L'île d'Iraklia est la première que l'on rencontre en arrivant par Naxos. La plus grande des petites Cyclades couvre 18 km² et abrite 150 résidents permanents. En été, ce chiffre peut monter jusqu'à 1 000 avec l'arrivée des touristes mais autant dire que l'île n'est pas envahie par les foules...

L'arrivée dans le port d'Aghios Georgios est touchante : le village se retrouve sur le débarcadère pour accueillir les nouveaux arrivants et récupérer paquets et commandes alors que d'autres restent, impassibles, sous les tamaris de la petite plage de sable.

Si l'île est relativement vaste, elle n'est que peu densément peuplée et la quasi totalité de la vie sociale se concentre dans le port. Il existe encore quelques rares habitants dans l'ancienne chora de Panaghia, dans les terres.

Largement sauvage, Iraklia est une destination nature par excellence : la présence humaine y est réduite à son strict minimum et vous pourrez faire de belles marches pour découvrir des criques solitaires aux eaux turquoise. Sa côte découpée peut également être découverte par la mer, en excursion à la journée.

Ici, le temps semble dilué : on reste subjugué par les vues magnifiques qui donnent sur Schinoussa et le reste des Petites Cyclades vers l'est, le dos de Naxos au nord et le large vers le sud et l'ouest.

Histoire. Les archéologues ont trouvé des idoles qui attestent qu'Iraklia devait être habitée dès la préhistoire, mais les informations manquent. La mythologie raconte que l'île était habitée par le cyclope Polyphème, celui-là même qui retint Ulysse et ses compagnons prisonniers avant que le héros n'arrive à les faire échapper (voir encadré). Pendant le Moyen Age, l'île est occupée par des Vénitiens. On distingue encore les ruines d'un fort sur les hauteurs de la plage de Livadi.

Les lieux incontournables de Iraklia

Organiser son voyage à Iraklia

Photos de Iraklia

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

CYCLADES

Guide CYCLADES

CYCLADES 2019/2020

10.95 €
2019-07-10
432 pages
Avis