Le Burkina Faso est une destination à la fois sauvage et accueillante. Si la " terre des hommes intègres " est particulièrement réputée pour le tourisme solidaire, le Burkina Faso ne doit surtout pas être réduit à cela. Bien au contraire ! Discutez avec un guide touristique du Burkina Faso, il sera intarissable sur les atouts du pays. Il décrira Ouagadougou, communément appelée " Ouaga " la capitale de l'artisanat. Ils évoquera les vallons verdoyants du pays Lobi et la grande réserve du Parc du W. Il parlera des curiosités du pays Senoufo, de l'architecture de Tiébélé et de ses maisons Kasséna, de Banfora et de ses fabuleuses cascades, de Tengrela et ses hippopotames... Convaincu ? Partez à la découverte du Burkina Faso alors. Vous y assisterez à des scènes de vie folkloriques, vous constaterez de vos yeux la formidable mosaïque que constituent les ethnies du pays :  Peuls, Mossi, Gourounsi, Bobo... Enfin, vous pourrez admirer de magnifiques paysages qui évoluent au gré des saisons et une riche faune sauvage. Surtout, vous aurez beaucoup à apprendre de l'hospitalité des Burkinabés, certainement la plus grande richesse du pays.

Les lieux incontournables du Burkina Faso

Quand partir au Burkina Faso ?

Quand partir au Burkina Faso ? La saison touristique du Burkina Faso s'étend de novembre à mars. Les températures y sont notamment plus clémentes. Ceci étant, partir au Burkina Faso entre juin est septembre permet de découvrir un visage du pays vert et humide qui contraste avec la sécheresse du reste de l'année. Outre le climat, les principales manifestations culturelles (qui ont essentiellement lieu entre novembre et février) et la nature peuvent déterminer le choix de date de départ.

Ceux qui viennent au Burkina Faso pour admirer sa grande faune sauvage choisiront la fin de la saison sèche, au risque d'avoir un peu chaud. Janvier et février offrent le meilleur compromis entre climat et visibilité de la faune sauvage, mais mars et avril offrent une meilleure visibilité encore, car la végétation est désormais peu abondante et les animaux se concentrent autour des points d'eau.

Comment partir au Burkina Faso ? Nos conseils & astuces

Les offres de voyages pour le Burkina Faso concernent surtout des circuits accompagnés de 8 ou 15 jours. Certains d'entre eux combinent la découverte du pays avec le Ghana, le Togo, le Bénin. Si tel est votre désir, il est conseillé de traiter directement avec ces professionnels qui sont de bon conseil. Enfin, si vous souhaitez privilégier l'aspect humain de votre aventure, des séjours dans des villages du Burkina Faso mettent l'accent sur les échanges avec la population.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

L'avion est bien évidemment le meilleur (pour ne pas dire le seul) moyen de se rendre au Burkina Faso. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ ! Certains sites vous aident à trouver les billets d'avion au meilleur prix. 

Parcourir le pays se fait en véhicule privé ou en transports en commun (bus, taxi-brousse). Localement on peut aussi utiliser le vélo, la Mobylette, le chameau, la pinasse, la pirogue ou ses pieds pour randonner. Le choix du mode de déplacement conditionnera le voyage. Un véhicule privé permettra de couvrir plus de sites et de manière beaucoup plus confortable que les transports en commun qui, eux offriront un contact bien plus fort avec la population.

Les circuits touristiques au Burkina Faso

Voyage aux quatre coins du Burkina Faso

Pour une bonne découverte du pays, d'est en ouest, ci-dessous une suggestion d'un séjour de 3 semaines. Cette suggestion est facilement fractionnable suivant votre temps de voyage, car il est très ais...

L'ouest du Burkina

L'ouest du Burkina est une région très appréciée par les voyageurs. Elle offre une grande diversité au niveau culturel bien sûr, mais aussi en raison de la multitude de sites naturels et des peuples f...

Photos du Burkina Faso

Découvrir le Burkina Faso

Les plus du Burkina Faso

Ouagadougou, capitale de l'artisanat africain

Grâce à sa considérable diversité ethnique, le Burkina Faso crée un artisanat varié et de grande qualité réputé bien au-delà de ses frontières. Sculptures de bois, bronzes, batiks, bogolans et autres bijoux d'argent sont les oeuvres de forgerons, tisserands et orfèvres des quatre coins du pays. Ouagadougou est devenue depuis quelques décennies la capitale de l'artisanat africain, avec le Salon international de l'artisanat (SIAO) qui y rassemble des milliers d'artisans du monde tous les deux ans.

Une destination authentique

Ici, pas de palaces pour touristes ou de clubs de vacances, le Burkina Faso est réservé aux voyageurs du monde en quête d'humanité et d'authenticité. Riche des traditions ancestrales qui font de l'Afrique un continent fascinant, la société burkinabée est modérément touchée par l'occidentalisation. Une occasion parfaite pour en apercevoir une autre vision.

En route pour l'aventure

Le Burkina Faso n'est pas une destination pour le tourisme de masse... Si les infrastructures sont globalement bien développées, le voyage se fera beaucoup sur pistes, dans un confort tout relatif. Certains hébergements offrent un grand standing mais la majorité propose un confort basique. 4x4 ou taxi-brousse, balades à pied, en bateau ou en dromadaire, il s'agit d'un voyage dynamique. À chacun de trouver son rythme et de ménager du temps pour quelques siestes à l'ombre des manguiers. Le voyage au Burkina est une aventure continue, faite d'événements inattendus et de rencontres fortuites qui garantissent un lot de souvenirs impérissables.

Pays hospitalier par excellence

S'il n'y avait qu'un mot pour le qualifier, l'hospitalité suffirait pour décrire le Burkina Faso. A peine est-on entré dans quelque lieu, voilà que fuse le " Bonne arrivée ! " plein d'enthousiasme et de chaleur. L'accueil est capital pour les Burkinabés qui souhaitent avant tout le bien-être des étrangers ayant fait l'honneur de visiter leurs terres. Dans ce petit pays, la porte est toujours ouverte. Il nous semble même que plus le foyer est modeste, plus la porte est ouverte.

Des scènes de vie folkloriques

Un vendeur de pintades dont la Mobylette est bardée de dizaines de volailles vivantes telle une armure de plumes, le toit d'un taxi-brousse sur lequel trône au sommet d'un méli-mélo de sacs de farine, de vélos ou de cartons, un troupeau de chèvres les poils au vent, l'âne tirant sa charrette de bois qui a élu le milieu de la route pour faire sa pause... Voici quelques détails qui font le folklore du Faso, une atmosphère insolite en dehors du temps dans laquelle tout ou presque est permis, sauf le stress !

Nature sauvage et paysages

Au risque de mettre à mal un raccourci trop souvent utilisé pour décrire le tourisme africain, il est erroné de croire que l'Afrique de l'Est est la destination des safaris et l'Afrique de l'Ouest est la destination des voyages culturels. Cette vision est réductrice et ne rend pas justice ni aux peuples d'Afrique orientale, ni à la splendide nature sauvage d'Afrique occidentale si bien représentée au Burkina Faso. Un safari dans le sud et l'est du pays est hautement recommandé même s'il reste vrai que la grande richesse touristique du pays réside dans sa population.

Rencontre et mosaïque ethnique

Une bagatelle de plus de 60 peuples composent la population du Burkina Faso : Peuls, Touareg, Mossi, Gourounsi, Gourmantché, Bobo, Marka, Lobi... De la somme des histoires, coutumes, musiques et arts encore bien vivants, est née une source intarissable de découvertes culturelles pour le voyageur ouvert à autrui.

Un peuple souriant

Malgré ou peut-être en raison de la pauvreté dans laquelle vivent la majorité des Burkinabés, le rire et le sourire sont des composantes essentielles de leur quotidien et s'offriront au voyageur comme un cadeau de bienvenue et de bienveillance en toutes circonstances. La chaleur humaine qui en résulte participe à l'ambiance joyeuse et détendue qui anime le pays.

Tourisme et solidarité

Au Burkina Faso se développent depuis quelques années des projets de tourisme solidaire ou tourisme villageois. L'idée, également répandue dans d'autres pays du Sud, est simple : permettre au voyageur de rencontrer la population rurale dans les meilleures conditions (en évitant notamment les effets négatifs que le tourisme peut engendrer) et faire en sorte que les premiers bénéficiaires de cette nouvelle forme de tourisme soient les populations elles-mêmes. A ce jour, plusieurs campements sont opérationnels et il est plus que recommandé d'en faire l'expérience.

Petit lexique utile à la lecture de ce guide

Burkina Faso : le pays est couramment appelé Burkina ou simplement le Faso. Burkina se prononce " Bourkina ".

Burkinabé : désigne le citoyen du Burkina Faso. L'orthographe " burkinabè ", avec accent grave, est souvent utilisée, mais ce mot se prononce " burkinabé ".

Bobo-Dioulasso : souvent appelée Bobo, c'est la 2e ville du pays. Ses habitants sont les Bobolaises et Bobolais.

Mossi : les Mossi sont les membres du peuple majoritaire du même nom. En toute rigueur, il faudrait employer le terme Mossé, mais dans la pratique on entend souvent parler des Mossi.

Ouagadougou : capitale du Faso, Ouagadougou est souvent appelée Ouaga et ses habitants sont les Ouagalaises et Ouagalais.

Reportages & actualités du Burkina Faso

Ailleurs sur le web
Avis