Petit Futé
Français
  • Français
  • English
  • Español

Top 10 des lieux où observer et s'émerveiller des animaux en France

La faune est très variée en France. Cela s'explique notamment par les différences de typologie des terrains et d'un climat qui varie d'une région à l'autre. Pour les inconditionnels du monde animal et de son observation, l'Hexagone est peuplé de mammifères terrestres emblématiques, de poissons, d'oiseaux, d'invertébrés et autres reptiles. On peut même parfois être surpris de croiser certaines espèces à certains endroits. Parcs naturels régionaux, littoraux et autres merveilleux espaces naturels que compte la France, voici 10 lieux à rejoindre pour l'observation d'animaux. N'oubliez pas les jumelles et de faire preuve de discrétion.

1- Les salins d'Aigues-Mortes, terre des flamants roses

En Camargue, les salins d'Aigues-Mortes offrent des paysages incroyables. Plus vastes salins de Méditerranée, ils accueillent une faune de grande richesse, et notamment plus de 200 espèces d'oiseaux. On trouve parmi eux un oiseau migrateur qui émerveille les observateurs par la beauté de son plumage : le flamant rose. En été, ce sont plus de 50 000 individus qui rejoignent la côte méditerranéenne pour profiter de la douceur du climat et d'une alimentation abondante. A Aigues-Mortes, les marais salants sont la plus grande réserve de flamants rose d'Europe. Objectif : les voir dormir sur une patte !

2- Les Pyrénées, habitat privilégié des marmottes

La marmotte, originaire des Alpes, a été réintroduite dans les Pyrénées en 1948. On la reconnaît à sa silhouette trapue et à ses petites pattes dont elle se sert pour attraper feuilles, racines, tiges, fleurs et se nourrir. L'été est la saison où l'on a le plus de chances de l'apercevoir à l'occasion d'une randonnée dans des lieux tels que le pic du Madres, le cirque d'Estaubé et les vallées d'Ossoue et de Gavarnie. Attention, l'animal peut vite prendre peur et rejoindre son terrier. Il faut en conséquence être discret, patient et se munir de jumelles pour avoir une chance d'apercevoir son petit minois.

3- La baie de Somme et sa colonie de phoques

C'est une belle surprise qui attend les vacanciers qui rejoignent la baie de Somme. Celle qui est considérée comme l'une des plus belles baies du monde accueille en effet la plus importante colonie de phoques de France. A marée haute comme à marée basse, c'est toute l'année que l'on a la chance d'admirer leurs bouilles étonnantes et attendrissantes, depuis la pointe du Hourdel ou la baie d'Authie. Il y a différentes manières de les apercevoir. On peut enfiler les bottes et s'aventurer sur les bancs de sable ou bien prévoir une sortie en pirogue ou en kayak. Attention cependant à ne pas s'approcher trop près pour respecter leur calme et leur bien-être.

4- Le parc naturel régional de la Brenne et les tortues cistudes d'Europe

La cistude d'Europe est une tortue de petite taille, avec une moyenne de 14 cm. Elle est l'emblème du parc naturel de la Brenne dans le Berry, également connu pour héberger de nombreux oiseaux. A partir du printemps et au fil d'une balade aux abords des étangs, on a la chance d'apercevoir les petites tortues d'eau douce qui profitent des douces températures. On est malchanceux si l'on n'y parvient pas, puisqu'elles sont près de 100 000 à s'épanouir dans cette zone humide. Le parc naturel régional de la Brenne est l'un des derniers endroits où l'espèce est préservée.

5- Le Sanctuaire de Pelagos et ses formidables mammifères marins 

Espace maritime situé entre Monaco, la France et l'Italie, le Sanctuaire de Pelagos fait l'objet d'un accord entre ces trois États pour la préservation des exceptionnels mammifères marins qui le fréquentent. L'été est la période propice à l'observation d'espèces telles que le cachalot, le dauphin ou la baleine. Cependant attention, on ne peut pas circuler à tout-va dans les eaux et risquer de perturber leurs cycles de vie. Pour tenter de s'en approcher et de faire de belles photos, il est impératif de réserver une session auprès de professionnels qui travaillent dans une démarche de préservation de l'environnement et des espèces. 

6- Le Pays basque, un petit paradis pour les pottoks

Le pottok est une race de poney très ancienne. On estime qu'il a colonisé les lieux il y a de ça 12 000 ans et il fait partie intégrante de certaines paysages de montagnes du Pays basque. Cette race est d'ailleurs représentée dans les peintures rupestres de certaines grottes préhistoriques de la région. Les poneys vivent aujourd'hui en semi-liberté et le meilleur moyen de les voir est de randonner au cœur du massif de la Rhune. A tous ceux qui sont amenés à croiser leur route lors d'une balade, il est conseillé de garder une distance de 3 à 4 m pour ne pas les effrayer. On évite aussi la nourriture, ça n'est pas leur rendre service. On observe simplement, et on profite ! 

7- Les forêts de Sologne, espaces chéris des cerfs 

Le cerf, roi des bois, est présent en nombre dans les forêts solognotes. Entre la mi-septembre et la mi-octobre a lieu le brame, cri de l'animal qui lui sert à signaler sa présence auprès des femelles. C'est aussi la période où les curieux ont la possibilité non seulement d'entendre le majestueux animal, mais aussi de l'apercevoir. Le vaste domaine de Chambord est un lieu privilégié pour cela. Il dispose en effet de 5 miradors. Le mieux pour assister au brame est d'être accompagné d'un guide, car il est important de ne pas perturber l'animal en cette saison des amours.

8- Les gorges du Tarn, vautours dans les cieux

Victime d'une assez mauvaise réputation, le vautour était présent en nombre dans le ciel de la région des Causses jusqu'au XIXe siècle, avant de recoloniser par la suite les merveilleux paysages naturels des gorges du Tarn et de la Jonte. C'est d'ailleurs au cœur de ces dernières que se situe celle qui était appelée autrefois le "belvédère des vautours" : la Maison des vautours. La visite du musée est passionnante, surtout qu'elle se termine par un moment à l'observatoire, où de longues-vues permettent d'admirer les vautours en toute liberté dans leur milieu naturel. 

9- Les côtes bretonnes et les dauphins

Il n'y a pas qu'en Polynésie ou aux Caraïbes que l'on peut voir des dauphins. Le mammifère, qui jouit toujours d'une bonne réputation auprès des humains, s'observe aussi non loin des côtes du Finistère. Les pointes du Raz et de Primel ou l'île de Sein sont des lieux à rejoindre en Bretagne pour avoir la chance d'apercevoir le cétacé, qui se déplace souvent en bande. Une fois de plus, il faut s'armer de jumelles et de patience. Et pour les sorties en mer, l'idéal est de choisir des organisateurs de sorties en mer qui mettent en place tout un protocole pour ne pas nuire à l'animal.

10- La Moselle, se réveiller avec les loups

Le parc animalier de Sainte-Croix, qui se trouve au cœur du parc naturel régional de Lorraine, présente la particularité d'abriter 100 espèces animales vivant en semi-liberté. On y trouve notamment celui qui a probablement hanté les nuits de bon nombre d'enfants : le loup ! Loup gris d'Europe, loup noir de l'ouest canadien, loup blanc d'Arctique, c'est toujours une vive émotion d'apercevoir cet animal sauvage et mystérieux. Le parc animalier propose de plus la location de lodges avec vue sur les tanières. Une expérience unique et mémorable. 

A lire ensuite :
Les meilleures destinations yoga du moment
Shopping près de Disneyland Paris : 10 raisons de choisir Val d'Europe
Les Black Indians de La Nouvelle-Orléans au musée du quai Branly - Jacques Chirac
Top 10 des destinations écolos en France
Top 3 des destinations nature pour des vacances en camping car
Profitez de l’été indien pour randonner à Malte, Gozo et Comino en toute tranquillité !
Top 10 des expositions à voir à la rentrée en Grande-Bretagne
15 villages à découvrir en Dordogne
10 destinations pour passer l'été au frais !
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour au Puy du Fou pour 4 personnes !

Profitez d'un séjour (2 jours/1nuit) pour 4 personnes (adultes ou enfants) au Puy du fou