Le guide : FRANCE À MOTO : Les Côtes de Granit Rose et du Goëlo

Les Côtes de Granit Rose et du Goëlo

De Saint-Brieuc à Perros-Guirec, ce circuit passe par les côtes découpées des Côtes d'Armor en longeant le célèbre sentier des Douaniers (devenu le chemin de grande randonnée GR34). En chemin, allez contemplez les falaises de la pointe de Plouah, les plus hautes de Bretagne (104 m), dans un paysage évoquant l'Irlande. De Paimpol, rendez-vous à la pointe de l'Arcouest. Vous pourrez y délaissez votre monture le temps d'une escapade à l'île de Bréhat, surnommée l'île aux fleurs et interdite à toute circulation. Enfin, plus à l'ouest, de Perros-Guirec à Lannion, vous découvrirez la côte de granit rose, dont la couleur provient du feldspath et du quartz qui, avec le mica, composent la roche. Sur la route de retour, après Lannion, ne manquez pas de passer devant le château de Tonquédéc. En période estivale, attendez vous à croisez de nombreux touristes dans les principales villes et routes côtières. L'intérieur des terres ne présente que peu d'intérêt et pourra être parcouru assez rapidement.

Les Côtes de Granit Rose et du Goëlo
Les Côtes de Granit Rose et du Goëlo
<p>Circuit 9</p>

Circuit 9

Saint-BrieucHaut de page

Saint-Brieuc, capitale des Côtes-d'Armor, a été fondée au VIe siècle par un moine gallois. Les vieux quartiers de la ville (XIVe et XVe siècles), greffés autour de la cathédrale Saint-Etienne, ont conservé des maisons à pans de bois dont la richesse des décorations témoigne de la prospérité de leurs propriétaires passés, enrichis grâce à une intense activité maritime. Plusieurs d'entre elles sont classées monuments historiques. La baie, quant à elle, est classée réserve naturelle. Elle occupe la cinquième place mondiale pour l'amplitude de ses marées : la mer peut se retirer à plus de 7 km.

Saint-Quay-PortrieuxHaut de page

Saint-Quay-Portrieux doit une partie de son nom à saint Ké, moine irlandais du Ve ou VIe siècle. Portrieux viendrait de " rieux ", qui désigne un filet de pêche mais aussi les feux qui guidaient les navires. Au XVIIIe siècle, Saint-Quay-Portrieux est le point de départ des goélettes pour la Grande pêche. Dans le quartier de Portrieux, au sud, on peut admirer de nombreuses maisons anciennes, demeures à pans de bois des XVIe et XVIIe siècles, maisons de pierre du XVIIe ; et une fontaine en granite du XVIIIe.

Paimpol et sa Paimpolaise ! La chanson du barde Théodore Botrel a rendu célèbre cette cité emblématique de la Bretagne maritime. De la croix des Veuves, où les femmes guettaient les bateaux en retard, à la voûte des chapelles aux ex-votos émouvants, et du mur des Disparus au musée de la Mer, l'époque de la pêche hauturière et de ses marins disparus s'inscrit dans la pierre. Celle aussi des anciennes demeures d'armateurs et du pittoresque " Quartier latin ", un écheveau de ruelles où les pêcheurs se retrouvaient, passant d'un bistrot à l'autre.

LézardrieuxHaut de page

Situé sur les bords du Trieux, le site fut occupé très tôt, comme le laissent supposer les vestiges gallo-romains de Castel-ar-Hoc. Afin de protéger ce site stratégique, un château fut édifié au Moyen Age sur le lieu, dont il ne reste que des ruines. En 1840 est construit le pont suspendu, haut de 30 m, qui permet de traverser le Trieux et d'éviter un détour de plusieurs dizaines de kilomètres.

TréguierHaut de page

Lorsque saint Tugdual, moine irlandais, s'installe en Bretagne au VIe siècle, il décide, à l'instar des six autres moines fondateurs de la Bretagne, de bâtir un monastère. Une agglomération va se développer tout autour, avec en son centre une église qui était sans doute située à l'emplacement de l'actuelle cathédrale. La cathédrale de Tréguier, que l'on considère comme l'une des plus belles de Bretagne, est le joyau de cette ville au passé mouvementé mais qui a su conserver intacte son architecture médiévale. Tréguier est la ville natale d'Ernest Renan (1823-1892).

Perros-GuirecHaut de page

Son nom vient du breton penros (" le sommet du tertre "), car la ville est bâtie sur un promontoire rocheux, et de Guirec, un abbé gallois qui évangélisa le pays, sans doute au VIIe siècle. Aujourd'hui très prisée des touristes, Perros-Guirec est devenue une station balnéaire haut de gamme, comparable à Saint-Tropez par sa fréquentation en été, son port et ses nombreux restaurants et commerces. Les routes et chemins côtiers aux abords de la ville, ainsi que toute la corniche bretonne, vers Trébeurden via Trégastel, sont splendides. De nombreuses excursions en bateau permettent de rejoindre l'archipel des Sept-Iles, la plus importante réserve ornithologique de France.

TrébeurdenHaut de page

Trébeurden s'est développée au XIXe siècle et s'est peu à peu transformée en station balnéaire très prisée. Le paysage aux alentours est une lande clairsemée de granite, aux roches à la forme suggestive.

Fondée au XIe siècle, la capitale du Trégor est une ville fortifiée qui a su conserver son patrimoine architectural et culturel, avec ses petites rues pavées bordées de maisons à colombages des XVe et XVIe siècles, et ses églises du XIIe au XVIIe siècle. En suivant le Léguer qui traverse la ville, et au-delà du ravissant petit port de mouillage du Beg Hent, les plages de Beg Léguer marquent les confins de Lannion.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis