Le guide thématique Petit Futé FRANCE À MOTO : Vallée de la Dordogne et pays des bastides

Vallée de la Dordogne et pays des bastides

Au coeur du Périgord Noir, Sarlat-la-Canéda et les 20 km aux alentours recèlent nombre de lieux hors du commun. Notre parcours vous propose de découvrir ceux situés en bordure de la Dordogne, entre Carsac-Aillac et Lalinde, avant de vous entrainer progressivement dans une grande boucle en direction du sud, au travers du pays des bastides et des cités médiévales. Les routes y sont plus tranquilles et vous permettront de belles découvertes. C'est le cas de l'abbaye de Cadouin, du village fortifié de Belvès, de la superbe bastide de Monpazier et des châteaux de Biron et de Bonaguil. Le relief général n'est que peu vallonné et vous ne devriez rencontrer aucune difficulté sur ces routes peu techniques et bien entretenues. On se rappellera en traversant ces paysages que c'est la très forte densité de chênes verts, aux feuillages denses, sombres et persistants, qui a donné à la région le nom de Périgord Noir. Peut-être devriez vous envisager ce circuit sur deux journées, la première n'étant consacrée qu'au triangle Sarlat/Carsac-Aillac/Beynac-et-Casenac, et la deuxième destinée à la route et à la découvertes des différents points d'intérêt, uniformément répartis. Bien entendu, avant de quitter définitivement la région, nous ne saurions que trop vous conseiller de bien étudier auprès des offices de tourisme locaux les autres possibilités de visites, notamment le long de la Vézère, entre Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil et les grottes de Lascaux.

Vallée de la Dordogne et pays des bastides
Vallée de la Dordogne et pays des bastides
Vallée de la Dordogne
Vallée de la Dordogne
Sarlat-la-CanédaHaut de page

Sarlat, Ville d'Art et d'Histoire, voit le jour au IXe siècle et se construit autour d'une abbaye bénédictine. Très vite, la ville s'enrichit sous l'autorité directe du Saint-Siège de Rome. La guerre de Cent ans (1337-1453) et la peste ont de graves conséquences économiques et démographiques. C'est lors de la reconstruction au XVe et au XVIe que la ville se pare de superbes hôtels particuliers. Ses activités commerciales et artisanales se développent, et des idées nouvelles voient le jour avec Etienne de La Boétie. La ville garde son panache jusqu'au XVIIIe, puis le déclin s'amorce du fait de son isolement géographique. Au final, celui-ci sera une chance pour la ville ! En 1962, André Malraux crée la loi sur les secteurs sauvegardés et Sarlat en est la " ville-laboratoire ". Pendant 25 ans, les restaurations se succèdent et font renaître la cité médiévale. Aujourd'hui, Sarlat est la première ville d'Europe par son nombre de bâtiments classés au mètre carré, avec, sur 11 ha, 253 immeubles, 18 monuments classés et 59 monuments inscrits. C'est un véritable joyau !

Baptisée l'Acropole du Périgord Noir, la bastide a été bâtie en 1280 par Philippe III le Hardi. Ses portes fortifiées et ses tours, qui servirent de prison aux chevaliers du Temple, témoignent d'un passé tumultueux. La visite de la ville permet de découvrir au fil des rues la maison du Batteur de monnaie, celle des Consuls, la halle du XVIIe et l'hôtel du Gouverneur, du XVe. Sous les maisons aux pierres dorées se cache une grotte à concrétions, avec plus de 450 m de galeries. Deux circuits pédestres sont aménagés autour de la ville.

La Roque-GageacHaut de page

Ce magnifique village d'ocre et de sienne est blotti contre la falaise. Il faut s'y promener à pied, à l'ombre des vieilles pierres, jusqu'à la belle petite église couverte de lauzes. Non loin se dresse, flanqué d'une tour ronde, le manoir de la famille Tarde. Le panorama sur la vallée est envoûtant. Les rives du village témoignent de l'époque où la Dordogne faisait vivre pêcheurs et gabariers. Pendant la guerre de Cent Ans, La Roque-Gageac a accueilli les évêques de Sarlat. Leur résidence, à l'extrémité du village, a été conservée. Dominant les maisons, les vestiges du fort défient encore le temps.

La Roque-Gageac, au bord de la Dordogne
La Roque-Gageac, au bord de la Dordogne
Beynac-et-CazenacHaut de page

Au Moyen Age, Beynac était le siège d'une des quatre baronnies du Périgord. Avec ses ruelles médiévales et son château en surplomb de la Dordogne, le village a traversé les guerres et ne fut pris que deux fois, par Richard Coeur de Lion et Simon de Montfort. De ruelles pavées en escaliers, la visite du village est une parenthèse enchantée. Un chemin permet de gagner le château à pied depuis le village, pour mieux observer les maisons des XVe, XVIe et XVIIe siècles.

Castelnaud-la-ChapelleHaut de page
Castelnaud-la-Chapelle, village du Périgord Noir
Castelnaud-la-Chapelle, village du Périgord Noir
Les Eyzies-de-Tayac-SireuilHaut de page

Toutes les époques se côtoient dans ce bourg qui compte sept " clochers " et dont le sous-sol est creusé de souterrains. La tour de l'Auditeur (XIIe siècle), la halle du XVe siècle, la maison des Consuls, l'église du XIVe siècle, le beffroi du XVe siècle, le donjon et les remparts : autant de choses à découvrir en se promenant dans les ruelles paisibles. De mi-avril à mi-septembre, on peut visiter les abris troglodytiques situés sous la place d'Armes, en s'adressant au syndicat d'initiative.

Vue générale de Belvès
Vue générale de Belvès
MonpazierHaut de page

Cette bastide est restée presque intacte depuis le XIIIe siècle ; ce qui permet de savourer sa place aux arcades irrégulières, sa halle moulue avec les unités de mesure qui servaient au commerce du grain, l'église Saint-Dominique et la maison du Chapitre du XIVe siècle... Considérée comme un modèle parmi les 300 bastides construites dans le Sud-Ouest, elle développe un parfait plan rectangulaire.

Saint-Front-sur-LémanceHaut de page
Réparations hors circuitHaut de page
BergeracHaut de page
Le pont de Bergerac.
Le pont de Bergerac.
Villeneuve-sur-lotHaut de page
Le pont de la Libération de Villeneuve-sur-lot.
Le pont de la Libération de Villeneuve-sur-lot.
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté