Surnommé " l'Afrique en miniature ", le Cameroun est sans aucun doute l'une des destinations aux paysages et aux cultures les plus variés d'Afrique, avec ses montagnes volcaniques, ses plages de sable fin et de cocotiers, ses forêts tropicales luxuriantes, ses nombreux parcs naturels et ses villages traditionnels.

Situé en Afrique centrale, le Cameroun s'étend sur 475 000 km² entre l'océan Atlantique à l'ouest, le Nigeria au nord-ouest, le Tchad au nord-est, la République centrafricaine à l'est et enfin la Guinée équatoriale, le Gabon et le Congo au sud.

Le relief du pays est essentiellement constitué de plateaux et de montagnes, fruits de bouleversements volcaniques à l'ère tertiaire. Situé entre le Sahel et l'Afrique équatoriale, il possède une variété de paysages allant des savanes désertiques au nord jusqu'à la forêt tropicale humide au sud du pays en se rapprochant de l'équateur.

Les lieux incontournables du Cameroun

Les circuits touristiques au Cameroun

Le sud Camerounais

Une semaine, c'est bien court pour l'immensité camerounaise. On restera donc dans le sud du pays. Au départ de Douala, ce circuit permet de traverser des sites naturels magnifiques, tout en faisant es...

La Cameroun du nord au sud

Ces trois semaines vous permettront d'explorer les deux extrémités Cameroun. En partant de Douala, ce circuit commence par les villes du sud du pays, en passant par la capitale et la côte. Puis, un vo...

Photos du Cameroun

Découvrir le Cameroun

Les plus du Cameroun

Danse traditionnelle de la chefferie de Bafut.
Danse traditionnelle de la chefferie de Bafut.
Une destination africaine et moderne

Il y a seulement quelques années, le tourisme au Cameroun prenait vite des allures d'expédition, tant les infrastructures hôtelières et de transport étaient peu développées, et les autorités et la population mal formées et mal organisées pour recevoir et encadrer les touristes.

Si partir au Cameroun relève parfois encore aujourd'hui de l'aventure, surtout si l'on voyage seul et par ses propres moyens, force est de constater que des efforts importants ont été faits pour changer les mentalités, valoriser l'important potentiel touristique du pays, encore largement sous-exploité, et accueillir les touristes du mieux possible. Ce qui s'est accompagné sur le plan politico-administratif de la transformation de la Délégation générale du Tourisme créée en 1975 en secrétariat d'Etat au Tourisme en 1986, puis finalement en ministère du Tourisme en 1997. Basé à Yaoundé, il est doté d'une délégation provinciale dans chaque chef-lieu de province du pays.

Dans le même temps, des écoles spécialisées dans le tourisme, aussi bien publiques que privées, ont été ouvertes pour former les professionnels du secteur et favoriser le développement d'agences de voyages. Mais c'est surtout dans le domaine hôtelier que d'importants moyens ont été utilisés, afin d'augmenter la capacité d'accueil du pays mais aussi le niveau de confort général.

Tous ces efforts ont permis d'améliorer sensiblement l'accueil des touristes au Cameroun, notamment des touristes d'affaires, qui représentent encore la majeure partie des visiteurs. Et même si beaucoup reste à faire (notamment dans le domaine des transports, de la sécurité et de la corruption), l'aventure, dans la majeure partie du pays, n'est plus incompatible désormais avec un certain bien-être lié au niveau de confort.

En outre, les Camerounais sont dans l'ensemble très chaleureux et accueillants et, même si ce n'est jamais complètement désintéressé (mais après tout, n'est-ce pas de bonne guerre ?), ils n'hésiteront pas à vous aider, à vous rendre service et à vous faire visiter leur pays.

Des paysages nuancés

C'est sans conteste l'une des grandes richesses du Cameroun. Les paysages sont magnifiques et changent du tout au tout entre le nord et le sud, l'est et l'ouest : que ce soit l'imposant mont Cameroun près de Buéa, du haut de ses 4 100 m, les chutes d'Ekom Nkam en pleine saison des pluies, les nombreux lacs de cratères des monts Manengouba ou Bamboutos, les paysages lunaires de l'extrême nord, hérissés de pics rocheux impressionnants, les forêts vierges du littoral et du sud, les grandes plages désertes du golfe de Guinée ou les collines verdoyantes de l'ouest, il est difficile de ne pas se laisser séduire par les beautés naturelles du Cameroun. Quant à la faune et à la flore, elles sont elles aussi d'une variété extraordinaire : vous pourrez ainsi observer, entre autres, des éléphants, des girafes, des lions, des hippopotames, des buffles, des gazelles, des antilopes, des crocodiles, une grande variété de singes, des cobs, des damalisques, des élands de Derby, des pythons, des varans, des autruches et des milliers d'espèces d'oiseaux, mais aussi des plantations de thé, de café, de bananes, de cacao, de coton, de tabac, d'hévéas, de palmiers à huile.

Le Cameroun possède de nombreux parcs nationaux, parmi lesquels on trouve le fameux parc national de Waza dans l'extrême nord du pays, le parc de la Bénoué, le parc national de Bouba Ndjida dans le nord, mais aussi le parc national de Korup dans le sud-ouest ou bien encore ceux de Campo Ma'an ou de Lobeke dans le sud.

Une culture aux multiples facettes

Avec ses 250 ethnies, le Cameroun possède une richesse culturelle exceptionnelle qui n'a rien perdu de son authenticité. Les Peuls, les Pygmées, les Bantous, les Bamilékés, les Bamouns et autres Tikars ou Arabes Choa possèdent tous leurs propres traditions culinaires, vestimentaires, artisanales, musicales, religieuses, leur propre habitat, leurs propres coutumes et souvent aussi leur propre dialecte. Ainsi les campements pygmées n'ont-ils rien à voir avec les cases obus mousgoums, elles-mêmes différentes des cases bamilékées et les chefferies du nord-ouest sont bien distinctes du lamidat de Rey Bouba ou de Pouss, de la chefferie d'Oudjilla ou du sultanat Bamoun de Foumban. La musique et les danses varient elles aussi d'une région à l'autre, tout comme les cérémonies traditionnelles (les funérailles à l'ouest, grande fête du Ngouon à Foumban, Ngondo à Douala, Achum à Bafut, etc.).

Quant à l'artisanat camerounais (tissage, sculpture, vannerie, tannerie, poterie, forge...), il suffit de se rendre dans les marchés et les coopératives locales pour s'apercevoir de sa grande diversité. Bref, n'hésitez pas à aller voir le travail des artisans à Djingliya, à assister aux incantations du sorcier aux crabes près de Rhumsiki ou à la fantasia de Garoua, à admirer les chants et les danses en costumes traditionnels lors de la fête du Ngouon à Foumban, à déambuler dans les marchés colorés et animés de Mora, de Mokolo, de Maroua, à aller à la rencontre des tradipraticiens et, pourquoi pas, à encourager les Lions Indomptables au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé. Vous emporterez certainement des souvenirs impérissables de votre séjour au Cameroun.

Une nature contrastée au fil des saisons

Le climat camerounais est d'une grande variété, tantôt tropical, humide ou sec (de type sahélien), tantôt équatorial. Hormis la saison des pluies, de juin à octobre, pendant laquelle les précipitations sont très importantes et quasi quotidiennes (surtout dans les provinces du Littoral, du Sud et du Sud-Ouest, où les pluies commencent dès le mois de mai et se prolongent jusqu'au début du mois de novembre) et les températures plus douces (de 18 °C à 27 °C en moyenne, selon les régions), le Cameroun bénéficie d'un fort ensoleillement et de températures élevées (voire très élevées, dans l'extrême nord notamment) : de 25 °C à 30 °C en moyenne. Les mois les plus chauds sont mars, avril et mai ; les plus agréables pour voyager sont décembre, janvier et février.

Reportages & actualités du Cameroun

Ailleurs sur le web
Avis