Immense lagon, plages de fine soupe de corail baignées d'un soleil intense et généreux, sites de plongée qui ne cessent jamais d'enchanter... Bienvenue dans un monde suspendu sur un coussin d'écumes perpétuelles, dans la lumière crue d'espaces infinis, aux confins du temps. Son nom signifie d'ailleurs " ciel immense " en mao'hi. Un univers flamboyant si différent des autres archipels de Polynésie !

Pour beaucoup d'entre vous, Rangiroa sera la première étape aux Tuamotu. Une rencontre étonnante, où les sens sont aiguisés par de nouveaux arômes et des visions insolites, des couleurs insoupçonnées. Même si les mauvaises langues critiquent le développement de la civilisation sur la mythique Rairoa (ancien nom paumotu de l'île), venez sans crainte : le grand ciel abrite encore le silence, le calme et la vie paisible qui semble fuir nos contrées froides...

Rangiroa se présente comme le plus grand atoll de Polynésie et le deuxième du monde. Ce dernier pourrait contenir l'île de Tahiti tout entière. Avec 75 km de long et 35 km de large (7 900 ha couvrant quelque 415 groupes de motus), Rangi, de son petit nom, est le plus peuplé et le plus prisé des atolls des Tuamotu.

À 350 km au nord-est de Tahiti, ses 3 657 habitants (en 2017) vivent à fleur d'eau un mode de vie paisible et insouciant, tourné autour du tourisme, de la pêche et de la perliculture. Avatoru (principalement) et Tiputa (dans une moindre mesure), concentrent la majorité de la population sur deux îlots séparés d'une passe, tandis que le reste de l'atoll est inhabité, ou presque. Quelques ermites vivent parfois reclus sur les motus autour du lagon.

Le motu principal abrite l'aéroport et le village d'Avatoru, ainsi que plusieurs hôtels et centres de plongée, dont les sites proposés attirent les plongeurs du monde entier, en particulier du côté des passes riches en faune pélagique. Rangiroa possède en effet deux passes, larges d'une centaine de mètres et profondes d'une trentaine de mètres, à Avatoru et à Tiputa, qui permettent le passage des grands paquebots de luxe, et des plongées mémorables. Une troisième passe, à l'ouest de l'atoll, est moins fréquentée.

Le motu principal, où est situé le village d'Avatoru, comporte même une unique route goudronnée de 13 km de long. Le village de Tiputa, situé de l'autre côté de la passe de Tiputa, peut être visité en franchissant la passe par bateau-taxi. Plus traditionnel, Tiputa vit à l'écart de l'agitation touristique (relative !) d'Avatoru : il est plus joli qu'Avatoru peut-être, et nombreux sont ceux qui murmurent, le soir autour de la tablée, que les gens y sont plus accueillants encore.

Certes, on est loin de Bora Bora ou Moorea, mais Rangiroa est aujourd'hui la troisième destination d'Air Tahiti après celles-ci.

C'est l'un des plus beaux atolls des Tuamotu, l'un des plus proches de Papeete aussi. Il y a encore beaucoup de place ici, les grands hôtels n'ont pas encore investi les plus beaux endroits, et le tourisme reste encore très familial.

L'histoire de Rangiroa, fort riche, se caractérise par de nombreux mouvements de population. Elle fut peuplée dès l'an mille. De nombreux marae, répartis sur tout le lagon, attestent d'un peuplement bien plus grand qu'aujourd'hui, et souvent variable. En 1560 déjà, un tsunami dévaste l'ouest du lagon, puis plusieurs cyclones obligent les habitants à migrer sur les divers îlots non engloutis.

Découverte en 1616 par Jacques Le Maire, un navigateur hollandais, elle ne fut pas tout de suite conquise par les Occidentaux. Les échanges se développèrent d'abord avec d'autres atolls des Tuamotu, mais ceux-ci devinrent périlleux à cause des guerriers d'Anaa, qui régulièrement dévastaient les cultures et les temples de Rangiroa vers la fin du XVIIIe siècle. Les habitants durent ainsi s'exiler sur le motu Ta'aeo (actuellement le Lagon Bleu), puis à Tikehau, et même à Tahiti, où ils furent accueillis par la famille Pomaré. En 1851, les missionnaires arrivèrent. Ils introduisirent le christianisme et la coprahculture.

De nos jours, Rangiroa vit sous l'influence de Tahiti. Depuis la pêche, dont la production est envoyée quotidiennement au marché de Papeete, jusqu'aux perles de culture des différentes fermes de l'atoll qui viennent garnir les bijouteries de la capitale, cet atoll vit au gré du tourisme international et des cours mondiaux.

Mais Rangiroa reste fidèle à elle-même, elle procure à tout visiteur qui y séjourne une douce sensation de plénitude et d'isolement par la contemplation de son lagon calme et de ses plages de sable blanc. Rangiroa offre également de multiples possibilités d'excursions, dont la visite des Sables roses, du fameux Lagon Bleu, de l'île aux Oiseaux, et des fermes perlières...

Les lieux incontournables de Rangiroa

Les meilleures agences de voyage

Les meilleurs hôtels

Les meilleurs restaurants

Organiser son voyage à Rangiroa

Photos de Rangiroa

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

TAHITI - POLYNÉSIE

Guide TAHITI - POLYNÉSIE

TAHITI - POLYNÉSIE 2018/2019

16.95 €
2018-07-11
552 pages
Ailleurs sur le web
Avis