Le 22 mai 1520, le Santiago, goélette de la flotte de Magellan, échoue sur la côte est de Santa Cruz (actuelle ville de San Julián). Depuis que cette terre a été découverte, l'engouement et la fascination l'emportent sur la raison. Le principal compagnon que l'on croise ici est un vent constant et violent. Terre des aventuriers et des explorateurs du siècle dernier, la Patagonie est aujourd'hui celle des écologistes. Bien que son caractère inaccessible ait été vaincu, elle conserve la puissance de son symbole, même une fois sur place. Mais le marketing touristique participe beaucoup à vendre ce rêve de bout du monde.

L'histoire de la Patagonie est riche en légendes, un peu à l'image des terres inexplorées du Far West américain de l'autre siècle. Voici un court panorama qui attisera votre curiosité lors de votre voyage. Le mythe patagon : lorsque Magellan débarqua sur les côtes patagones, il se trouva confronté aux indigènes auxquels il attribua une taille démesurée. Un roman espagnol de l'époque avait pour protagonistes des monstres immenses nommés "Patagons". Et c'est ainsi que Magellan aurait fait l'association avec les autochtones de la région et qu'elle s'appellerait aujourd'hui Patagonie...

Le cap Horn et son invincibilité : Isaac Le Maire était convaincu de l'existence d'un passage austral sous l'Amérique. Il envoya donc Willem Cornelius Schouten en 1616, qui fut le premier à réaliser le miracle de passer la pointe rocheuse qui termine la Terre de Feu : le cap Horn, nommé d'après le port d'où il monta son expédition.

Le Français Orélie-Antoine de Tounens s'autoproclama empereur de l'Auracanie et de la Patagonie en 1860, émettant sa propre monnaie (l'austral) et fondant sa dynastie (le roi de Patagonie existe toujours), avant de se faire expulser par le gouvernement chilien et de mourir pauvre et sans honneur dans un village en France.

Butch Cassidy et ses compagnons en fuite trouvèrent refuge au Chubut. Auto-exilés des Etats-Unis, où ils étaient devenus trop voyants, Butch Cassidy, le Sundance Kid et Etta Place ont pensé se refaire une vie en Patagonie. Ils y meurent et ressuscitent plusieurs fois, au cours de braquages de banques et de courses-poursuites avec la police de la frontière argentine. Le trio disparaît mystérieusement en 1907, laissant derrière lui ses tombes, réelles ou fictives.

L'Aéropostale patagonne était une entreprise française dont la ligne Buenos Aires-Comodoro Rivadavia transportait le courrier sur des avions pilotés par les légendaires Jean Mermoz et Antoine de Saint-Exupéry.

Enfin Ushuaia et le bout du monde, symbole de l'aventure extrême pour les adeptes de l'émission du même nom. Derrière ces légendes se cachent les problèmes frontaliers entre les deux grands du cône Sud, l'Argentine et le Chili, qui se disputèrent ces terres à conquérir, à exploiter et à rentabiliser. La vision panoramique que l'on contemple depuis le hublot d'un avion, laisse présager une nature reine, que la main de l'homme n'a pu modeler à sa convenance. Les villes auront souvent la même allure : des baraquements aux toits de tôle et abandonnés aux rigueurs du climat, mais qui peuvent également afficher une architecture hétéroclite grâce à la volonté des différentes communautés de préserver leur style et leurs habitudes. On se demande parfois ce qui peut pousser à un séjour prolongé dans cette contrée... l'illusion, la nécessité de s'oublier, l'espoir d'une autre vie.

Les indigènes de Patagonie n'ont pas survécu à la colonisation européenne. C'est en 1876 que le gouvernement argentin de Julio A. Roca lance la campagne de pacification afin de transformer la région en une région d'élevage extensif et tournée vers l'exportation. Les indigènes n'avaient pas alors conscience qu'un troupeau de bêtes pouvait être propriété privée et avaient pris pour habitude de chasser les moutons importés comme n'importe quel animal sauvage de la zone. Pour mettre fin à cet obstacle, Roca lança une campagne d'extermination systématique.

Les indigènes furent massacrés méthodiquement, l'attribution d'une parcelle de terre récompensant un nombre précis de meurtres.

Et c'est ainsi qu'aujourd'hui la population de la Patagonie est un mélange de différentes colonies de peuplement (dont les Gallois), mais sans aucune représentation des habitants d'origine. La société connaît toujours la domination d'une oligarchie patagone, qui a fondé sa prospérité sur l'exploitation de ces terres.

La Patagonie est désormais un monde connu qui a livré la totalité, ou presque, de ses secrets, mais, pour le voyageur, elle reste cette terre des extrêmes dont la découverte ne peut pas décevoir. On y croise moins d'un habitant au kilomètre carré ; et la population n'est d'ailleurs pas répartie de manière équilibrée. On peut discerner quatre grandes zones de peuplement : Bariloche et ses alentours, la ville pétrolière de Comodoro Rivadavia, un triangle Puerto Madryn-Trelew-Rawson et enfin Ushuaia.

Organiser son voyage en Patagonie Atlantique

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de la Patagonie Atlantique

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 4 personnes dans la Marne !

Un séjour exceptionnel pour 4 personnes dans la Marne, en Champagne avec l'Agence de Développement Touristique de la Marne .