Le guide thématique Petit Futé FRANCE À MOTO : Brive et la basse Corrèze

Brive et la basse Corrèze

Ce circuit tout en longueur se situe en limite sud de la région Limousin. Au-delà commence l'Aquitaine et la région Midi-Pyrénées. Très découpé dans sa majeure partie, c'est sur la D38 entre Collonges-la-Rouge et Argentat, au sud-est, qu'il est le plus roulant. A partir de Brive-la-Gaillarde, gagnez Ayen, puis Saint-Robert par la très jolie D5. Ceux qui le souhaitent pourront se rendre à la table d'orientation du Puy d'Yssandon alors que les autres contourneront le massif pour rejoindre Larches, en bordure de la Vézère. Passé la petite bourgade, la route devient plus agréable et longe le lac du Causse avant de passer à proximité du gouffre de la Fage. Vous êtes alors à une vingtaine de kilomètres des célèbres grottes de Lascaux (hors circuit) et le détour peut être tentant. A quelques kilomètres plus à l'est, Turenne et Collonge-la-Rouge méritent toutes deux un arrêt. Reprenez ensuite la route jusqu'à Beaulieu-sur-Dordogne puis suivez la rivière jusqu'à Argentat, Très réputée pour sa batellerie aux XVIIIe et XIXe siècles, la ville est à l'extrémité des gorges de la Dordogne. Après une dernière pause " préparatoire " à l'effort, prenez la direction de Brive-la-Gaillarde. La route devient assez étroite et sinueuse sur plus de 50 km, avec de belles épingles à cheveux en milieu de parcours.

Brive et la basse Corrèze
Brive et la basse Corrèze
Circuit 53
Circuit 53
Brive-la-GaillardeHaut de page

Brive-la-Gaillarde, la courageuse, la fortifiée, doit son nom et ses appellations à ses fortifications (disparues) et à la résistance dont elle fit preuve lors des sièges qu'elle subit, notamment lors de la guerre de Cent Ans. Elle est la capitale du Bassin de Brive et une des sous-préfectures de la Corrèze. Peuplée de 50 000 habitants, c'est la plus grande ville du département. Elle est traversée par la Corrèze, au nord de son centre historique. Ce dernier est bâti autour de la collégiale Saint-Martin. Brive n'a que peu de grands bâtiments historiques mais s'honore d'un centre-ville très agréable, au beau patrimoine bâti, dont plusieurs hôtels particuliers et bâtiments à tourelles. La ville abrite deux musées : le musée municipal d'Art et d'Histoire (musée Labenche) et le musée Edmond Michelet (Centre national d'étude de la Résistance et de la Déportation). Plusieurs marchés renommés dans la région se tiennent le mardi, le jeudi et le samedi matin (le vendredi à Tujac, à l'ouest du centre-ville).

Ayen, point culminant de l'Yssandonnais, à 337 m d'altitude, est avant tout un paysage, un site au coeur des Puys qui offre une vue sur les Monédières et le Mont-Dore. D'Ayen-Haut, il faut se laisser couler vers le vieil Ayen-Bas, vallon ombragé rafraîchi par son ancienne fontaine-lavoir, puis remonter vers le Temple, jadis puissante commanderie de l'Ordre des templiers.

Saint-RobertHaut de page

Bâti à 350 m d'altitude, au bord d'une butte calcaire dominant le vallon de l'Elle, aux confins de la Corrèze et de la Dordogne, ce charmant village de caractère, joliment fleuri, a su préserver son passé historique qui lui donne son âme et qui imprègne encore ses ruelles, ses vieilles demeures, tout en restant un village actif avec ses commerçants et ses agriculteurs. Classé parmi les plus beaux villages de France, il mérite un arrêt.

Turenne fut une vicomté glorieuse et puissante durant plusieurs dynasties. Jusqu'au XVIIIe siècle, lors du rachat du domaine par Louis XV en 1738, elle représentait un véritable " Etat dans l'Etat ". Sa forteresse, juchée sur un éperon rocheux visible de toutes les collines avoisinantes, conserve deux tours, la tour César et la tour du Trésor (ou de l'Horloge ou du Donjon). Prenez le temps de flâner dans ce joyau médiéval aux ruelles abruptes, dont la collégiale Saint-Pantaléon (XVIe siècle) et la chapelle des Capucins (XVIIe siècle) sont les deux monuments religieux.

Panorama sur Turenne
Panorama sur Turenne
A voir / A faireHaut de page
Collonges-la-RougeHaut de page

Toute de rouge vêtue, Collonges-la-Rouge est unique. Construite par des moines au XIIe siècle, elle fut fortifiée (deux portes sur les quatre subsistent) et devint une étape sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ses murs en grès rouge, ses toits de lauzes, ses treilles qui témoignent de son passé viticole, ses castels, hôtels nobles, maisons du XVIe siècle, ses manoirs, sa halle en ont fait un des plus beaux villages de France.

Collonges-la-Rouge.
Collonges-la-Rouge.
Beaulieu-sur-DordogneHaut de page

Cité médiévale née en l'an 855, Beaulieu offre au visiteur son abbatiale Saint-Pierre, ses ruelles étroites et ses maisons à colombages. Sur les bords du cours d'eau, on peut également visiter la chapelle des Pénitents, qui accueille des expositions temporaires.

ArgentatHaut de page

Argentat, chef-lieu de canton, vit toujours en grande intimité avec la Dordogne. La fortune de la cité a longtemps été liée à l'activité de son port, d'où les gabares (ou courpets), ces navires sommaires à fond plat, partaient chargées de cuir, d'huiles et de planches de bois destinées à la tonnellerie bordelaise et bergeracoise, les " merrains ". Par la rive droite, on accède aux quais. Enchâssée dans un des murs, la croix des gabariers fut le témoin de nombreuses messes célébrées pour protéger les marins avant chaque grand départ. Pavés à l'ancienne, ces quais sont ornés d'un grand cadran solaire à même le sol et offrent une vue magnifique sur les maisons de pêcheurs " pieds dans l'eau ". Une gabare, copie conforme des navires d'antan, est toujours amarré aux anneaux de fer du quai de Lestourgie. Une présentation gratuite de cette embarcation à lieu tous les mardis à 18h en juillet et août. Une balade, payante celle-ci, est également proposée d'avril à septembre. Le cours d'eau est aujourd'hui régulé par la succession des cinq ouvrages hydroélectriques que sont les barrages de Bort-les-Orgues, de Marège, de L'Aigle, du Chastang, et du Sablier, situé pour ce dernier juste en amont d'Argentat, au niveau du château du Gibanel.

La cité d'Argentat
La cité d'Argentat
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté