On a parfois tendance à l'oublier au moment de programmer un voyage à l'étranger, mais la législation diffère d'un pays à un autre. En conséquence, il est conseillé de s'informer avant de partir, et ce afin de ne pas être surpris une fois sur place. Pour ceux qui l'ignorent, certains pays interdisent la cigarette électronique. Cela peut paraître étonnant lorsqu'on sait que la e-cigarette sauve des vies en comparaison avec le tabac. Mais c'est un fait, et il vaut mieux être au courant avant de vapoter une fois sur place. Car utiliser sa cigarette électronique dans un pays où c'est interdit, c'est prendre le risque de se faire confisquer son matériel, de recevoir une amende, et même d'être condamné à une peine de prison pour certains états ! Voici ces pays dans le monde où la e-cigarette n'est pas la bienvenue.

Ces pays qui interdisent la cigarette électronique

Il est toujours conseillé de faire un tour du côté des rubriques conseils aux voyageurs sur Internet. En effet, chaque pays dispose de ses propres lois, et il vaut mieux être informé avant de faire des erreurs une fois arrivé à destination. Par exemple, les législations diffèrent dans le domaine de la conduite ou de la consommation d'alcool. Cela concerne aussi, contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'utilisation d'une cigarette électronique. Voici la liste des pays qui interdisent formellement de vapoter sur leur territoire :

L'Arabie Saoudite, le Bahreïn, le Qatar, le Brésil, l'Argentine, le Brunei, le Cambodge, l'Egypte, la Colombie, les Émirats Arabes Unis, la Gambie, Hong Kong, l'Iran, l'Inde, le Koweït, la Jordanie, le Népal, le Liban, la Malaisie (une partie des états seulement), Oman, l'Ouganda, le Panama, les Seychelles, Singapour, le Suriname, la Syrie, la Thaïlande, le Timor-Leste, Taïwan, le Turkménistan, la Turquie, l'Uruguay et le Nicaragua.

Il est essentiel de bien se renseigner sur la législation en vigueur concernant la e-cigarette dans ces états, car comme nous l'avons vu plus haut, des peines sont appliquées, allant de la simple confiscation du matériel à des peines de prison, comme c'est le cas en Thaïlande.

Certains pays ont aussi adopté des législations et mesures particulières au sujet de la cigarette électronique, incluant le transport de e-liquides qui vont avec. Il est par exemple quasi impossible de trouver du e-liquide à la nicotine au Japon, puisqu'il est soumis à la prescription médicale. En Indonésie, le matériel pour vapoter est confisqué lorsqu'on n'est pas en possession d'une ordonnance médicale dans sa trousse à pharmacie

Comment faire lorsqu'on ne peut pas se passer de sa cigarette électronique ?

Les personnes qui ne peuvent pas se passer de leur cigarette électronique lors de leurs voyages ont le choix de faire une croix sur les destinations qui en interdisent l'utilisation. Mais à réfléchir, il existe certainement quelques solutions un peu moins radicales.

Ainsi, les personnes qui sont en période de transition entre le tabac et la e-cigarette peuvent utiliser un patch ou mâcher des chewing-gums à la nicotine. Ces substituts nicotiniques aident à tenir le temps du séjour et il ne faut surtout pas manquer de demander conseil à son médecin traitant ou à son tabacologue. Concernant les personnes qui vapotent pour le plaisir ou pour le geste, tout est une question de volonté. Il est sûrement possible de se passer de la e-cigarette lors des vacances, surtout lorsque l'on part pour une durée de une à deux semaines. Et puis, en voyage, il y a mille choses à voir, à faire et à découvrir. Il est probable que la dernière des choses à laquelle on pense soit la cigarette électronique.

Et puis, il faut penser à s'informer régulièrement, car comme dans de nombreux domaines, les législations évoluent partout dans le monde, et cela pourrait concerner à un moment ou un autre l'utilisation de la e-cigarette.