" Chaque matin, s'éveiller en un point différent du vaste désert. Se trouver dans la splendeur du matin vierge ; détendre ses bras, s'étirer demi-nu dans l'air froid et pur ; sur le sable, enrouler son turban et se draper dans ses voiles blanches ; se griser de lumière et d'espace ; connaître, au réveil, l'insouciante ivresse de seulement respirer, de seulement vivre... " Qui pourrait contredire Pierre Loti dans cette description ? On peut aussi venir en Egypte pour ne profiter que de ses déserts : ne représentent-ils pas 97 % du territoire ? Au centre du désert, comme des îlots de vie, après des impressions de mirages, les oasis hospitalières d'Egypte, refuges presque encore vierges loin du monde moderne. Juste entre ciel et sable, elles échappent au temps, surtout celle de Baris. Les oasis, c'est la rencontre avec un peuple différent, des nuits passées à la belle étoile, un petit paradis où le tourisme n'a pas encore tout détruit. Depuis la fin des années cinquante, Kharga, Dakhla et Farafra se sont trouvées regroupées dans un même gouvernorat, celui de la Nouvelle Vallée.

Les lieux incontournables de l'Oasis

Organiser son voyage dans l'Oasis

Photos de l'Oasis

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

Avis