Le guide thématique Petit Futé FRANCE À MOTO : La route des Vins d'Alsace

La route des Vins d'Alsace

Circuit 34
Circuit 34

Créée en 1953 à l'occasion d'un rallye automobile organisé par un office du tourisme local, la route des vins d'Alsace est aujourd'hui la plus ancienne route des vins de France. Elle s'étend sur plus de 170 km, de Malneheim, à l'ouest de Strasbourg, à Thann, près de Mulhouse. Quoi de plus agréable que de musarder au travers des vignobles et de charmants villages avec, d'un coté, la plaine du Rhin et, de l'autre, les contreforts du massif vosgien ? Les mois de juillet et août, particulièrement propices au tourisme, voient la circulation devenir chargée, voire difficile, et pourraient décourager les plus tenaces d'entre vous, bloqués derrière voitures et camping-cars. Il est donc préférable de programmer cet itinéraire en mai-juin. La partie comprise entre Ribeauvillé et Ingersheim, qui comprend les villages les plus typiques (Ribeauvillé, Riquewihr, Kaysersberg) est sans doute la plus délicate à parcourir lorsque les touristes se pressent. N'hésitez par à faire une pause dans d'autres petits bourgs moins courus, tels Obernai et Barr, au pied du mont Sainte-Odile, Andlau, qui possède un château et une belle église abbatiale, ou Saint-Hyppolite, sur la route qui mène au château du Haut-Koenigsbourg. C'est dans cette forteresse que fut tourné en 1937 " La Grande Illusion " de Jean Renoir, avec Jean Gabin, Pierre Fresnay et Erich von Stroheim. A Turckheim, pensez à faire un détour par Wintzenheim pour visiter le château de Hohlandsbourg, qui accueille de mai à octobre de nombreuses animations médiévales. Prenez le temps d'une pause bien méritée à Colmar et visitez son centre historique. Le retour par la partie est du tracé emprunte les voies rapides D83, N83 et D1083. Si vous connaissez déjà Sélestat, préférez les routes parallèles, par exemple la D52 et la D20 qui longent le Rhin jusqu'à Strasbourg. A Strasbourg, que ce soit en début ou en fin de périple, ne manquez pas d'aller voir les incontournables que sont sa cathédrale, ses vieux quartiers et la Petite France.

Circuit 34 b
Circuit 34 b
La route des Vins d'Alsace
La route des Vins d'Alsace
StrasbourgHaut de page

Métropole alsacienne et capitale de l'Europe, Strasbourg offre plusieurs visages. C'est d'abord une ville historique, avec sa cathédrale et ses vieux quartiers remarquablement préservés. C'est aussi une ville de traditions, avec une identité très forte et où le patois local est largement utilisé. Enfin, Strasbourg, c'est une cité moderne, culturelle et vivante, où des milliers de personnes se côtoient chaque jour, qu'ils s'agissent de résidents, d'hommes d'affaires, d'étudiants ou de touristes. La vie y est intense et bouillonnante et on ne s'y ennuie jamais. Bref, Strasbourg ne se visite pas en un seul jour. N'hésitez pas à contacter l'office de tourisme pour mieux appréhender la ville.

MolsheimHaut de page

Molsheim fut un centre important de la Contre-Réforme. C'est aussi la ville que choisit Ettore Bugatti pour s'implanter, en 1909, et fabriquer ses prestigieuses voitures. Allez voir la Mutzig, le musée Bugatti (dans l'ancien prieuré des Chartreux), l'église Saint-Georges (ou des Jésuites) mais aussi la porte des Forgerons et les remparts.

RibeauvilléHaut de page

Au Moyen Age, la cité fut le siège des Ribeaupierre, une puissante seigneurie à l'origine de l'édification des trois châteaux-forts : le Saint-Ulrich (le plus imposant), le Girsberg (le moins bien conservé), et le Haut-Ribeaupierre (le plus élevé). Sur leur éperon rocheux, ces ruines majestueuses dominent fièrement la cité médiévale. Le panorama y est merveilleux. Pour sa part, le centre hisorique de Ribeauvillé arbore de très belles maisons (comme celle dite Pfifferhus), un Hôtel de Ville du XVIIIe siècle aux superbes décors intérieurs, la tour des Bouchers, et un beffroi du XIIIe siècle avec une belle horloge, plus tardive. L'église du couvent est de style gothique tardif (1473) et l'église Saint-Grégoire, de style gothique elle aussi, renferme un bel orgue et le caveau des seigneurs de Ribeaupierre.

Façades fleuries à Ribeauvillé.
Façades fleuries à Ribeauvillé.
RiquewihrHaut de page

Surnommée la perle du vignoble, cette cité fortifiée, dont les origines remontent au haut Moyen Age, offre au promeneur de magnifiques demeures des XVIe et XVIIe siècles, des maisons Renaissance en pierres de taille comme des maisons bourgeoises à pans de bois, de belles cours intérieures et galeries, de vieux puits et fontaines, des pavés séculaires. La situation géographique et le refus d'introduire des cépages de qualité moindre expliquent la valeur des crus du terroir : muscat parfumé, noble gewurztraminer ou riesling au bouquet insolemment parfumé proviennent des divers coteaux ensoleillés. Riquewihr compte deux grands crus : le Sporen et le Schoenenbourg, dont les parcelles sont visibles en parcourant le sentier viticole des grands crus. Ce sentier, qui commence près de la tour des Voleurs, et un chemin d'exploitation viticole, traversant ces deux coteaux d'ouest en est, permettent d'embrasser du regard le vignoble et la vieille cité, avec ses tours et ses pignons.

Balade dans le centre de Riquewihr.
Balade dans le centre de Riquewihr.
TurckheimHaut de page
La ville de Turckheim.
La ville de Turckheim.

Colmar est une ville prospère, typiquement alsacienne, dont le centre-ville ressemble à un musée à ciel ouvert. Classée parmi les plus belles villes de France, elle attire tout au long de l'année des milliers de touristes qui apprécient tout particulièrement sa petite Venise, ses maisons à colombages bigarrées, ses bâtiments de style Renaissance et son musée Unterlinden, connu pour conserver le célèbre retable d'Issenheim. Parmi les belles maisons à ne pas rater, citons : la Maison des Têtes, la Maison Pfister, la Maison Adolph et le Koifhus, l'ancienne douane de la ville. Colmar est la ville natale d'Auguste Bartholdi (1834-1904), le sculpteur à qui l'on doit notamment la statue de la Liberté de New York et le Lion de Belfort.

En cas de panneHaut de page
SélestatHaut de page

Dotée d'un riche passé historique, Sélestat est l'épicentre de l'Alsace centrale. Si l'on flâne volontiers dans ses ruelles aux belles maisons et aux nombreux monuments (les églises Sainte-Foy et Saint-Georges, la porte de Strasbourg, la tour des Sorcières, la résidence d'Ebersmunster...), on y vient spécifiquement pour sa bibliothèque des humanistes fondée en 1452 et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté