Ce petit pays du Proche-Orient est unique. Improbable tel un miracle. Un pays message disait Jean-Paul II. Un beau refuge fertile et menacé, fragile mais toujours renaissant de ses cendres, hérissé de cèdres dans les monts, de grues dans les villes, de gratte-ciels à Beyrouth. Trait d'union entre orient et occident, frontalier de la Syrie et d'Israël, le Liban créé du lien mais a fait les frais de sa position au coeur d'une poudrière. Mosaïque de religions et de populations, le pays du cèdre, étroite langue de terre, de 250 km de long et 25 à 60 km de large, est admirable de beauté et de variété de paysages. S'il s'ouvre à nouveau au tourisme, il garde les traces de la guerre avec ses immeubles éventrés dans chaque quartier. Les nouvelles constructions de Beyrouth sont de toute beauté et quelques monuments historiques ont résisté aux bombardements. Il faut voir aussi Tripoli, traverser les plaine fertiles, s'élever dans les montagnes et visiter les sites antiques de Byblos, les monastères et les églises de différents cultes, orthodoxes, maronites... En la matière, la vallée de la Qadisha est incontournable. Au nord du Mont-Liban, cette sainte vallée abrite des monastères du début de la chrétienté et de nombreux ermitages. Joyau naturel, la Qadisha est particulièrement appréciée des randonneurs. Le Liban invite aussi à profiter de la plage et de folles nuits festives et même, en hiver, à dévaler les pentes de ski. La vie culturelle et religieuse libanaise, particulièrement riche, offre aussi de beaux moments. Enfin, la divine cuisine libanaise ajoute au plaisir du voyage.

Les lieux incontournables du Liban

Quand partir au Liban ?

Avec plus de 300 jours de soleil par an, le Liban est accueillant toute l'année. Cependant, la meilleure période (climat agréable et tarifs des hôtels avantageux) est le printemps et l'automne. La haute saison touristique au Liban correspond aux grandes fêtes religieuses et aux vacances d'été avec le retour des Libanais expatriés, et l'été qui attire les touristes des pays du Golfe et de la région (début-juin/fin septembre). La saison basse s'étire de janvier à mars. C'est la période où le temps est le moins agréable. C'est aussi la saison du ski.

Hiver. La saison hivernale est contrastée. Les températures ne sont jamais polaires (en montagne, le climat est cependant rude). Les belles journées sont fréquentes entre deux ou trois jours de pluie. Le mauvais temps (pluie sur le littoral et neige en montagne) ne dure jamais très longtemps. L'enneigement persiste en moyenne de janvier à avril.

Printemps. La période idéale pour visiter le Liban est le printemps : le climat est doux, la nature est resplendissante, les sites touristiques ne sont pas envahis par la foule. Quelques brefs vents de sable toutefois.

Été. C'est la période des très fortes chaleurs. Il ne pleut presque jamais. Le taux d'humidité est particulièrement élevé sur le littoral. Heureusement, la montagne offre un cadre rafraîchissant. C'est la saison des festivals, des soirées animées sur les plages privées du littoral.

Automne. Avec le printemps, l'automne est une bonne saison pour découvrir le Liban. Les fortes chaleurs de l'été sont passées et les premières pluies ne viennent pas avant la fin novembre. Le climat est doux, idéal pour des randonnées.

La température de la mer varie de 28 °C en moyenne en été à 16 °C en moyenne en hiver.

Comment partir au Liban ? Nos conseils & astuces

  • Voyages organisés au Liban
  • Partir seul(e) au Liban
  • Se déplacer au Liban

Carrefour des civilisations entre Orient et Occident, le Liban est une mosaïque culturelle. Les offres pour la destination sont donc majoritairement des circuits découverts accompagnés. A noter cependant que la situation politique du pays et les événements poussent certains tour-opérateurs et agences de voyages à suspendre leurs offres sur cette destination. N'hésitez donc pas à prendre directement contact avec ces spécialistes pour plus d'informations.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Il est possible d'organiser un séjour et un circuit seul au Liban. Vous devez toutefois tenir compte du contexte et vous renseigner sur la situation avant de programmer votre voyage. Sur place évitez, bien entendu, les zones de vigilance. Mais vous ne vous sentirez pas spécialement menacé et les Libanais vous aideront généralement avec gentillesse à trouver votre chemin au besoin. N'oubliez pas que les camps palestiniens sont interdits aux étrangers par les autorités libanaises.

