Le guide : FRANCE À MOTO : Les lacs du Jura

Les lacs du Jura

Circuit 40
Circuit 40

Encore un beau parcours, avec une légère incursion en Suisse, qui, à partir de Pontarlier, célèbre pour son absinthe, vous emmène dans la partie nord du Parc naturel du Haut-Jura. Tout au long de cette virée, plusieurs lacs vont égayer votre horizon. Les principaux sont le lac de Joux, le lac de Chalain, le lac de Remoray et le lac de Saint-Point. Peu ou pas de cols sur le tracé mais nombre de grimpettes et de descente dans un décor très vert (lire : où il pleut souvent). Parmi les points incontournables, la Cluse et le château de Joux, le mont d'Or, la dent de Vaulion, le pic de l'Aigle (d'où l'on peut apercevoir le mont Blanc par temps clair) et les cascades du Hérisson. Bien évidemment, les amateurs de fromages sauront se reconnaître en approchant du mont d'Or et en traversant le village de Morbier, dont les noms sont aussi ceux de spécialités réputées auxquelles vous pourrez facilement goûter. Pour votre passage en Suisse, assurez-vous d'être en possession d'une pièce d'identité, en plus de votre permis de conduire.

Les lacs du Jura
Les lacs du Jura
PontarlierHaut de page

Il faut attendre le XIIe siècle pour que son existence soit attestée par les textes. A cette époque, Pontarlier est liée au sire de Joux et à l'abbaye de Montbenoît. Pontarlier n'a pas toujours été épargnée par l'Histoire : elle fut sévèrement touchée au XVIIe siècle, lors de la guerre de Dix Ans, par la famine, des épidémies, diverses occupations et l'incendie de la ville en 1639, ce qui explique le nombre limité de monuments historiques. Troisième ville du département, elle est aujourd'hui le pôle économique du Haut-Doubs. L'intérêt touristique de la ville repose essentiellement sur la proximité de la cluse de Joux et du château de Joux. La rue de la République concentre la plupart des magasins et des boutiques. En la suivant d'est en ouest, on s'arrête place Saint-Bénigne, pour l'église du XVe siècle, et place d'Arçon, face à la mairie, pour le portail de la chapelle des Annonciades (XVIIIe siècle). A l'extrémité de la rue se trouve la porte Saint-Pierre (XVIIIe siècle). Pontarlier est célèbre pour son absinthe.

L'absinthe

Connue depuis l'Antiquité pour ses vertus médicinales, c'est vers la fin du XVIIIe siècle que le docteur Pierre Ordinaire, médecin-pharmacien français installé à Couvet, en Suisse, élabore cette liqueur par distillation de la plante. En 1791, il vend sa recette à Henri-Louis Pernod, bouilleur de cru suisse. C'est ce dernier qui développera sa commercialisation à partir de Pontarlier, en 1805. De nombreux artistes (Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Van Gogh, etc.) célèbrent les vertus créatrices de la boisson vantée sur les affiches par une fée verte... Mais le pouvoir interdit le breuvage en 1915 ; celui-ci étant suspecté de provoquer de graves troubles chez ceux qui en abusaient. La maison Pernod s'exila alors dans le sud alors que les distillateurs locaux développaient une nouvelle recette : le Pontarlier. L'absinthe proprement dite n'est à nouveau autorisée que depuis 1999, et son appellation depuis 2010.

La Cluse-et-MijouxHaut de page
MétabiefHaut de page
A voir / A faireHaut de page
Le mont d'Or

Avec un sommet à 1 461 m, le mont d'Or est le point culminant du Doubs. Proche de la frontière franco-suisse, il surplombe de plus de 700 m la ville de Vallorbe, située à 3 km au sud. Côté français, il est rattaché à la commune de Métabief, qui est la plus importante station de sports d'hiver de la région, avec pas moins de six villages au pied du mont et un vaste domaine skiable. En été, ce sont principalement les vététistes qui parcourent ses pentes. Le mont d'Or a donné son nom à un fromage saisonnier traditionnel réputé, et ce, depuis le XIXe siècle.

VallorbeHaut de page

En traversant la frontière, vous entrez dans le Jura vaudois. Au coeur de cette région, Vallorbe a prospéré rapidement grâce à la présence de minerai de fer. Des usines ont été installées à partir de la fin du XIIe siècle. Au XVIIe siècle, la révolution technique donne une impulsion nouvelle à l'industrie, mais les réserves naturelles s'épuisent si vite qu'on se reconvertit  : on ne travaille plus à l'extraction mais on fabrique des produits finis utilisant le fer des régions voisines. Vallorbe devient alors célèbre pour ses serrures et limes, réputation qui demeure intacte aujourd'hui.

La vallée de JouxHaut de page

Située dans le canton de Vaud, en Suisse, cette longue vallée d'environ 25 km comprend trois lacs mitoyens (Brenet, de Joux et du Ter). Trois communes (L'Abbaye, Chenit, Le Lieu) et plusieurs hamaux ceinturent le lac de Joux, qui est le plus grand lac du Jura. On surnomme la vallée de Joux la " Watch Valley ", car elle est le berceau de l'horlogerie de prestige. La dent de Vaulion, grosse montagne arrondie, culmine à 1 483 m. Une route monte depuis Vallorbe jusqu'à ce vaste panorama sur la vallée et le Léman notamment. Le circuit fait le tour du lac de Joux pour que vous profitiez pleinement de la vue sur ce beau plan d'eau entouré de montagnes verdoyantes (ou enneigées selon la saison). La remontée jusqu'à la frontière et la descente jusqu'à Mouthe se fait par une petite route au milieu d'une belle forêt.

Attention : lors de la journée Slow Up, en juillet, toutes les routes autour du lac de Joux sont fermées aux véhicules à moteur.

Parfois désignée comme la " petite Sibérie " pour ses températures hivernales records (-36,7°C le 13 janvier 1968), Mouthe se situe au coeur du massif jurassien. En pleine nature, ce haut lieu du tourisme hivernal accueille l'arrivée de la Transjurassienne, prestigieuse course de ski nordique. C'est ici que le Doubs prend sa source. Les immenses forêts d'épicéas, les tourbières, les lacs, les vastes prairies et la faune préservée assouviront les plus forts désirs de grand air. D'aucuns comparent même l'endroit à certaines contrées du Canada. Un pays chaleureux, aux routes étroites et aux auberges sincères.

A voir / A faireHaut de page
Menétrux-en-JouxHaut de page
A voir / A faireHaut de page
LE SITE DES CASCADES DU HÉRISSON

Le site des cascades du Hérisson comprend les cascades et la Maison des Cascades, un centre d'information et écomusée qui se trouve à proximité (fermé en hiver).

Ancienne capitale du comté de Bourgogne, ce petit village de moins de 500 habitants domine un vaste paysage où se succèdent prairies verdoyantes et douces combes. S'il ne reste que des vestiges des remparts, le caractère médiéval de la ville fortifiée est affirmé dès l'entrée par une porte surmontée de la tour de l'Horloge. Les très jolies maisons sont en pierre jaune de Molpré, extraite à 3 km de là.

Labergement-Sainte-MarieHaut de page
Réparations hors circuitHaut de page
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis