PÉTROGLYPHES DE JASSASIYA

Plaque millesim 2018

Certains jours, l'enquêteur Futé fait son Indiana Jones et c'était ce jour-là ! Parce qu'on vous dit que c'est introuvable ou même que ça n'existe pas, qu'aucun ouvrage ou travail de recherches sur le Qatar ne détaille ses modalités d'accès, et bien on y va. Depuis la plage KM42, comptez 15 minutes en suivant la meilleure piste, de préférence en 4x4, le long de la côte vers le sud. Laissez la mangrove à main gauche, la villa du millionnaire à bonne distance aussi, et vous tomberez vite sur un goudron solitaire qui tire toujours en direction de Ras Laffan. De chaque côté de la voie (N25°57'10-E51°24'27), des grillages bordent ce maigrichon de Jebel Jassassieh et l'affleurement principal se dessine sur la droite. Une piste assez mauvaise en fait le tour, qui nous a permis de fureter autour des cailloux laissés en dehors du périmètre clôturé et ainsi de vous donner la localisation Gps d'un animal à long cou, N25°56'43-E51°24'14, gravé sur la face nord d'une pierre à quelques dizaines de mètres du grillage.

Depuis la mission archéologique danoise de 1961, bien peu de travail a été fait ou en tout cas publié comme si le mystère qui entoure certains motifs, et les questions culturelles ainsi soulevées posaient un problème. Quelque 900 glyphes ont été identifiés sur près de 600 emplacements : mains ouvertes, bateaux à rames pourvus d'ancres dont certaines ont le profil des modèles de l'époque portugaise (XVIe s.), scorpions, rosettes, alignements de trous de la taille d'une tasse, structures stellaires. Aucune datation sérieuse ne peut être avancée.

Les questions les plus intrigantes sont soulevées par ces 333 alignements composés de trous de faible profondeur alignés par 7 ou 9 sur deux axes parallèles, et par ces 71 rosettes constituées elles aussi de curieuses coupelles. Des jeux combinatoires a-t-on avancé, du type de l'awalé africain, mais que penser alors de certains alignements creusés parfois sur un plan incliné ou si proches les uns des autres qu'il est impossible d'installer les joueurs. Et a-t-on besoin de graver 300 fois le même jeux dans la roche pour que les villageois s'amusent ? Que dire encore des coupelles en rosette elles aussi trop nombreuses pour n'être que ludiques ? Certains pensent que ces " tasses de pierre " pouvaient servir à stocker et à classer les perles ; d'autres évoquent une sorte de système de calcul des marées. Mystère !

Au sud de Jassasiya, désormais absorbé par les faubourgs de l'industrielle Laffan, Al Huwailah est un site historique important et oublié, sans doute la ville principale du Qatar avant que Zubarah et Doha ne prennent le relais. En 1977, la Mission archéologique française vient en exploration : " Al Huwailah est une ville avec un fort, enfouie sous le sable. Nous savons par l'Encyclopédie de l'Islam que les Al Musallam de la tribu des Banu Khalid y étaient installés en 1766. Le fort est un bâtiment presque carré d'environ 32 m de côté. Tous les murs sont en moellons de calcaire et en pierres de corail blanc, liés par un mortier de chaux riche en sable. Parmi le matériel recueilli, de la céramique commune, de la céramique glacée, des fragments de porcelaine à décor bleu sur fond blanc et un petit panneau de stuc sculpté.

PÉTROGLYPHES DE JASSASIYA
Je gagne 100 foxies
Partagez cette adresse

Adresse et contacts :
PÉTROGLYPHES DE JASSASIYA

Entre Marouna et Al Huwailah
Al Ruwais
Qatar

En savoir plus sur Qatar

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !