Ce territoire discret de l'extrême Sud-Ouest affiche un relief doux et une forte personnalité. Succession de collines vertes piquées de clochers et de lacs, alternant bois et cultures, bocage et bâtisses en pisé, briques et galets. En prime : bien-vivre et convivialité. Vues d'ici les Pyrénées sont superbes. Toutefois le Pays des Coteaux vous séduira autant par ses habitants et sa qualité de vie que par la beauté de ses paysages. Bienvenue dans un territoire sans boutiques pour touristes, ni embouteillages, ni faux-semblant, ni TGV. Ici on prend le temps. Escale pour une parenthèse confidentielle et d'une rare douceur. On se salue, on se parle, on s'écoute. On plaisante, on fait la fête, on se régale. On jouit du paysage dès le lever du soleil.

 

Un pays de fort caractère

Qui connaît le Pays des Coteaux, territoire humide et verdoyant du département des Hautes-Pyrénées ? Ce territoire qui s'étire sur moins de 40 km entre le plateau de Lannemezan et Tarbes, est bien ancré au pied de ses grands voisins : Pic du Midi, cirque de Gavarnie, sanctuaire de Lourdes... Alors, en dépit de ses atouts naturels, ses villages charmants et sa belle luminosité, il demeure peu touristique. Et fortement rural, avec moins de 19 000 habitants répartis dans une centaine de villages et quatre bourgs confidentiels. Où se trouvent Tournay, Pouyastruc, Trie-sur-Baïse et Castelnau-Magnoac, les quatre capitales du pays ? Sur place, elles vous sautent aux yeux et vous séduisent tout autant que les plus petits villages, chacun caractérisé par une église, un lavoir, une fête, un éleveur, une épicerie... Dès le lendemain de votre arrivée vous êtes familiarisé. On vous reconnaît, on vous salue à la boulangerie, on vous renseigne sur telle randonnée ou tel point de vue. Déjà vous avez adopté le rythme ambiant : tranquille et souriant. C'est l'Occitanie profonde, chaleureuse. Avec des personnages sympathiques et hauts en couleur. Aussi vrai que les Pyrénées marquent le paysage, les habitants du terroir s'imposent avec naturel. Vous êtes en Bigorre, aux portes de l'Aquitaine, de la Gascogne et du Gers, sur un territoire aux influences mêlées, raison pour laquelle on y défend l'identité locale, le commerce de proximité, l'école du village, les fêtes et les traditions. Cet improbable Pays des Coteaux, pionnier de la notion de " pays ", se fédère aujourd'hui pour préserver sa qualité de vie, favoriser les circuits courts de consommation, valoriser son environnement tout en développant une offre touristique " raisonnable ".

Ne boudez pas votre plaisir

C'est donc un territoire tout en douceur que vous découvrez, douceur du climat et des paysages vallonnés, douceur de vivre. Mais aussi, étonnamment, tout un panel de possibilités. Si vous voulez sauter en parachute, vous poser avec votre petit avion sur un aérodrome rural, jouer au rugby, randonner à pied ou à cheval, avaler les dénivelés à vélo, partir en calèche ou avec des ânes, c'est possible. Et surtout faites- vous plaisir ! Samedi matin, jour de marché à Castelnau-Magnoac : les forains déballent sur la magnifique place de l'ancien Castelnau. L'ambiance est bon enfant et c'est tout le Sud-Ouest dans votre panier, les gras et les confits, le fromage des Pyrénées à la coupe, les fruits et légumes du soleil. Le mardi, le marché se tient, depuis des siècles, dans les deux anciennes bastides du pays : Trie-sur-Baïse et Tournay. Ici, tout renseignement fourni, tout service donné, tout achat réalisé se fait " avec plaisir ". Il ne vous reste qu'à entrer dans la danse. Tout au long de l'été, les fêtes locales se déroulent d'un village à l'autre. Celle de Bernadets-Dessus, par exemple, se tient autour du 15 août avec concours de quilles et de pétanque, banquet et randonnée, sérénade de maison en maison, bal et apéritif animé par la joyeuse musique de bandas de Burg, le village voisin. Dans un autre registre, fin juillet, Trie-sur-Baïse, bastide qui abrita les plus grands marchés aux porcelets de France, fête le cochon, avec petit déjeuner de cochonnaille, course de porcelets, concours international de cri du cochon et de mangeurs de boudin.

Au fil des coteaux

Parcourant ce territoire, on apprécie aussi l'omniprésence de l'arbre : en forêt, en haies dans le bocage, en bosquets, isolé sur une crête, en châtaigneraies... D'immenses platanes bordent les routes et les peupliers s'alignent le long des rivières. Une haie de jeunes cyprès longe le nouveau lac de Castelnau-Magnoac. On s'émerveille d'arbres remarquables, chênes, frênes, tilleuls ou pins, impressionnant par leur taille, leur frondaison et leur grand âge. D'un bout à l'autre de ce pays, les lacs d'irrigation, les canaux et les rivières - Baïse, Gers, Arros... - composent des paysages romantiques. Les pêcheurs s'y font déjà plaisir, la baignade et les activités nautiques sans moteur y seront possibles dès 2019. Sur les berges, les randonneurs croisent les ornithologues venus observer une riche avifaune. S'ajoute tout un patrimoine de monuments historiques à Castelnau-Magnoac, Thermes-Magnoac, Monlong-Magnoac, Trie-sur-Baïse ou Tournay. Il faut voir le sanctuaire marial de Garaison aux peintures murales remarquables, à l'emplacement de l'apparition de la Vierge à une bergère, en 1515, bien avant celle de Lourdes. Enfin soyez attentif au petit patrimoine : une fontaine, une croix, une chapelle, un pigeonnier... L'harmonie du territoire doit également beaucoup à une architecture paysanne typique avec des fermes et des hangars de pisé, de briques et de galets, des colombages et des greniers à pans de bois ajourés. L'insolite s'invite aussi comme dans le village de Pouy avec ce hangar aux murs couverts d'une riche collection de plaques émaillées publicitaires, ailleurs ce sont des ânes miniatures qui attirent votre attention, cet avion de zinc vintage à l'orée d'un champ ou encore deux cinémas d'art et d'essais dans la campagne. Découverte encore, celle du beau salon de Rémi, le très talentueux barbier-coiffeur pour hommes de Trie-sur-Baïse.

Bien vivre au pays

Le paysage reste fortement marqué par l'agriculture. Alternent les champs de maïs et ceux de blé, les cultures de tournesol, voire de tabac, et les troupeaux de vaches au pré. Ici, l'agriculture est respectueuse et les animaux d'élevage bichonnés. C'est la garantie de saveurs uniques dans l'assiette ! On est loin des batteries et de la nourriture industrielle. D'ailleurs, certains éleveurs relancent par passion des races locales à petit effectif dont le porc noir de Bigorre ou la poule noire d'Astarac Bigorre, une fière Gasconne. Déjà vous avez pris vos habitudes. Grignoter en soirée à la guinguette du lac de L'Arrêt Darré, lorsque les ampoules colorées ajoutent à la magie des lieux, prendre votre café du matin au bar-restaurant Le Coin à Trie-sur-Baïse en feuilletant la Dépêche du Midi, manger des huîtres de Vendée debout devant un petit stand du marché de Tournay... Ce soir, escale gastronomique dans une ferme auberge de pays. Échine de porc noir grillée et ses pommes de terre cuites dans la graisse de canard ou confit de canard accompagné de haricots tarbais ? Demain ce sera rando et pique-nique au bord du lac. Un melon et des tomates de pays, un bout de fromage de brebis et un peu de charcuterie suffiront à votre bonheur. Vous avez maintenant compris pourquoi, au début des années 2000, quelques Européens du nord ont restauré des maisons dans ce pays méconnu. Depuis, certains y ont apporté une " british touch ". On les retrouve vers 17h, à l'orée de Castelnau-Magnoac, dans un incroyable chalet en forme de théière - Tea in the Teapot - salon de thé fleuri jusqu'au plafond, alignant pâtisseries et scones avec clotted cream à se pâmer. On les croise chez les antiquaires et dans les vide-greniers des villages, en quête de mobilier et de bibelots pour leur sweet home. D'autres, au nombre des artistes reconnus, se sont installés au Pays des Coteaux trouvant ici l'atmosphère propice à leur créativité. Quant à vous, c'est certain, vous reviendrez !

 

Infos futées

 

Quand ? Toute l'année. Le Pays des Coteaux jouit d'un climat généralement doux : faible enneigement, soleil généreux et vents modérés. Venez lorsque les Pyrénées enneigées offrent une toile de fond magnifique, lorsque l'automne enflamme les collines boisées, lorsque explosent les verts tendres du printemps. Sous le soleil estival profitez des sous-bois, des rivières et des lacs sans pression touristique.

 

S'y rendre. Par le train, le TER et le TGV desservent Lannemezan, Tournay et Tarbes qui donnent accès au Pays des Coteaux. À Lannemezan et Tarbes, location de voiture nécessaire pour relier les points d'intérêt. L'option vélo à assistance électrique est idéale pour ce pays de coteaux de taille modeste (40 km/25 km). En voiture, l'autoroute A64 dessert le territoire trois sorties possibles : Lannemezan, Tournay et Tarbes est. En avion, aéroport Tarbes/Lourdes ou Toulouse/Blagnac.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DE TOURISME DU PAYS DU TRIE - Plus d'informations sur le site

TOURISME COTEAUX 65 - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez