Au coeur de la Cordillère des Andes, la région de l'Altiplano s'étend principalement en Bolivie, mais aussi au Pérou, au Chili et en Argentine. Il s'agit de l'un des plus hauts plateaux habités du monde, une destination fantastique où culture, histoire et nature se mêlent à merveille, au coeur de l'Amérique latine. Face aux paysages infinis de l'Altiplano, on côtoie la nature dans toute sa splendeur : lagunes colorées, désert ou volcan en mettent plein la vue. De cette nature, les habitants ont su tirer bénéfice, notamment dans le Salar d'Uyuni, un désert de sel où le précieux condiment est exploité : la visite vaut le détour tant le paysage est incroyable. Côté culture, l'un des moments forts de la région est le fameux carnaval d'Oruro, pittoresque et haut en couleur. Pour en prendre plein les yeux, voici nos 10 incontournables de l'Altiplano. 

Le carnaval d'Oruro© Stéphan Szeremeta

Le Salar d'Uyuni, un incroyable désert de sel

Le Salar d'Uyuni est une étendue de sel à perte de vue, un désert immaculé reconnu comme l'un des plus beaux paysages de Bolivie et de l'Altiplano. Durant la visite de l'exploitation de sel de Colchani, vous en apprendrez beaucoup sur le commerce de ce condiment dans le pays. L'étape à Ojos del Salar est impressionnante, mais c'est lorsque l'on pénètre à proprement parler sur le marais salant qu'un vertige nous prend : autour, tout est blanc, à l'infini. Un conseil : faites attention aux reflets du soleil ! 

Le salar d'Uyuni© Stéphan Szeremeta

La Paz, capitale de l'Altiplano

À La Paz, on a vite le souffle coupé, et ce n'est pas uniquement dû à l'altitude ! Son paysage bariolé est assurément le point fort de cette ville vibrante métropole : du blanc du Mont Illimani au vert de la feuille de coca en passant par la vivacité des piments locaux, La Paz est une véritable palette de couleurs. Durant la période précolombienne, la ville était connue pour son or que l'on retrouve aujourd'hui dans les musées, notamment le " museo de metales preciosos ".

La Paz© Stéphan Szeremeta

Oruro et son carnaval

Cette ancienne ville minière de Bolivie n'a, à première vue, que peu de charme. Pourtant, il faut la découvrir durant le carnaval pour vivre une expérience unique ! Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, cette festivité est l'une des plus importantes de Bolivie : elle retracent les moments forts de son histoire révolutionnaire dans une ambiance de folie où les anges guident les festivaliers. Le carnaval d'Oruro est, par ailleurs, un hommage aux plus belles danses d'Amérique du sud : de la fameuse diablada à la saya en passant par la morenada. Un événement immanquable lors d'un séjour dans l'Altiplano ! 

Le carnaval d'Oruro© Stéphan Szeremeta

La Laguna Verde, étape remarquable du Sud-Lípez

Au sud du Salar d'Uyuni, s'étend le Sud- Lípez et ses paysages d'exception. La laguna verde compte parmi les étapes fortes d'un périple dans cette région. Au pied du volcan Licancabur, cette lagune surprend pour le vert émeraude de ses eaux. Cette couleur particulière est due aux cuivres et aux minéraux présents dans ses sédiments. Même si la baignade est tentante au vu de la beauté du paysage, sachez qu'elle est interdite et très dangereuse ! 

La laguna Verde© Stéphan Szeremeta

La laguna Colorada, un patchwork naturel

Toujours dans la région du Sud-Lípez, la laguna Colorada rivalise de beauté avec la laguna Verde. Ici, le contraste entre le blanc des sédiments et la couleur de l'eau qui évolue du bleu au presque rouge au fil de la journée est saisissant. De nombreux flamants roses viennent se nourrir du plancton et des algues présents en grand nombre dans les eaux, formant une véritable carte postale des beautés boliviennes. Non loin de la lagune, vous pourrez aussi apercevoir des lamas ou des flamants andins. 

La laguna Colorada© Stéphan Szeremeta

La Isla del Sol au coeur du lac Titicaca

Le lac Titicaca est le plus grand lac d'Amérique du Sud. Son parcours est ponctué de nombreuses îles flottantes, la Isla del Sol est la plus importante. Son territoire long de 9 km abrite plusieurs vestiges comme la Roca Sagrada où la civilisation inca vit le jour ou encore le temple de Chinkana qui servait, il y a plus de 1 000 ans, à abriter les vierges incas et à entreposer les aliments nécessaires aux pèlerins. La Isla del Sol est totalement interdite aux véhicules, on y accède à pied en longeant la cordillère des crêtes ou bien en bateau. 

La Isla del Sol© Stéphan Szeremeta

Le Parc national Sajama, le royaume des alpagas

Trop souvent oublié lors d'un voyage en Bolivie, le parc national Sajama abrite pourtant un condensé des beautés naturelles du pays le long de ses sentiers, à commencer par une faune spectaculaire composée d'alpagas, de vigognes ou de condors. Frontière occidentale de l'Altiplano, le point culminant du parc national Sajama est le massif montagneux le plus haut de Bolivie : cerné de volcans, il culmine à 6 542 m d'altitude. Côté flore, on voit de nombreux Queñua sur les flancs du Sajama, il s'agit de l'un des arbustes les plus hauts du monde. 

Le parc national Sajama© aaabbbccc

Le désert de Dalí, surréaliste

Cette étendue aride de 110 km² possède des paysages surréalistes, à tel point qu'elle fut surnommée désert de Salvador Dalí, du nom de l'un des plus grands représentants de ce mouvement pictural. En effet, sa terre ocre et ses pierres façonnées de façon extravagante semblent tout droit sorties d'un tableau du peintre. Le temps est bel et bien suspendu et les montres se ramolliraient presque dans cet espace artistique de la Réserve nationale de la faune andine Eduardo Avaroa. 

Le désert de Dali© Stéphan Szeremeta

La Vallée de pierres, un autre monde

À plus de 4 000 m d'altitude, le désert d'Atacama est l'une des zones les plus arides du monde. On y découvre des paysages à couper le souffle comme la Vallée de pierres qui s'étend sur plus de 80 km. Ces formations géologiques impressionnantes sont dues à l'érosion et forment un paysage lunaire hors du commun. Un vrai labyrinthe de pierre au beau milieu du désert, de quoi faire perdre la tête à plus d'un voyageur !

La vallée de pierres© Stéphan Szeremeta

Voir des geysers

L'un des éléments phares du paysage de l'Altiplano, c'est le geyser. Ces impressionnantes sources d'eau chaudes sont resplendissantes au lever du jour. Il faut voir les geysers du Tatio, dans le désert d'Atacama, au nord de San Pedro. L'eau peut atteindre jusqu'à 85 °C ! Dans la province du Sud-Lípez, la zone désertique " Sol de Mañana " bénéficie elle aussi d'une grande activité géothermique. Il est possible, par ailleurs, de se baigner dans ses piscines thermales. 

Geyser de l'Altiplano© Stéphan Szeremeta