Français
  • Français
  • English
  • Español
  • Deutsch
  • 中国人

Guide de voyage
Nuku Hiva

  • Trouver un hébergement

Le grand romancier de la mer Herman Melville découvrit Nuku Hiva en juin 1842 à bord d'un baleinier, et s'extasiait déjà sur un pays dont " nulle description ne saurait rendre la beauté ". Les tikis moussus de Taipivai, au regard figé sur l'éternité, la cascade d'Hakaui (350 m d'après les calculs, soit la plus grande de Polynésie et parmi les 50 plus hautes au monde), la magnifique baie d'Anaho, les combes impénétrables, l'immensité de l'océan composent un paysage où l'invraisemblable épouse la beauté, comme dans les vieilles légendes pour enfants. Ile mystique, Nuku Hiva est une étape incontournable de tout séjour aux Marquises.

Le centre administratif de l'archipel

Nuku-Hiva, la plus grande et la plus importante des îles Marquises, est le centre de la vie économique et administrative de l'archipel. De 30 km de long et 20 km de large, elle n'est devancée en taille que par Tahiti. Le mont Tekao (1 224 m) est le point culminant de l'île. Deux massifs volcans émergés des tréfonds du grand Pacifique sont à l'origine de Nuku-Hiva. Les crêtes de deux caldeiras concentriques forment au milieu de l'île le plateau de Toovii, et dessinent au sud une vaste cuvette en forme d'amphithéâtre, dominée par le mont Muake (864 m). Plusieurs villages regroupent les 2 951 habitants (recensement 2017), dont le principal est Taiohae, sur la côte sud, à l'ombre du mont Muake. Mais, hormis les villages de Hatiheu au nord, Taipivai à l'est et les quelques hameaux épars de Anaho, Aakapa, Hooumi et Pua, la plus grande partie de l'île est une terre vierge et déserte, parsemée de tikis et de monuments préhistoriques même pas recensés.

Le village de Taiohae étant à l'opposé de l'aéroport, la traversée de l'île, inévitable, vous offrira d'entrée un premier spectacle ébouriffant. Une heure seulement aujourd'hui d'un trajet sinueux au milieu des pins Caraïbe et des fougères arborescentes, en 4x4, sur une piste bétonnée à flanc de falaise, seront nécessaires pour accéder à la baie de Taiohae, où niche le village du même nom.

Le plus grisant est cependant d'arriver à Nuku Hiva en bateau. Deux îlots rocheux semblent en garder l'entrée de la baie : la Sentinelle de l'Ouest et la Sentinelle de l'Est. Le village semble cette fois un refuge de tranquillité, à l'abri de l'agression du grand océan qui déchiquette les paysages. Les passagers de l'Aranui 5, seul véritable bateau de croisière desservant les Marquises, ont le privilège de cette arrivée grandiose toutes les trois semaines, quand le navire vient ravitailler l'archipel.

Taipivai est le plus proche voisin de Taiohae, à une heure et demie de 4x4. Tapi au creux d'une profonde vallée, le site s'étend à l'embouchure d'une petite rivière qui se jette dans la baie du Contrôleur. Une odeur douce et persistante de vanille flotte en permanence sur le village, essentiellement tourné vers les activités agricoles. Ici, la route se sépare en deux. À droite, elle longe la baie en corniche pour arriver à Hooumi, perdu dans la nature. À gauche, elle escalade la montagne jusqu'au col de Teavaitapuhiva, pour redescendre sur Hatiheu, posé au bord d'une petite plaine, au nord-est de Nuku-Hiva. Décoré de tikis récents, agrémenté d'un musée, ce village est surplombé par d'impressionnants pics basaltiques par lesquels il faut passer pour y accéder. Anaho, à quelque dix minutes de là, est accessible seulement en speed-boat, à pied ou à cheval. Quelques maisons seulement constituent ce hameau, qui se trouve au bord d'une plage de sable blanc. Aux confins de l'île, les villages de Pua, Aakapa, Hakaui vivent en milieu clos, coincés entre l'océan et des pics acérés infranchissables. Seuls les speed-boats et les agiles chevaux des Marquises peuvent rejoindre ces lieux où le temps semble s'être arrêté.

Lieux magiques, les vallées reculées des Marquises ont maintes fois été vénérées par Paul Gauguin, Herman Melville, Jack London, Victor Segalen, Jacques Brel, Alain Gerbault, Robert-Louis Stevenson... tous subjugués par leur incroyable beauté sauvage.

Pendant plusieurs années, un aéroport international était en projet à Terre Déserte, au nord-ouest de Nuku-Hiva. Le projet consistait à rallonger la piste pour pouvoir accueillir des moyen-courriers qui relieraient Hawaii. Le but était davantage de pouvoir exporter des poissons vers Hawaii, puis vers le Japon et les Etats-Unis, que de ramener des touristes. En effet, dans la zone économique maritime au nord des Marquises, d'énormes navires-usines pêchent le thon, réputé être le meilleur du monde, et il faut actuellement le faire transiter par Papeete pour le vendre sur les marchés de l'hémisphère Nord. Porté par Oscar Temaru, ancien président de la Polynésie française, il semble que ce projet soit pour l'instant resté lettre morte. Aux yeux de bon nombre de Marquisiens, sa mise en service permettrait de ne plus autant dépendre de Tahiti, éternelle rivale. Ce qui n'est pas du tout pour plaire à Tahiti, on le comprendra !

Que visiter à Nuku Hiva ?

Adresses Futées de Nuku Hiva

Organiser son voyage à Nuku Hiva
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Location bateaux
Hébergements & séjours
Trouver un hôtel
Location de vacances
Trouvez votre camping
Location en montagne
Voyage sur mesure
Services / Sur place
Activités & visites
Acheter des devises étrangères
Assurance Voyage
Apprendre une langue étrangère

Photos de Nuku Hiva

Danse du cochon sur le
Eglise dans le village d'Hatiheu. - NAPA - Shutterstock.com
Partie de foot devant l'église de Hatiheu. - Sylvain GRANDADAM
Baie de Taiohae - Laurent BOSCHERO
POLYNÉSIE FRANÇAISE

Guide POLYNÉSIE FRANÇAISE

POLYNÉSIE FRANÇAISE 2022

5.95 €
2022-03-30
144 pages

D'autres destinations à Nuku Hiva

  • Costa Rica
    Découvrir le
    Costa Rica
  • Voyages ResponsablesDéposer un avis