Plusieurs compagnies de bus relient les grandes villes libanaises. Faire du tourisme en bus nécessite toutefois du temps et de la débrouillardise, mais cela s'avère très économique et convivial. À Beyrouth, des bus numérotés circulent tous les jours de 5h30 à 21h environ. S'ajoute un important réseau de mini-vans qui couvre les différents quartiers de Beyrouth et assure les liaisons avec les principales villes libanaises.

Préparer son voyage au Liban

Les circuits touristiques au Liban

Découverte de Beyrouth

Beyrouth est une " petite " ville facile à appréhender et qui se visite aisément à pied ou en taxi-service. Les promenades, évidemment plus idéales lorsque les températures ne sont pas trop élevées (p...

Une semaine à Beyrouth

Les cinq premiers jours de la semaine sont principalement consacrés à la visite de Beyrouth. Les suivants sont l'occasion de découvrir d'autres paysages à la périphérie de la capitale libanaise.

Photos du Liban

Découvrir le Liban

Les plus de Beyrouth

Une cuisine savoureuse

Variée, fine et délicieuse, la cuisine libanaise a une excellente réputation à travers le monde. Le repas commence par un traditionnel mezzé, un assortiment de petits plats, chauds ou froids (hommos, taboulé, fattouche, kébbé...). Les grillades (chiche taouk, kafta) à base de viande hachée et de brochettes de poulet constituent le plat de résistance. Un repas libanais s'accompagne dans un premier temps d'arak, une boisson alcoolisée à base d'anis, puis d'un délicieux vin local (Ksara, Kefraya, Massaya... la liste est longue !). Vous serez également conquis par le pain libanais, une sorte de crêpe fine avec laquelle on pioche directement dans les plats. Enfin, vous ne pourrez pas quitter votre table sans avoir goûté les délicieuses pâtisseries locales, souvent préparées à base de fruits secs et de crème.

L'accueil des Beyrouthins

L'hospitalité des Libanais n'est pas un vain mot. Prévenants et accueillants, les Libanais vous recevront avec attention et gentillesse. Vous trouverez toujours quelqu'un pour vous indiquer votre chemin, pour vous aider et pour faciliter votre séjour. De plus, les Français bénéficient d'une réelle notoriété auprès des Libanais. Au hasard de vos rencontres, vous pouvez tout à fait être sollicité à partager le café ou le repas de vos hôtes.

Un climat agréable

Beyrouth jouit d'un climat méditerranéen. L'hiver est doux et pluvieux, mais les éclaircies sont nombreuses et les averses de courte durée. En revanche, l'été est chaud et sec.

La neige est présente uniquement en montagne de décembre à mars. La maxime populaire dit qu'il serait possible de skier le matin dans la station de Faraya et de se baigner dans la mer l'après-midi à Beyrouth. A vous d'essayer ! Le printemps et le début de l'automne restent les deux meilleures périodes pour visiter la ville. Le climat y est agréable, les touristes peu nombreux et les lumières étincelantes.

Un sens inné de la fête

Les nuits blanches de Beyrouth commencent à faire le tour du monde. Le Sky Bar a d'ailleurs été désigné comme l'un des meilleurs bars de la planète. Rien que cela ! Soirées sur une plage privée, sur le toit des immeubles ou d'un hôtel, dans les sous-sols, les Libanais ont toujours une occasion pour faire la fête. Direction Gemmayzé, Mar Mikhael ou Hamra avec leur myriade de restaurants, bars et discothèques. A Beyrouth, rien ne manque pour s'amuser !

Une richesse culturelle et historique

Carrefour des civilisations entre l'Occident et l'Orient, le Liban est une mosaïque culturelle et religieuse (18 confessions sont répertoriées), avec une histoire riche et mouvementée. Les Grecs, les Romains, les croisés, les Egyptiens et les Turcs y ont laissé des vestiges extraordinaires et variés. Bien plus récemment, c'est la guerre civile qui a laissé de nombreuses cicatrices dans les rues de la capitale libanaise, bien que d'importants travaux de rénovation soient en cours. Des ruines romaines du centre-ville aux superbes maisons traditionnelles de Sursock en passant par les vestiges exposés au Musée national, votre visite de Beyrouth vous offrira un bel aperçu de l'histoire du pays.

Reportages & actualités du Liban

Ailleurs sur le web
Avis