BELLE-VUE

L'avis du Petit Futé sur BELLE-VUE

Plaque millesim 2018

Gueuze, Kriek, Framboise, Kriek Extra, Voir AB InBev

Pensez " gueuze " ou " kriek "... et le nom Belle-Vue vient rapidement à l'esprit. Non pas qu'elle soit la plus typée ou la meilleure, mais c'est assurément la plus présente sur les comptoirs de Belgique, de France et d'ailleurs. C'est aussi celle dont les chiffres de production sont les plus importants, surtout depuis qu'elle a atterri dans le giron d'AB Inbev. On la retrouve évidemment à l'exportation. L'histoire commence en 1913, lorsque Philémon Vanden Stock devient " coupeur " de lambics. Autrement dit, il élaborait de la gueuze avec plusieurs lambics achetés chez différents producteurs. Quelques années plus tard, en 1927, il acquiert le café-brasserie, " Le Belle-Vue " à Anderlecht et donne ainsi un nom à sa gueuze. Après la Seconde Guerre mondiale, la brasserie connaît un développement important grâce à son fils, Constant Vanden Stock, l'emblématique président - pendant 26 ans - du club de football du Royal Sporting Club d'Anderlecht.
Constant a ainsi largement participé à la diffusion de la gueuze et de ses dérivés au-delà de la vallée de la Senne, avant de revendre son " petit empire " à Interbrew (aujourd'hui AB Inbev) en 1991... et de quitter ce bas monde en avril 2008, à l'âge respectable de 93 ans. A côté de sa célèbre gueuze, la brasserie produit notamment une Framboise, une Kriek et une Extra Kriek, sensiblement plus édulcorée. Aujourd'hui, Belle-Vue est l'une des divisions d'AB InBev. Le premier groupe brassicole mondial s'est séparé en septembre 2008 des installations historiques de Belle-Vue, cédées à la commune de Molenbeek-Saint-Jean. Les Krieks et Gueuzes sont produites sur le site de Leeuw-Saint-Pierre (Sint-Pieters-Leeuw).

Carte pour BELLE-VUE

Participez
à la communauté
Avis