petite-Terre vers Grande-Terre.

Arrivée en bateau à Mayotte

Les liaisons maritimes à Mayotte sont effectuées plusieurs fois par semaine, et passent par les autres îles des Comores, surtout Anjouan. Le Maria Galanta, le Gombessa et la Citadelle sont trois navires exploités par la Société générale de transport maritime (SGTM). A noter que cette liaison est aussi utilisée pour reconduire les clandestins dans leur pays d’origine…

Transports en commun à Mayotte

Il n'existe pas de système de bus à Mayotte mais les taxis sont ce qui s'apparente le plus à des transports en commun car ils sont pour certains collectifs et ont des destinations fixes. De plus, il restent le moyen de déplacement le plus abordable, desservant toute l’île : taxis urbains en ville, taxis interurbains ou taxis-brousse dans les villages. Mais les horaires sont très aléatoires et rendent dépendants, car ils peuvent s’arrêter dans chaque quartier ou village avant de rejoindre votre destination finale… Pour les taxis-brousse, ils ne coûtent pas cher ; cela peut rendre service, mais uniquement de manière très ponctuelle ou occasionnelle. Attention, ils ne sont pas privatifs comme en métropole, à vous de vous rendre à l’endroit escompté et de chercher le bon taxi. Il vaut mieux ne pas partir avec l’impression que ce sera le moyen idéal pour découvrir Mayotte. Les transports en taxi-ville ne sont qu’à 1,60 € la course par personne, 2,40 € la nuit et les jours fériés. Les courses les plus longues sont Passi Kéli à 6,90 €, Acoua à 6,30 € et Dapani à 5,40 €, on est loin des tarifs métropolitains. Ils sont bien utiles sur Mamoudzou et Petite-Terre, ils passent souvent et connaissent toutes les directions. Ils sont présents à tous les départs et arrivées d’avion ou de barge.

Vélo, trottinette & co à Mayotte

Les vélos électriques ont fait leur apparition il y a peu et permettent d'éviter les bouchons. Les loueurs sont toutefois peu nombreux et les vélos rares sur les routes, prévoyez donc à l'avance si c'est le mode de transport que vous avez choisi. Il convient surtout d'être vigilant car les automobilistes n'ont pas encore les réflexes de conduite appropriés.

En voiture à Mayotte

C’est la meilleure solution et la plus adaptée pour découvrir Mayotte à votre guise et à votre aise. De grandes enseignes de loueurs de voitures de renommée internationale sont présentes sur Mayotte, il existe aussi des sociétés de location essentiellement basées sur Petite-Terre et Mamoudzou, et plus précisément au niveau de sa zone industrielle de Kawéni. Certains loueurs peuvent vous attendre à la descente de l’avion ou au niveau de la barge de Mamoudzou (à voir et demander au loueur), ou vous livrer à votre hôtel. Cependant, on peut descendre de l’avion et trouver directement à l’aéroport un véhicule de location, de nouveaux bâtiments dédiés aux loueurs principaux de l’île sont installés en face du terminal. Pour les autres, il faut venir chercher le véhicule à l’agence de location. Elles peuvent avoir des horaires avec des pauses déjeuner. Attention donc à l’heure à laquelle il faut prendre et rendre la voiture. Si vous louez une voiture, assurez-vous d’avoir plus de 22 ans, plus de 2 ans de permis et une carte de crédit pour la caution. Nous conseillons de faire la réservation à l’avance car le parc automobile est limité sur l'île. Enfin, il est possible de transférer sa voiture entre Petite et Grande-Terre moyennant des frais pour la traversée avec la barge véhicule ou amphidrome. Ce ticket peut s’acheter au niveau de Mamoudzou, aux guichets de la barge piéton (à partir de 15 € pour un petit véhicule, 0,75 € pour les passagers et piétons). On ne paie qu’au départ de Mamoudzou, jamais dans le sens Petite-Terre–Mamoudzou.

Au niveau de la conduite sur Mayotte, il faut toujours penser que les zébus, cabris ou enfants peuvent traverser la route sans crier gare… Aussi il convient de respecter les limitations de vitesse et les distances de sécurité. Soyez particulièrement vigilant au moment où il y a le moins de visibilité, dans des virages par exemple, car c’est souvent là qu’il y a un risque de collision avec une voiture qui tente de doubler. 

Accessibilité à Mayotte

D’un point de vue local, depuis octobre 2010 les personnes handicapées ont enfin un lieu qui centralise les démarches administratives à effectuer grâce à la Maison des personnes handicapées « MDPH » à Mamoudzou-Kawéni ([email protected] – 0269 62 96 20). L’ouverture de la Maison permet la mise en place d’une politique en faveur des personnes handicapées. Le handicap concerne 3 000 à 5 000 personnes à Mayotte, mais seulement 1 000 sont connues ; encore beaucoup ignorent leurs droits : reconnaissance de leur handicap dans le travail, orientations scolaires, allocations, carte d’invalidité, etc.

Pour les visiteurs, quelques structures d’hébergement sont équipées pour les personnes en fauteuil roulant. Cependant, en règle générale, l’île ne dispose pas de rampes et d’espaces inclinés suffisants.

Les attrape-touristes à Mayotte

Les arnaques sont très peu répandues à Mayotte (voire presque inexistantes ?), mais il convient comme partout de toujours faire un état des lieux du véhicule que vous louez, surtout si vous ne prenez qu'une assurance partielle. Vérifiez toujours auprès de votre loueur si toutes les routes sont accessibles avec votre véhicule, et nous ne pouvons que recommander une assurance tout compris ou tout du moins l'option bris de glace au vu des tensions sociales qui peuvent ressurgir rapidement. Des règles de sécurité sont à appliquer pendant la conduite : toujours verrouiller les portes lorsque vous circulez, ne jamais laisser votre sac à main sur le siège passager, éviter de laisser son véhicule dans un endroit isolé.