Le guide : FRANCE À MOTO : De la Charité sur Loire à la Puisaye

De la Charité sur Loire à la Puisaye

Quelques coteaux célèbres, beaucoup de verdure et de nombreuses petites routes pour cet itinéraire qui navigue entre la Bourgogne et le Centre. Plusieurs visites intéressantes sur le circuit, bien sûr, mais aussi à Auxerre, Clamecy et Nevers, tout proches des limites du tracé. Le début de votre virée vous fait suivre le canal latéral à la Loire jusqu'à Sancerre, village haut perché sur une colline isolée surplombant la Loire et les vignobles. Le village de Chavignol, dont les fameux crottins de chèvre sont devenus une spécialité, lui est administrativement rattaché et n'est qu'a quelques kilomètres de là. A la sortie de Sancerre, contournez les bois de Charmes par les petites routes à flanc de coteau qui passent dans les vignes et vous mènent à Cosne-Cours-sur-Loire. Après avoir traversé la Loire, rejoignez Saint-Amand-en-Puisaye. Allez visitez le chantier médiéval de Guedelon puis reprenez la route vers Auxerre via Saint-Sauveur-en-Pusaye, le village de Colette, puis Toucy. Le paysage alterne alors agréablement massifs boisés, champs et vallons. Au sud d'Auxerre, suivez les courbes de l'Yonne et le canal du Nivernais, considéré par beaucoup de plaisanciers comme l'un des plus beaux d'Europe. Faites une halte à Mailly-le-Château et profitez de son panorama sur la rivière et les alentours. En arrivant à Clamecy, reprenez la route à travers champs et forêts par La Chapelle-Saint-André et Menou, jusqu'à Guérigny, aux portes de Nevers. Regagnez ensuite La Charité-sur-Loire par les petites routes.

De la Charité sur Loire à la Puisaye
De la Charité sur Loire à la Puisaye
Circuit 46
Circuit 46
La Charité-sur-LoireHaut de page

Le destin de ce petit village construit en amphithéâtre bascula lorsqu'en 1052, un seigneur de La Marche et un moine de Cluny décidèrent d'y édifier un monastère. La première pierre fut posée en 1057. Une centaine de moines de l'ordre de Cluny allaient donner naissance à l'une des merveilles de l'art roman bourguignon. Etape sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, la ville fortifiée accueillait les pèlerins, qui y faisaient halte et bénéficiaient de l'hospitalité et de la charité des moines. Outre sa très belle église abbatiale et d'autres parties conservées de l'ancienne abbaye, la ville vaut pour ses petites rues et ruelles typiques.

En cas de panneHaut de page
Pouilly-sur-LoireHaut de page
SancerreHaut de page

Perchée à 312 m sur une butte rocheuse dominant la Loire, cette petite cité médiévale, érigée vers les VIIIe et IXe siècles, est la capitale d'un pays de vignes et du crottin de Chavignol. De ses hauteurs, on domine le fleuve, le Nivernais à l'est et le Berry à l'ouest. Les ruines du château féodal sont aujourd'hui occupées par un hôtel particulier construit en 1874 et un parc privé. Dans la cité, un parcours dénommé " fil d'Ariane " vous permet de faire une visite de la ville en 28 stations.

ChavignolHaut de page

Installé dans une cuvette au milieu des vignes, ce village de vignerons s'organise le long d'une route qui monte vers l'église puis jusqu'au belvedère du Graveron, d'où le panorama sur Sancerre est magnifique. Le fameux crottin qui a fait la réputation du village est un fromage au lait de chèvre, entier et cru, dont la forme rappelle celle des anciennes lampes à huile en terre cuite (le crot) dans lequel il fut moulé. Aujourd'hui, il est davantage produit dans les alentours qu'à Chavignol même.

Cosne-Cours-sur-LoireHaut de page

Au confluent de la Loire et du Nohain, Cosne-sur-Loire est nommée en réalité Cosne-Cours-sur-Loire, depuis que ces communes ont associé leur destin en 1973. Eaux mêlées, certes, mais paysages changeants : le Nivernais, la Puisaye et le Berry se rencontrent ici, à la croisée de deux régions, Bourgogne et Berry, de trois vignobles, Sancerre, Pouilly et coteaux du Giennois, et de quatre départements, Nièvre, Cher, Loiret et Yonne. Avec plus de douze mille habitants, c'est la deuxième ville de la Nièvre. Peu de choses à visiter dans la ville même, si ce n'est le musée de la Loire. En revanche, les environs, vignes et bords de Loire, sont très jolis et incitent à la balade.

Saint-FargeauHaut de page

Saint-Fargeau, c'est un petit détour d'une dizaine de kilomètres par rapport au tracé, mais un détour qui en vaut la peine...

Saint-Sauveur-en-PuisayeHaut de page

Village natal de l'écrivain Colette. Juché sur une colline, il ne subsiste que la grosse tour sarrasine du XIIe siècle des anciens remparts. Le château, où se trouvent le musée Colette, l'église et le paysage de Puisaye en font un lieu aux saveurs rurales. Le village est aussi marqué par la culture de la céramique avec un très beau marché de potiers en juillet.

Mailly-le-ChâteauHaut de page

Perché sur un promontoire rocheux, le bourg haut de ce village médiéval offre une superbe vue sur les alentours et sur l'Yonne.

PrémeryHaut de page

Un second petit détour par Prémery vous permettra d'aller voir le château des Evêques, une belle bâtisse située au centre du bourg.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis